histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
1906 la réplique de Broutchoux
par minloute le, 16/08/2005  

Clémenceau a vu juste, la grève s'étend

pendant que l'on remonte encore des cadavres de la catastrophe de Courrières, le mouvement gagne l'ensemble de la région

une véritable course de vitesse est engagée entre le ministre, qui veut éviter les heurts tout en garantissant la liberté du travail, et Benoit Broutchoux, décidé à imposer sa loi, à conquérir l'ensemble des mineurs à sa cause

le leader du nouveau syndicat conduit les opérations avec méthode, il envoie de puissants groupes dans les autres compagnies pour interrompre toute activité

le samedi 17 mars, un gros contingent de grévistes de Lens et Noeux fait dresser à Bruay un barrage devant les fosses 1 et 4, les ouvriers n'insistent pas, ils rentrent chez eux

comme Clémenceau l'a promis, les troupes arrivent la nuit

dimanche soir, trois compagnies du 73ème de ligne et un demi escadron du 21ème dragons font une entrée discrète à Bruay

Une compagnie du 45ème de ligne se rend à Auchel

Lundi , 46200 mineurs sont en grève

ils ont accepté l'ordre de Benoit Broutchoux ou s'y sont soumis

les hommes de Broutchoux n' y vont pas de main morte, la nuit, ils parcourent les corons frappant aux portes, obligeant les ouvriers à se montrer et veillent à ce qu' aucun d'eux n'aille travailler

la menace, généralement, produit son effet

le vieux syndicat de Basly, auquel demeurent liés Henri Cadot et les ouvriers de Bruay, n' a pas encore pris de décision

il dois se réunir à la mairie de Lens, le lendemain

sans doute confirmera t il l'ordre de grève ?

les pourparlers, qu'il est sur le point d'entamer avec les directeurs de la compagnie ne sont pas du gout de ses adversaires

Broutchoux réagit

pour neutraliser la tentative de conciliation, il exercera une pression massive sur les délégués

leur assemblée prévue pour mardi se prête bien à ses desseins .......


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |