histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
1906 présentation de Benoit Broutchoux
par minloute le, 11/08/2005  

Benoit Broutchoux est originaire de Montceau les Mines, dans le centre de la France

trés tôt, il participe aux conflits sociaux

ses démélées avec un commissaire spécial lui valent d'être condamné, pour fait de grève, à 4 mois, puis à 6 mois d'emprisonnement, peines assorties de 2 ans d'interdiction de séjour

il se réfugie en Suisse avec des camarades et profite d'une amnistie pour revenir à Montceau

les bassins miniers lui sont bientôt interdits, sauf celui du Pas de Calais

il s'y rend sans avoir demandé au préalable son livret de mineur à Montceau, car il craint que ses patrons le signalent aux directeurs des compagnies de la région

il s'embauche comme terrassier aux chemins de fer de Noeux, puis aux carrières de Beugin, et enfin au rivage de Béthune

pour rappel, le rivage est l'endroit d'embarquement du charbon sur les péniches
il rencontre 2 camarades, l'un lui prête ses papiers
Broutchoux parvient ainsi à travailler aux fours à coke de la fosse 8 de Lens dont il sera plus tard le délégué

au sein du seul syndicat qui défend les intérêts des mineurs, ses relations avec Basly sont mauvaises

en 1902, il a une vive discussion avec lui lors d'une réunion à Carvin

il est rapidement expulsé sans ménagement ; il ne le pardonnera pas

quelques temps aprés, il est arrêté au cours d'une grève pour entrave à la liberté du travail, et condamné à 40 jours de prison ; son identité réelle est démasquée

le tribunal le condamne à 3 mois de prison pour usurpation d'état civil

quand il est libéré, la Fédération des Mineurs, nouveau syndicat plus à gauche est créé

Broutchoux y adhère, on n' a pas fini d'entendre parler de lui ....


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |