histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la plus pitite mason des houilleres (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
travail du haveur en veine mince en plateure
par Marir Daniel le, 20/12/2008  

Fichu métier
Nul besoin d'expliquer les conditions de travail, les photos parlent d'elles mêmes.

par Potié Vital le, 21/12/2008

les conditions de travail que l'on voit sur les photos je les ai connues, est-ce une vie ???
je les ai connues en temps que galibot, comment faisaient-ils pour vivre là dedans 8 heures
comment je faisais pour démonter le raccord d'air comprimé des marteaux piqueurs, le plier en deux le tenir d'une main verser l'huile dans le marteau piqueur appuyer sur la gachette remonter le raccord refermer le bidon d'huile un vulgaire bidon de 2 litres d'huile de moteur
ne pas l'éclater en rampant
passer de poste en poste
pour moi c'était un exploit et les veines souvent parcourues par un relai sous lequel il fallait passer et là c'était pire que les photos que vous montrez.
elles font peur ces photos
c'est ça haveur ou abatteur.

par maurice devos le, 21/12/2008

ché pas un haveur mais un abatteur, y a pas de haveuse, et che vrai que si y avot eu in arlais, chetot cor pire, j'y ai travaillé inne fos dins un arlais et cha faijot moins ed'50 cms sur 1 mete ed'longueur, dins l'sens del'veine, ché vrai qu'chetot très dur mais cha faijot parti du métier, qu'est ce que cha veut dire plateure ?

par Marie-Claire le, 21/12/2008

Je vous mets le lien vers une succinte explication des veines en plateures et en dressants

Plateures et dressants

par Autrot le, 22/12/2008

Je me souviens qu'étant galibot, j'approvisionnais en matériel les ouvriers occupés à creuser un montage dans ce genre d'ouverture. Partant du pied du montage, il fallait que je traîne sur plusieurs dizaines de mètres des bois, billes plates et esclimbes. Liés à un fil de fer qui nous paissait entre les jambes et que nous accrochions sur le devant à notre ceinture. En plus, accrochée à notre cou, notre lampe électrique de plus de 3 kilos.
Arrivés au sommet, nous redescendions en débloquant le charbon abattu stocké dans des couloirs "demi lune". Evidemment, quand il y avait un relai, là c'était le comble !! Heureusement qu'avec la modernisation, les conditions de travail se sont quand même améliorées. Que dirait-on si on mettait actuellement un jeune de 16 ans travailler dans des conditions pareilles . Pourtant, à cette époque, personne ne rechignait au travail, c'était notre fierté.

par Marir Daniel le, 22/12/2008

Le terme haveur désigne d'abord le mineur qui pratique une saignée au pic, à la rivelaine afin de faciliter l'abattage du surplomb de la veine. Plus tard il concernera celui qui conduit une haveuse.
Voir dans la rubrique "les métiers de la mine" les articles et photo de Marie-Claire et Loumarcel datés du 15/09/2005

par maurice devos le, 23/12/2008

ben ché un terme que j'connaichos pas, bien sur pour attaquer sin parcours i est logique ed'commincher par el bas, i est vrai qu'j'ai connu cha mais in avot deja les martieaux piqueurs, et in appelot cha faire sin tro sur un mete ed profondeur, mette el'première plume, comme cha in étot déjà in sécurité pour passer à veine
merci à marie claire pour ses eclaircissemints d'sur plateure


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |