histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Rondeau (21/01/2019)
  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ché misenplis
par minloute le, 05/02/2009  

quand que j éto jone , j éto persuadé que coiffeur pour femme chéto un sacré métier , in tout cas plus mystérieux que coiffeur pour hommes , quoique y a aussi des mysteres in in arparl' ra aussi

mais imaginez mi tchiot garchon qui allo tout seu ché Noel , ch' coiffeur d' la rue anatole france à bruay les berdoules

chéto eune aventure, et fallo rin oublier quand qu on allo à mon dech' coiffeur

d'abord s' souvn'ir c' qui fallo li dire au coiffeur "pas trop court et sans ligne" que j' me répéto tout l' long du ch' min qui m'no del mason as' boutique, y éto gentil ch' coiffeur, ah ouais, pasque i acouto c'que té li dijo , "pas trop court et sans ligne" ouf cha y est t avo pont oublié l' phrasse chéto m' n hantisse , mais cha l impécho pas d eut' couper les caveux courts et avec eune ligne que teut faijo ingueuler par eut' mère in rintrant, mais i t a coupé court et avec eune ligne, té y a pas dit , mais si m'man j y a dit , mais nan qu ale diso m mère, cha y est té passso pour un babache

allez passons sur cha , et arvenons al' porte d amon dech' coiffeur, d abord i fallo l ouvrer l' porte,j sais pas qui ché qui avo tindu l' arssort derriere l' porte, mais te pousso d' toutes tes forches eune fo que t avo réussi à déchinde el clinche

té pousso , et i fallo bin l' faire sinan l' porte al' t arveno, et teut' faijo armarquer pasque au d'sus del porte y yavo ch' carillon, alors imagine quand que t arrivo pas bin a ouvrer l' porte qu ale t arveno sur ti , cha fajo sonner pu que d'nature ch' carillon que là ch' coiffeur i arreto d' coiffer ché garnoules , enfin ché vieles garnoules et qui arrivo a t ouvrir l' porte d eune main, tout in t'nant ch' peigne d ' l aute et d' continuer à discuter avec ché femmes tout in t'dijant "faudra printe des forches l' prochain coup" ti té savo pas out' mette, faut dire aussi que t éto impressionné, ouais pasque ché femmes ale s' faijottent faire des misenplis , ouais cha sinto l' shampoing et l' caud dins l' pieche a garnoules et surtout surtout té voyo ché voisines del mason qui étotent installées là avec des especes ed casques gigantesques d'su ché zécalettes, bin des années pu tard , j va arsintir l' meme malaisse in ravisant l' flime "mars attack" pour mi chéto l' meme vision que j avo d elles


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |