histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l'Arbre de Condé à Grenay
par Marie-Claire le, 11/10/2008  

L'Arbre de Condé situé entre Lièvin et Grenay commémore la bataille de Lens que remporta le Prince de Condé le 20 août 1648
La guerre faisait rage en Allemagne et en Europe centrale depuis 1618, la France y fut engagée en 1635 contre l'Espagne
Les français reprennent progressivement l'Artois à partir de 1640
Je vous passe les détails de la bataille mais c'est le 17 août 1648 que le Prince de Condé stationne devant un arbre sur les hauteurs du territoire de Grenay pour repérer l'ennemi, l'armée était sur Loos, Grenay et Bully et faisait face à cet "arbre de Grenay" qui ne sera appelé "Arbre de Condé" qu'en 1938

En 1825 avait été élevé près de l'arbre un monument en marbre sur lequel étaient gravés les vers de Boileau :

"c'est ici, grand CONDE, qu'en ce combat célèbre
où ton bras fit trembler le Rhin, l'Escault et l'Ebre,
lorsqu'aux plaines de LENS, nos bataillons poussés
furent presque à tes yeux ouverts et renversés
la valeur arrêtant les troupes fugitives
rallia d'un regard leurs cohortes craintives,
répandit dans leurs rangs, ton esprit belliqueux
et força la victoire à te suivre avec eux"


En 1876 l'arbre est déraciné par une tempête, il avait quand même 250 ans, on le remplace par un tilleul
En 1915 les troupes françaises l'abattent car situé sur une hauteur il était trop repérable
Le monument en marbre sera quant à lui remplacé par une stèle en acier servant d'observatoire

Ci joint une carte postale, des années 60 sans doute
A noter que sur le logo et le blason de la ville de Grenay, l'arbre de Condé figure au premier plan


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 11 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |