histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
pélerinache
par minloute le, 25/09/2008  

j' me souviens cha devo et'en 1979 1980, j avo accompagné un camarate qui allo conduire ses parints ach' train du pélerinache
chéto in gare d' béthune , un viu train, savez que dja en 1979 in connaisso l' train coral, alors quand qu in voyo ché gins intassés dans ché viu wagons avec ché compartimints que t avo toudis eune hantisse avant d y monter
ouais pasque faire un grand voyache ed dins ché trains là , fallo bin tomber, si t éto grand t avo pas interet à tomber avec quéqu un d' grand aussi d' vant ti sinan in allo passer tout ch' voyache à s' croser, décroser les ortiaux, in essayant d' pas trop s' marcher d' sus, mais cha chéto cor dans l orde du raisonappe, y avo aussi ceux qui au bout d eune heure t avo ché pieds qui comminchotent à finquer, bonjour l odeur, et bin seur l' surprise ed la nuit, ceux qui ronflottent ou ceux presque pire, ceux qui avotent toudis invie d aller picher après les zautes, et ceux qui s' trompotent d' compartimints en arvénant des toilettes, enfin in devro ap'ler cha ch'trou qui roule .......
mais y avo eune bonne ambiance dins ch'train là, y avo ché accompagnatrices in uniforme, in pourrot dire, chéto ché soeurs et cor heureux chéto fini l ' temps des cornettes que si ale s artourno dinsch' couloir té pouvo et' éborgné à vie

bonne ambiance aussi pasque chacun y avo sorti sin liffe ed chants , et cha y allo, cha canto d' wagons in wagons, sans honte, j' diro vraimint dans la joie, t in voyo bin seur qui avotent plus besoin qu' d autes d aller à lourtes, et cor , in s' fio à l aspect physique et ptete qui n a qui y allotent qui n avottent aussi grimint b'soin et que cha s' véyo pas, chéto dins l' tiete qu in dijo

cha y est in avo trouvé ch' wagon pour les parints d' min camarate, i connaissotent pas tout l' monte qui y avo dinch' compartimint, mais tout l' monte i parto pour l' pelerinache à lourtes, in pouvo s' dire qu in éto in pays connu

ch' train bin seur i avo dl' artard, cha avo djà comminché à hazebrouck qui s' diso , et fallo cor s arreter à lens, pi arras et après cha y éto chéto l' grand voyache, plus de 12 heures pasque ch' train là meme si y avincho avec la foi, chéto nin l' plus prioritaire, ché l' moins qu on puisse dire
à vla ch' curé qui passe dins ch' couloir, quand que j' dis curé , nan y a un grate au d' sus mais j' sais nin l' quel, enfin y est apprécié et ché gins ils l' ravissent avec un tchiot peu d' dévotion ....
aprés un bon momint ch' train y va partir, tout l' monte y est contint , ceux qui partent et ceux qui restent, ché rare souvint qu on dit que partir ché mourrir un peu, là ché plutot l espérance qui diriche ché gins qui vont comme cha in groupe à l' aute bout d' la france vire l' grotte du que bernadette ale a vu l' vierche marie

cha y est ch' train i part, in vo quequ' mouchoirs, in intind ché gins canter , pour eux ché eune grante aventure

lourtes, ch' pélerinache, alors yavo deux écoles, ché communisses là fallo pas leur in parler, et yavo ché catholiques que ch' pélerinache chéto un even'mint, d ailleurs au r'tour in arboro l' croix qu in avo acaté là bo et qu in avo accroché as' boutonniere, in avo fait l' plein in io d' lourtes, in avo acaté eune paire ed babioles religieusses in souv'nir
lourtes chéto à la fois l'pelerinache et aussi faut pas l occulter d' jointe l utile à l agréape, vire ché montanes , monter in haut du pic du ger, faire eune paire d escursions qu in auro pas pu s' payer normal'mint
d'mindez à vos grands parents i vous racont'ront ainsi l' meme histoire

par minloute le, 27/09/2008

je me suis permis d aborder un sujet déjà traité , mais chéto aussi pour marquer l' coup et dire que le message très simple de Françoise et Antoine dans la rubrique livre d or, m avait touché
la preuve que meme la religion peut amener des personnes à trouver sur leur chemin le site histoires de chtis


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |