histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
La fin de l'exploitation charbonnière en Nord-Pas-de-Calais
par Willy Jendrowiak le, 17/11/2008  

A l'occasion de la Sainte-Barbe, j'ai le plaisir de vous annoncer la parution de mon ouvrage intitulé :
"La fin de l'exploitation charbonnière dans le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais" (1960-1990) dont vous trouverez ci-joint la page de couverture ainsi que le résumé.


Au début des années 1960, le renversement du marché énergétique rend nécessaire une nouvelle orientation de la politique charbonnière. Les Charbonnages de France révisent à la baisse leurs objectifs de production et orientent en conséquence la politique du personnel. Avant même le premier plan d’adaptation, les Houillères du Bassin Minier du Nord Pas-de-Calais voient leurs effectifs chutés de 220 000 en 1947 à 122 000 en 1960. Dès lors, plusieurs plans de récession se succèdent jusqu’en 1990, date de fermeture de la dernière fosse à Oignies.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, qui fut longtemps le premier bassin charbonnier français - il comptait jusqu’à 60% des effectifs et assurait à lui seul 50% de la production nationale de charbon - la récession charbonnière eut des répercussions majeures puisque les Houillères faisaient vivre plus de 700 000 personnes !
Pour compenser les pertes d’emplois résultant de la fermeture des mines, l’Etat favorise l’émergence de nouvelles activités comme la chimie, la plasturgie, le bâtiment et les travaux publics, ou encore l’industrie automobile.

Mais les mesures prises pour accompagner la fin de l’activité minière et en prendre le relais furent très insuffisantes.
La reconversion menée à l’échelle régionale s’est opérée sans véritable projet de rechange ce qui explique que de nombreuses difficultés subsistent dans l’ex bassin minier : un taux de chômage élevé, des revenus plus faibles que la moyenne nationale, un tissu économique fragilisé et d’importants retards dans les infrastructures sociales et culturelles.

Si la situation a de quoi inquiéter, il est des raisons d’espérer car l’ex bassin minier s’est d’ores et déjà considérablement transformé. Le projet d’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco et l’implantation prochaine d’une antenne du Louvre à Lens témoignent d’une dynamique nouvelle. Toutefois, d’autres initiatives de ce genre s’avèrent nécessaires pour que la région ne reste pas « sur le carreau »

Résumé de mon mémoire de DEA d'Histoire Economique Contemporaine intitulé : "Entre conversion et reconversion : le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais" (1960-1990)

Cité en référence dans plusieurs revues spécialisées et de nombreux articles, l'ouvrage est composé de 270 pages et pèse 2kg. Il a nécessité trois années de recherches. Son prix est de 35 euros. Les frais d'envoi sont offerts. Une réduction importante vous sera accordée en cas de commande groupée.


Nb de Marie-claire : les personnes intéressées peuvent m'envoyer un mail que je transmettrai à l'auteur


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |