histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la plus pitite mason des houilleres (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les lampes de mineur Marsaut Bonnet
par PAILLART André le, 26/11/2008  

Alimentées à l'huile.
Dotées d'une fermeture électromagnétique ou autre.
Le réservoir est en acier ou en laiton embouti d'une seule pièce.
Poids oscillant entre 1,2 et 1,5 kilos. Hauteur typique: 250 mm.
Dans certains cas de figures particuliers, elles furent construites en alliage de magnalium ( voir un article précédent relatif aux lampes Wolf )
La lampe Marsaut Bonnet s'est montrée d'une sureté remarquable, voir exemplaire.
Pratiquement aucun incident dans l'histoire minière ne la mise en cause, ce qui ne fut pas le cas de la lampe ARRAS, sérieusement inculpée dans une catastrophe au fond, pas si lointaine chez nos confrères Lorrains.
Elle résistait à des courants au fond de 20 m orientés dans différentes directions.
Même à ces grandes vitesse et pour des teneurs de 9 %, son échauffement était relativement peu considérable, la toile n'atteignant pas comme coloration le rouge vif.
Le pot restait toujours froid, même en courant vertical descendant qui a pour effet de renverser le le sens du courant dans la lampe.
Le pouvoir lumineux de la lampe Marsaut BONNET était de 0,57 unités Heffner soit de 0,48 Bougie Allemande.
De nos jours, moins prisées par les collectionneurs, que les lampes de type Arras, très en vogue, il faut le reconnaitre, les lampes Marsaut Bonnet se font de plus en plus rares sur le marché.

En photo : 3 exemplaires de ma collection personnelle, la plus ancienne, située à gauche date de 1890; celle du centre, dernièrement acquise à fermeture magnétique, date du début du XX ème.
Quant à celle de droite, construite sous la licence du constructeur Belge Frères Mulkay ses origines sont voisines de la première.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |