histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
scène ed la vie courante
par minloute le, 02/08/2008  

ah ché vous intrez, j' su contint d' vous vire , ravisez pas ch' désortre (in' n'avo pas mais chéto l' formule , rin qu' pour intinte dire "mais nan y a pas désorte , verriez ché mi)
cha aussi chéto eune formule , pasque si vous alliez ché l' dame chéto aussi prope qu al' mason

allez v'nez par chi , in va d aller dins l' cuisine in s'ra miu

dinch' coin ch' fournio i tourno au ralenti

ché pas qu on a fro savez , mais in laisse tourner toudis un tchiot peu eh faut bin cauffer l' viante pour ch'l' homme l' midi , pi surtout savez cha permet d' tenir ch' café toudis pret à et' servi hein ....

sur euch' mur eune série d' castroles, pretes à bondir pour l' arpas du soir , ouais pasqu in r'chevo pas souvint l' matin, d ailleurs COMMINT QU ON AURO PU ARCHEVOIR L MATIN ! ché là qu in fait ché magasins del rue , et eune fo que t as fait ch' pain, ché légueumes, l' mercerie , t allo acater t' viante in dernier, et bin seur ché là qui y avo l' plus d' monte qui attindo, ché pas possipe ........

au mur , donc, l' série d' castroles , mais l fin du fin chéto d avoir un souv'nir "extotique" comme eune assiette décorée , ram'née souvint par l' file qu ale avo voyagée et qu ale avo arménée ...
ah combien d' assiettes grecques ou d' gondoles d' venisse qu in a pu vire troner so dins ché cuisines so such' buffet d' l intrée

tout cha pour vouloir dire " ravisez, mes infants i zont réussis , i zont voyagés " ah l' fin du fin , teut' d'mindo inochem'mint du qu ale veno l' assiette , bon fallo pas s attinte a savoir si cha v'no d' athenes ou de crète, nan pas ach' point là , (malgré que mi in aparté j' in conno qui vont in créte avec un ti sheurte egyptien, in n a un qui va s arconnaite au passache)
l' principal ché d' pouvoir dire, ouais m ' file ale m a rapporté cha d' là bas, pour es' mère qu ale peut pu voyagé vu qu' zavez vu mes gampes madame untel ? j a rendez vous l' semaine prochaine au cente, ouais j a vu le docteur todoscoffe (chéto l' nom d un méd'cin des mines d' bruay j ' l a artenu pasque ch' nom là im 'simblo bizarre)
d' ailleurs l' preteste d avoir maux à ses gampes et ché cha qui impeche ed voyager, ché pas vraimint la vérité

vu que l' mère jamais ale auro pu quitter sin coron , printe l avion (à part bin sur pour la napoule ou menton et cor out' l' tirache au sort, chéto pas donné à tout l' monte ) mais surtout ale éto fiere des' file , ale avo réussi, ale éto marié avec un ingénieur, ou quéqu un qui avo eune situation stape, enfin s' file ale aura eune meilleure vie que s' mère chéto l essentiel

l' ton i monto vite dins ché discussions, nan pas que ché gins s ingueulottent mais savez ou acoutez bin commint qu'cha s' passe eune discussion , in parle et in acoute à peine c' qui dit l aute, in est là pour parler d' soi, d' ses problemes, alors in parle un peu plus fort pour printe l' parole au bond, et souvint y a ch' canari, ou ché perruches, à intente parler ou plutot cancanner ché garnoules , li aussi i s y met, cha fait que si ch' l homme i rinte ach' momint là i a l impression d' rintrer dins zin poulailler
mais ché rare, ché femmes ale s arringeotent pour s arcevoir quand que ch' l homme i étotte pas là pasque y a d' zhistoires à dire ,à raconter sur untel ou untelle, que ché zommes i zont pas à savoir, tout comme si t avo un fibrome chéto eune chosse qu in parlo entre garnoules et souvint l' voisine ale in savo plus que ch' mari sur l intimité des' femme

chéto un rituel ch' café, ché tasses à tel indroit, l' boite à chuque à tel aute, pi l' maitresse ed mazon ale savo les zhabitutes ed' ses voisines, celle chi i li faut eune cuillère, elle nan , ale bo cha al' chuchette
l' momint du qu' ché visites as' faijo chéto inter 14 h mais fallo et' arparti au plus tard à 17 h30 , d'abord ch' l homme i allo rintrer du traval, pi fallo cor faire à minger pour es' soir ......

par maurice devos le, 03/08/2008

commint qu'té fais pour raconter tout cha , faire des paches intières , in dirot même equ't'arprinds jamais tin souffe ?


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |