histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)
  récitation fin (22/01/2017)
  su les routes nationales partie 1 (21/01/2017)
  décés de Mado Poquet (20/01/2017)
  récitation partie 2 (20/01/2017)
  récitation partie une (19/01/2017)
  tin gardin (18/01/2017)
  Magellan à cause d' ti (15/01/2017)
  à Monsieur Robitaillé (15/01/2017)
  la même histoire version 2 (12/01/2017)
  la même histoire version 1 (12/01/2017)
  ch' maite au traval partie 2 (10/01/2017)
  ch' maite au traval partie 1 (10/01/2017)
  Changement d'école (10/01/2017)
  Hiver d'antan (09/01/2017)
  Alfred Leroy (09/01/2017)
  ch' maite Robitaillé (08/01/2017)
  fautes d' français à l'Élysée (08/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...
 franed ( 16/12/2016)
Bonjour, site très i...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Pourquoi les terrils brûlent-ils ?
par PAILLART André le, 21/03/2009  

Pourquoi les terrils brûlent-ils ?
A la remontée du fond où il a été extrait, le charbon est trié, épierré plus exactement, d'abord au début de l'exploitation, par les trieuses dans un atelier spécifique : le triage, puis bien des années plus tard, par les lavoirs modernes par un procédé chimique d'empèsement de l'eau.
Tous ces stériles évacués du carreau d'exploitation, constitueront au fil des années les terrils qui jalonnent notre bassin minier.

Avant la nationalisation en 1946, le minerai était traité, mais pas complètement épuré.
Il restait du charbon sur les pierres qui étaient acheminées au terril et sur le charbon, de la pyrite de fer (sulfure de fer ou pierre de feu), constituée par des cristaux dorés que les mineurs comparaient à des pépites d'or.
D'autres appelleront ce minéral : " l'or des fous ".
Au contact de l'oxygène apporté par la pluie qui s'infiltre dans le terril, la pyrite dégage de la chaleur; il s'agit d'une réaction chimique naturelle.
A l'air libre, la chaleur se dissipe aisément, mais à l'intérieur de ces montagnes de déblais, elle atteint progressivement un point de combustion qui enflamme les parties charbonneuses.
Ce qui donnera des terres rouges quelques décennies plus tard.

Des accidents ont marqué l'exploitation des terrils.
Le plus dramatique survint en 1975,une partie du terril du N°6 de Calonne, situé entre Auchel et Bruay explosa en pleine nuit, créant un éboulement venant recouvrir une partie de la cité minière attenante.
Six habitants furent tués, la commission d'enquête déléguée sur place évoqua l'explosion d'une poche de grisou ayant déclenché cette avalanche.
On estime que sur les 275 terrils recensés par les Houillères dans le Nord - Pas de Calais, la moitié a brûlé.

Photo: Archives CDF


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 13 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |