histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
histoire de la mine à Enquin les Mines-2ème partie
par Marie-Claire le, 03/08/2005  

La Compagnie succomba par liquidation le 6 février 1927, sa voie ferrée fut vendue pour rembourser une partie de ses dettes, et rachetée par la Société anonyme des chemins de fer d'Estrée Blanche, elle servit aux mineurs travaillant à la fosse de Fléchinelle, et aux paysans désireux de se rendre au marché agricole hebdomadaire d'Aire sur la Lys. En alternance, elle transportait du charbon, des céréales au moment des moissons et des voyageurs, jusqu'en 1950.

A bout de souffle, la nouvelle Compagnie de la Lys supérieure fut reprise par celle de Ligny les Aire qui avait été fondée dans le but de prendre le contrôle des petites sociétés houillères du bassin pour le compte des administrateurs de la compagnie de Marles. Du 22 décembre 1855, jour où commencèrent les travaux de forage, au 12 août 1928, jour de sa fermeture, la fosse de Fléchinelle ne fut jamais rentable.

L'exploitation a cependant imprimé sa marque dans le paysage, il y reste des corons réhabilités en agréable cité, au milieu des champs et des fermes dans le hameau de Fléchinelle à l'entrée d'Enquin et aussi à Estree-Blanche le village voisin, une cité nommée cité du Transvaal, et bien sur un terril tout érodé. Petite anecdote ce terril est appelé localement le Mont Pouret, pourquoi Pouret j'ignore mais je pense que cela peut venir de pourette en chti qui signifie poussière.

Mon grand père paternel natif d'Enquin a travaillé à la mine de Fléchinelle jusqu'en 1925 avant de partir à Grenay où il a fini sa carrière en 1955, très heureux de prendre sa retraite à Enquin les Mines, mon père prit alors la succession de la maison cité 5 à Grenay et revint lui aussi à Enquin à la retraite.


  ( 4 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |