histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Nouvelles démolitions du Patrimoine Minier
par minloute le, 23/08/2008  

En relisant les différents avis concernant le sujet "Nouvelle démolition du Patrimoine Minier", j ai remarqué que Sébastien et André s'étaient "enflammés" mais que voulez vous c'est normal , s' agissant de 2 passionnés , et comme on dit "quand ché s' marotte, bin in réagit" ,meme si tous deux sont attachés TOUT AUTANT à la sauvegarde du patrimoine minier

A la reflexion, et bien malheureusement, Sébastien comme André , ont totalement raison, meme si leurs avis divergent

ce n'est pas de gaité de coeur que nous voyons disparaitre un batiment , témoin de l' activité industrielle d' un passé encore proche

mais on peut se poser la question, AU DELA des nombreuses dégradations réalisées par des personnes désoeuvrées , et cela mériterait déjà un vaste sujet,

1 FAUT IL GARDER TOUS LES TEMOINS DU PASSE SUR PLACE , au risque d éternelles dégradations ou FAUT IL TOUT REGROUPER DANS DES "ESPACES PROTEGES" comme des musées à ciel ouvert ....

(dans quelques années, ne va t on pas démonter brique par brique la cité des electriciens, pour la reconstruire ensuite à l identique, avec les memes matériaux dans un musée à ciel ouvert ? ce qui s' est fait dans le cas des écomusées, j ai en tete celui des Landes, où , dans un endroit précis , on a reconstruit différentes maisons typiques du département, pierre par pierre , en utilisant les matériaux annotés pour etre replacés à l identique ; l entretien de ses maisons dans leur état original necessitant des budgets faramineux)

2 FAUT IL TOUT GARDER ? et pourquoi celui ci au lieu d un autre ?

3 En étant l' avocat du diable, en gardant TOUT, on limiterait le progrès , je m ' explique, si on avait gardé l' ensemble des routes pavées du nord, aurait on connu les memes progrès économiques dans cette région ; en gardant tout, qui en paye l' entretien, qui est responsable de la sécurité du site ?

4 FAUT IL FAIRE DE LA REGION UN MUSEE A CIEL OUVERT ? nous savons tous que la région a connu une mutation brutale et galopante lors de l exploitation minière , mutation dont nous avons meme du mal aujourd hui à en imaginer l' ampleur ......... si nous faisons de la région un musée à ciel ouvert, je me pose la question : la région doit elle toujours vivre par son passé et pour son passé ?

vaste question, presque philosophique ....... rappelons nous aussi, lors du forage des premiers puits, lors de l arrivée massive de populations extérieures aux différents villages, lors de la construction en hate , de nombreux corons, certains habitants ont du aussi voir d un mauvais oeil la disparition de leur habitat traditionnel ....

vaste sujet , et vous le voyez tout le monde détient une part de vérité

mais cela permet aussi d' en discuter

par APPHIM le, 23/08/2008

En réponse à Minloute, comme je l'ai dit précédemment, l'Apphim n'as pas la vocation de tout conserver et encore moins de tout figer dans le Bassin, bien au contraire.
Il existe encore un certain nombre de bâtiments industriels (en bon état) qui méritent la conservation. Après qu'en faire?
Je pense que le meilleur des projets n'est pas de faire du bassin un musée à ciel ouvert.
Notre tradition vieille de plus de 2 siècles laisse une grande place à l'industrie.
Je pense que la conservation d'un pan de notre patrimoine devrait nous permettre un redéploiement économique de notre bassin. Se servir du passé pour construire l'avenir serait un exemple à suivre dans bien des cas.
Pour atteindre ce point, il faut le nerf de la guerre, l'argent. Et là se trouve le problème, surtout en ce moment.
Je ne peux donc que faire le souhait...
En attendant, je me mobilise dans ma passion pour le patrimoine industriel.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |