histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les Fontinettes, ascenseur à bateaux
par Marie-Claire le, 12/08/2005  

Près de Saint-Omer, à Arques célèbre pour sa cristallerie, on peut visiter un site unique en France datant de 1887, un ascenseur à bateaux qui bénéficiait d'une technologie exceptionnelle pour l'époque. En remplacement de cinq écluses, cet ascenseur permit pendant 80 ans jusqu'en 1967 de faire franchir aux péniches la dénivellation fluviale de 13 m 13 présente au lieu dit « Les Fontinettes», au croisement de la rivière Aa canalisée et du canal de Neufossé. Le système permettait à deux péniches de prendre l'ascenseur en même temps, chacune dans un des deux sas remplis d'eau, fixés sur deux énormes pistons, faisant ainsi une sorte de balance hydraulique : l'un des sas s'élevait pour faire rejoindre le niveau supérieur à son contenu, tandis que l'autre déposait sa péniche au niveau inférieur. Le principe des vases communicants ramenait les deux bassins à leur point d'équilibre, à mi-hauteur
L'ascenseur a ensuite été remplacé par une écluse géante an amont qui permet le passage de 6 péniches à la fois en vingt minutes.

L'ascenseur fut abandonné et faillit être détruit. Il fut sauvé par la volonté de personnalités locales et la création de l'association des Fontinettes qui lutte pour sa sauvegarde.
Aujourd'hui il accueille 17000 visiteurs par an. Toutes les explications sont données lors de la visite, une vidéo le montre en activité, on y voit aussi l’atelier de réparation, particulièrement bien conservé, dans lequel on peut voir la machinerie d’époque et qui offre un aperçu du système hydraulique qui permettait de mouvoir l’ensemble des machines grâce à la seule force de l’eau.
N'hésitez pas à faire le détour si vous passez dans l'audomarois


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |