histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Marles les Mines, fusion des terrils T4 et T22
par PAILLART André le, 09/08/2008  

Marles les Mines, fusion des terrils T 4 et T 22.

Si vous êtes de passage dans la région de Marles les Mines, vous distinguerez en avant plan sur le plateau de la Clarence, un énorme terril d'aspect tabulaire occupant au sol, une surface non négligeable de 12 hectares !
Détrompez-vous, cette énorme masse de schistes est en fait, la fusion résiduelle des terrils T 4 et T 22 de l'important siège de concentration des mines de Marles: la fosse N°2 qui fût en activité entre 1858 et 1974 après avoir produit 48 000 000 tonnes de charbon.
La masse cumulée de ces 2 terrils, que l'on distingue sur la photo des archives des H.B.N.P.C, en annexe, était de 7 100 000 m3.

Le terril T 22, était mitoyen, de par son flanc gauche, à l'ancienne cité Quénehem de la fosse N° 6 de Calonne Ricouart.
En 1972, peu avant la fermeture du siège, sa réserve était de 1 250 000 m3.
En 1998, après une exploitation importante, entreprise par la société Jean Lefebvre, cette dernière n'était plus que de 590 000 m3.
Le terril T 4 avait des proportions d'avantage imposantes, sa réserve était de 5 900 000 m3 en 1998 et occupait au sol une surface de 40 hectares.

Les trieuses mécanisées des exploitants altèrent chaque jour, la morphologie de ces énormes monstres de rocailles grisatres, témoins de notre patrimoine minier.
Dans quelques années, ces derniers seront définitivement soustraits du paysage Marlésien.
Il y a de nombreuses années, lorsque je lustrais les bancs de classe de l'école Marmottan de Bruay en Artois, un de mes instituteurs, Monsieur Berthelot, prononçait souvent cette citation, dont il était vraisemblablement l'auteur:
" Mes enfants, ne soyez pas honteux de tous ces terrils qui nous entourent, ils sont la fierté de notre région, au même titre que les pyramides de Gizeh sont la fierté de l'Egypte...."

En photo:
Les terrils T 4 et T 22 à l'origine, avant leur exploitation et leur fusion.
Quelques clichés pris l'an dernier avant leur anéantissement total programmé dans un futur proche.

par APPHIM le, 10/08/2008

Je n'ai peu d'informations à ce sujet mais il semblerait que l'exploitation de ce terril soit stoppée.
Lors de différents passages, je n'ai pas remarqué la moindre activité d'exploitation et les équipements de traitement des schistes semblent abandonnés.
Qui aurait des informations concernant l'avenir de ce terril?

par PAILLART André le, 10/08/2008

L'exploitation des schistes est actuellement très concentrée sur le terril de la fosse N° 6 de Calonne Ricouart, ce dernier n'est voisin des terrils de Marles que de quelques centaines de mètres.
Sur ce site, l'activité d'exploitation est intense.
Je pense que dés que le terril du 6 aura été exploité en totalité, puisqu'il ne reste pratiquement rien de ce dernier, l'activité de reconditionnement des schistes des terrils T4 et T22 reprendra prochainement dans une continuation logique...


  ( 4 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 12 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |