histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
B Urbaczka, créateur du musée d'Oignies
par PAILLART André le, 30/12/2008  

Hommage à Bernard Urbaczka, ancienne gueule noire, créateur du musée minier d'Oignies

Comme beaucoup de mineurs de la région, Bernard Urbaczka est d'origine Polonaise.
" Mon père est arrivé ici comme réfugié politique. Il est devenu mineur, mes quatre frères et moi, on a suivi... "
Bernard a commencé à 15 ans comme galibot, puis s'est vite orienté vers l'électronique se spécialisant particulièrement dans la téléphonie et la télégrisoumétrie, technologies récentes des mines de notre région.
Au total, il a passé 30 ans dans les mines d'Oignies, au N°2, au N°9, puis au N° 24.
Ces dernières, n'ont d'ailleurs plus de secrets pour lui.
A la fermeture de l'ultime siège de notre région,le N°10 d'Oignies, le 21 décembre 1990, il est parti en préretraite.

En 1993, la municipalité propose à Bernard Urbaczka, de créer bénévolement un petit musée minier.
Grand passionné de notre patrimoine minier, Bernard accepte.
Sans aucune subvention, excepté la logistique mise à disposition par la ville, cet écomusée s'implante progressivement dans l'ancien centre de formation des apprentis mineurs (mine image) datant de 1945, désaffecté depuis de nombreuses années, se situant face à l'ancien siège N° 2.
Avec ces amis, anciens mineurs, Bernard récupère, échange, achète même, tous les objets miniers encore trouvables sur le secteur et dans la région qu'il rénove et implante au fur et à mesure dans ce musée à thème, dont la collection qui s'est étoffée au cours de toutes ces années de passion, est devenue de nos jours très impressionnante.

Bernard et ses amis assurent les visites guidées du public à travers les galeries du fond fidèlement reconstituées où l'on distingue entre autres, une très riche collection de matériels roulants, dont plusieurs locotracteurs de convoi de berlines au fond.
Le musée minier d'Oignies, accueille le public, visites de groupes (20 personnes minimum) sur rendez vous, tous les mardis et jeudis. Tel: 03.21.74.80.50.
Je vous recommande vivement la visite de cet écomusée de notre patrimoine minier qui vous fera revivre la fabuleuse épopée des gueules noires de notre région.
Merci Bernard, à vous et vos amis pour votre dévouement, cette oeuvre fantastique et surtout, votre passion que vous nous faites partager....

En photo (avec son autorisation): Bernard Urbaczka devant une taille reconstituée de l'écomusée minier d'Oignies.

par bourdonb le, 30/12/2008

Bernard a aussi permis de me faire connaitre une catastrophe, que j'ignorais et dont nul part on ne parle, elle a eu lieu en 1944 (donc la guerre) et m'a fourni les documents en sa possession pour les mettre sur le site des catastrophes minières
On peut le remercier de nous la faire connaitre :

http://fouquiereschf.free.fr/histoire/mines/oignies_1944.htm


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |