histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  LA PLUS BELLE ECOLE DU MONDE 1ère partie : l’école maternelle (15/02/2019)
  au chant de l alouette fin (16/02/2019)
  au chant de l alouette 2 (16/02/2019)
  au chant de l alouette (16/02/2019)
  branque d' thym (10/02/2019)
  ch' torchon calendrier (09/02/2019)
  au coin del rue sur google maps (09/02/2019)
  dins ma rue sur google maps (09/02/2019)
  notre patois (09/02/2019)
  Du PATOIS ou du CHTI ? (06/02/2019)
  l' aprés midi dins ché commerces (03/02/2019)
  qu au matin dins ché commerces (03/02/2019)
  Mardi gras fais des crêpes (ou ben des gauffes) (01/02/2019)
  les chaussons aux pommes (26/01/2019)
  du qu' t as été en vagances ? (26/01/2019)
  ch'est comme aux ouatéres.... y a pu d' papier... (26/01/2019)
  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
par conte min tillette
par minloute le, 12/08/2008  

dins l'meme rue que l' hopital ste barpe, y avo djà eune "institution" qu ale avo freumée, chéto l' église sainte barbe, située juste à coté d' l hopital, par conte là cha a été racaté par l' mairie , in y r'viendra un tchiot peu plus tard

mais y a eune trosieme institution qui a disparu, pour mi aussi importante que l' églisse sainte barpe, ché ch' café d' à mon tillette


chéto nin un café d' jones ah nan, t i voyo plutot des viu avec des gabettes sul' tiete, chéto un rendez vous des supporters du clupe ed football et y avo aussi des coulonneux

sans oublier ché jueux d' billard , vu que dans l' premiere salle i trono un billard à la françaisse

deux qui juottent et autour eune paire assites au coin d eune caielle , commentant ché coups jués

j' in profite pour invoyer par dessus ch' ciel un salut amical à Léon Defernez, Defernez qui habito rue anatole france avec ché soeurs, Louisse et Léonie et qui tenottent l' mercerie , artiques d' pompes funébres, stylos et cahiers d écoliers, dins m' rue

chéto vraimint les soeurs et surtout Louisse qu ale teno l' magasin , Léonie cha li plaisait pas vraimint, et quand à Léon , habitué d' ch' café tillette, i pouvo pas

certains diront ah y avo un grain ou quequosse ed méchant de ginre là, nan , mi j' prefere dire qui vivo dans un aut' monde

ché ché soeurs, i faijo surtout l' raccomodache et l entretien des matelas , du temps qu un matelas i faijo eune vie, avec d' grands zarssorts qui au bout d un momint , s amusottent à passer à travers l' toile

ou alors , avec l ache, ché grands mères dinch' nord ale prenottent du poids, plus que ch' l homme qui souvint à coté i passo pour un meguerlo, donc du coté que grand mère ale coucho l' rembourrache du mat'las i souffro , donc i fallo arfaire ch' mat'las, chéto l' traval d' Louis

chéto eune activité qui li prenno pas l'semaine quand meme,un mat'las chéto un investis'mint, et ché pas tous les jours qu in devo in canger, meme si y avo du monte dinch' quartier, cha li laisso du temps lippe pour aller a mon café tillette

Léon i li éto connu comme ch' leu blanc, y éto pitit d' taille, sin beret vissé sus' tiete, eune grante gabardine que s' soeur Louisse ale avo du récupérer, mais qui étot un tchiot peu trop grante pasque les dos d' Léon i dépassotent à peine .....
mais Léon chéto li aussi eune institution, dés qui rintro dins ch' café, i avo des gins qui soulignottent s' n arrivée comme si chéto un évén'mint , par des cris joyeux voir meme j' l a vu des applaudis'mints

dire que ché zhabitués i s' moquottent pas d' li cha s'ro pas vrai, mais franch' mint chéto pas méchant , pasque min Léon, i v'no là et i avo pas grinmint d' sous ché l' moins qu on puisse dire , djà qui alle au bistrot, mon diu que malheur avec 2 soeurs qu ale devottent connaite tous ché salut marie, et bien d autes prieres, qui allotent à Lourtes régulièr'mint ...................

donc mon Léon i avo pas grinmint d' sous, mais ché gins i li payottent un café , un verre ed vin au pire, mais mi j' l a jamais vu pas fraique , pasque boire un coup chéto nin pour cha qui v'no à mon café tillette, chéto pour ch' billard ....

par minloute le, 12/08/2008

donc l' arrivée de Léon était saluée, li i savo pas du s' foutte , dins coté i éto contint qu on l armarque et d in aut'coté i éto timite
té l' vo rintrer, sin beret vissé sus' tiete, ses leunettes cul d'boutele qui li donot un air d' taupe quand qu ale arriffe al' leumière, l'visage pas bin rasé , i artiro s' gabardine, pas sin beret , nan i l' gardo du matin au soir

i allo serrer ché mains d' tout ceux qui connaisso, comme un coach presque in diro achteure, et ti té brincho ch' "décodeur" pasque Léon i parlo vite mais vite....et in patois bin seur

aprés i s asseyot au coin pas trop loin du billard, mais pas trop près pasqu i passo alors sin temps à commenter ché coups, nan pas comme un commentateur achteure al' télé, nan li i vivo ché coups, ché comme chi chéto li qui juo , ti teu comprenno pas l'motié qui t' dijo, chéto pas graffe, té faiso ouais deut' tiete cha li allo

pi i avo quand meme du bruit dinch' café , faut pas croire que tout l' monte i éto in train d' raviser cha religieus'mint, d abord t avo ché plus bruyant ceux qui restotent debout ach ' comptoir, pi plus té t'éloigno de ch' comptoir plus chéto calme, té trouvo meme souvint , comme un peu égaré dins ch' te type d indro, un coupe ed jeunes qui s imbrassottent ou qui s' tenottent la main, ché vrai aussi que pour eux dins ch' café là i zétotent pas imbétés par des jones ed leur ache

j' arviens à mon Léon, ch' patron i arrivo dins ch' coin, i li apporto un café, et i li désigno chti qui li avo acaté pour li, Léon i faijo un sine del 'main pour l armercier, mais vite i s' arplongeo dins ch' jeu

pasque Léon, comme in diro achteure "avec s' n air con et s' vue basse" chéto quéqu un, chéto un professeur ed billard, et y a des coups i prenno sin vélo pour aller donner des cours à paris, alors respect mes gins , respect

avec l' ache j' me d' minte si chéto vraimint vrai qui so professeur ed billard et qui allo à paris à vélo pour donner ché cours ......... mais l' important y est pas là, chéto l' "poésie" du personnache ...

achteure, y do pu y avoir d' billard, ché d'venu un restaurant, et j y souhaite sincer'mint bonne chance,

cha fait aussi un momint que Léon i do donner des cours ed billard là haut, mais cha m a fait plaiji d' vous ardonner eune ambiance que j avo connu et qui à jamais est disparue .....


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |