histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  fête des mères (28/05/2017)
  Flameng, Vimy, Ravel, Cendrars (25/05/2017)
  décès de Monsieur Joseph Malecki (23/05/2017)
  cha tourne à toute blinte (20/05/2017)
  j y a cru (20/05/2017)
  ah l' bon gout d' la levure (18/05/2017)
  souvenir du vélodrome de La Buissière (16/05/2017)
  Merlimont hors saison 2 (14/05/2017)
  j' fais m' b a (14/05/2017)
  Merlimont hors saison 1 (13/05/2017)
  Merlimont hors saison (10/05/2017)
  barraqu'mint près de la rue de maubeuge (07/05/2017)
  pas comme ché belches (06/05/2017)
  mais commint qui fait ? (02/05/2017)
  1978 drole d' caricature (01/05/2017)
  les élections présidentielles (29/04/2017)
  ch'est pas pour les éfants (28/04/2017)
  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Greyg ( 15/05/2017)
Bonjour à tous, Je ...
 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
11 novempe ed dins ché rangs
par minloute le, 20/09/2008  

j a dja fait un artique sur chte journée vraimint particuyere pasque chéto férié , mais que nous dins ché classes in devo aller au défilé , donc in allo à l école au matin mais pas pour apprinte
les jurs avant ch' maite i nous zavo fait écrire un papier que ché parints i zavottent du signer du genre que meme si chéto férié , i fallo nous invoyer au matin à l école

au matin, eune fos que ché griles ale zétotent arfermées , ché maites i nous faijotent monter in classe, pour nous rap'ler cor un coup c'que chéto l' sacrifrice d eune tranche d age , d' jones agés d' 10 ans d'plus qu' nous et qui s étotent sacrifiés pour la france

i avo fait l appel avant, que mi tchiot j' comprenno pas ch' mot là j'voyo pas quand qui d'mindo un par un si ché zéléffes i zéttottent là , j' voyo pas c' qu ale veno foute "la pelle" dins ch' cas là


aprés in déchindo et là in s' metto in formation "grand limachon" toutes ché classes les zeunes aprés les zautes, ché maites qui ravisottent bin si n' avo pas des rigolos qui allotent s amuser à canger d' classe dins ché rangs pour aller discuter avec des copains d autes classes

djà quand qu on partot , ch' maite i nous ingueulo djà , faut dire que ché classes d'l' école loubet garnoules, "files " si vous préférez , ale zétotent partis juste avant nous, alors so in crio, so in imito ché moutons in faijant "bééééé"

y avo bin eune paire ed files des derniers rangs qu ale s artournottent pour nous tirer la langue, mais chéto vite arpris par eune des pizinques d' institutrices d' l école loubet filles

ah cha in pourro n in faire un liffe sur ché zinstitutrices, pour vous dire , mes soeurs quand qu ale zétotent tchiottes et qu ale juottent à l école dins l' cour del mason, m' mère ale éto étonnées ale criottent toudis, faut dire qu ale copiottent ché maitresses , mon diu que des pizinques...
alors l' institutrice qu ale éto in queue d'groupe des files ale lancho un argard à ché zinstituteux pour que eux i tiennent ché garchons in plache .....

in déchindo par l' sente des tombelles, ch' petit pont aujourd ui bouché, du qu on faijo claquer nos s'melles pour faire du bruit, in arrivo du coté d' la plache lherminier, in passo d'vant l hotel de ville et in s arreto là pasque i yavo dja des éléffes qui attindottent

des eleffes d autes zécoles ed bruay, in les connaisso pas, mais souvint ché files et ché garchons in les trouvo so qui zétotent pas bio, so qui n avottent pas l air malin

al' reflexion i devottent pinser l' meme cosse sur nous bin sur

pi d un coup in s' metto in route, in suivo l' fanfare qu ale démarro, y yavo bin un ou deusse qui s amusottent à imiter ché musiciens, et i zarcevottent eune baffe derriere l' tiete, j' cro bin al' reflexion cha a du m arriver cha .....

pi la haut in face du cercle, l' circulation ale éto arrétée, et y avo ché viux d' quatorsse dizuite .
beret vissé sul' tiete, un paquet d' médales such' veston, que am' m' n idée in rintrant grand mère ale allo rouspeter pasque vu l' poids des médales, ch' veston i pincho d in coté, et in s' diso nous meme bin si in devo leur ardonner un fusil à ceux là , bin in perdro l' prochaine guerre ché sur

chaque classe al' sinstallo du quale devo et', i fallo bin deux mineutes pour avoir l' silence, et cor , chéto quand que ch' tambour et ché trompettes i buquottent insempe d un coup que là tout l' monte is ' taiso
l' temps que ch' maire, Mr Marcel Wacheux , in personne i arriffe , "vla ch' maire " , "et du ?" "là ravisse !" "eh bricoleux " "pourquo té dis cha ?" "ché min père i dit cha a chaque coup , ya pas voté pour li "
ch' maite i nous raviso avec des zeules arssortis d' sin visache, fallo pas moufter
pi eune mineute ed silence, du que bien sur min camarate Dieval i nous larguo toudis eune caisse qui résonno bin sur ,sinon chéto pas du jeu, et nous l' tiete tourné vers ché pavés au sol, in train d' pas s'faire trop armarqué, pasque ché des coups à printe des punitions alors que d abord ché pas ti qui a largué eune caisse et l' pire ché cor des' printe eune punition un jur du qu in n est pas vraimint à l école ...


pourquo j' vous a fait ch' sujet là aujourd hui , ché que André de Marles i m a mis un messache taleure annonçant l' décés de Mr Wacheux l ancien maire de bruay

je laisse la parole à André qui nous mettra ce soir un article à ce sujet




 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 15 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |