histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
descente au fond d'un cheval au début du XX ème
par PAILLART André le, 19/10/2008  

Au début du XX ème siècle, il n'était pas facile de descendre les chevaux au fond de nos mines.
Les cages de l'époque, aux dimensions trop étroites, ne permettaient pas le transport des chevaux à l'intérieur de ces dernières.
De ce fait, on lui faisait ingurgiter de puissants calmants, le sanglait avec de solides liens, lui couvrait les yeux d'un épais bandage et on l'accrochait sous le plancher de la cage jusque l'étage du fond où il était affecté.
Croyez moi, que ce n'était pas un mince affaire de faire descendre au fond ce cheval travailleur qui tractait les convois de berlines jusque l'accrochage.

Il y passait toute sa carrière, et on le remontait bien souvent mort d'épuisement pour certains ou de vieillesse.
Je tiens cependant à préciser, que le cheval au fond, était très soigné et très respecté des mineurs.
Des écuries spécifiques étaient aménagées à cet effet avec des box individuels.
Les méneux d'quévaux, tels on nommait les conducteurs de ces animaux au fond, avaient pour tâche, outre de guider et d'accompagner le cheval dans son travail, d'entretenir l'écurie où le cheval se reposait et se nourrissait.
Si l'ingénieur ou le chef porion constataient la moindre négligence ou mauvais traitement envers l'animal, le mineur responsable était très sévèrement sanctionné.
En effet, il n'était pas considéré comme un outil de travail, mais respecté en tant que travailleur du fond.

Ceux qui eurent la chance d'atteindre la limite d'âge pour pouvoir être remontés, finirent leurs jours dans une ferme, mais aussi malheureusement et bien souvent à l'abattoir municipal.
Je vous fais partager, cette photo difficile de la descente d'un cheval aux enfers..

par maurice devos le, 19/10/2008

j'sus pu certain mais im'sempe qu'y avot cor un bidet au fond du 9 ed'lens quand qu'j'ai comminché in 1953, l'écurie al étot juste à l'accrochache


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 1 visiteur connecté - Qui est connecté ? |