histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Fosse N°2 bis d'Haillicourt
par PAILLART André le, 20/08/2008  

Fosse N° 2 bis d'Haillicourt de la compagnie des Mines de Bruay en Artois.

Située avenue des pinsons, où le carreau minier est presque intact, sauf le chevalement abattu, elle entra en activité en 1907.
L'ancien puits du N° 2 de Bruay les Mines foré en 1858 et arrêté prématurément suite à des problèmes d'inondation récurrents, situé rue Florent Evrard (anciens établissements Foulon), lui servit de puits d'aérage.
A l'aube de la récession minière, elle fût arrêtée en 1956.
A noter, qu'actuellement, cette fosse est celle qui détient, de l'ancienne Compagnie des mines de Bruay, le plus de bâtiments industriels d'époque visibles.

Le terril du 2 bis d'Haillicourt qui fût à l'origine un terril plat a été érigé en 1948, on y déposait les schistes issus du creusement de galeries jusqu'en 1957 ainsi que le délestage des stériles des fosses N° 6 d'Haillicourt et du N° 7 d'Houdain en cas de saturation de ces dernières.
Il était alimenté par des wagons à bennes basculantes le long d'une voie ripante que l'on déplaçait vers les skips jusqu'au sommet.
Il recevait également les cendres de la centrale de Labuissière.

En photos :
Ancienne vue du carreau minier du N° 2 bis d'Haillicourt.
Une photo du 2 bis d'Haillicourt datant de 1912, il s'agit d'un ancien groupe de mineurs qui travaillaient dans le quartier du porion Lepillier, à la veine sud du 2 bis d'Haillicourt .
A noter: les tenues de travail et les outils d'époque, nous sommes proches de l'époque Germinal ! (photo: Théodore Delecour d'Hersin Coupigny)
Et deux photos de l'actuel terril (août 2008)


  ( 4 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |