histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Papa et sin gardin (26/09/2020)
  LA POSTE de BRUAY partie 1 (22/09/2020)
  Firestone (20/09/2020)
  départ en carette (20/09/2020)
  LES NOUNOURS (11/09/2020)
  BERCK 2020 SOUVENIRS (03/09/2020)
  ESCURSION IN BELGIQUE (27/08/2020)
  au temps du bio, du qui sont ... (25/08/2020)
  pour alimenter radio coron ... (23/08/2020)
  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)
  UN VIUX pinsées filozofiques (25/03/2020)
  BOITE A TOUBAQUE (23/03/2020)
  BRIQUETS (20/03/2020)
  TINCHON quincaillerie (11/03/2020)
  SPAR INGELAERE le billet a commissions (04/03/2020)
  LEROY Tissus et Rideaux (29/02/2020)
  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)
  les 15 ans du site suite (19/02/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la ducasse de Grenay
par Marie-Claire le, 15/08/2004  

Moi quand je vois arriver le 15 août cela me fait toujours penser à la ducasse, la ducasse de Grenay.
La ducasse étant avant tout une fête patronale, le jour du 15 août était dirons nous le jour officiel à Grenay. Mais la fête foraine durait environ trois semaines. Pas de ducasse sans fêtes foraines, sans baraques à frites, sans un grand repas familial.

Et à la maison, on faisait le repas de ducasse le jour du 15 août, mais parfois aussi le dimanche le plus près du 15 août.
Mes parents invitaient les grands parents et la famille habitant dans le coin comme les cousins de Lens.
C'était presque toujours le même repas, mais ça plaisait bien à toute la famille.
Bouchées à la reine, pot au feu, langue sauce tomate, légumes du pot au feu, fromage et les incontournables tartes au libouli ! On en faisait une dizaine, alors on en mangeait pendant une semaine, la fête durait plus longtemps.
Ce jour là mon père trouvait toujours à placer la phrase : "fait' pas d'bile fiu ché l'ducasse" (ne te fais pas de souci, c'est la ducasse) ou encore "pas de ducasse sans fricasse" (on ne fait pas de ducasse sans casser quelque chose).

Après le repas on partait tous en famille à pieds à la fête foraine et on rentrait tard dans la nuit.
C'était vraiment l'une des plus importante fête foraine de la région. Quelle ambiance, je n'ai jamais retrouvé cela ailleurs. C'était bien sûr bien moins cher que maintenant et on ne se privait pas d'attractions, de frites, de nougats, de stands de tir pour les hommes.
Avec une amie on criait comme des folles pour se faire remarquer et gagner des tours gratuits sur le "circuit des neiges". Ca fonctionnait pas trop mal !
Les enfants n'y allaient pas que ce jour là, comme en plus c'était en période de vacances, on y retournait plusieurs fois pendant la durée de la fête.

Et puis quand on revenait la nuit en famille, on avait toujours les bras chargés, selon les années, d'une peluche, d'une grande poupée, de bricoles de toutes sortes et puis quasiment tous les ans d'un poisson rouge dans son petit sac en plastique, et même une année d'un canard vivant.
A cette époque la ducasse était la fête la plus importante de l'année.

par Marie-Claire le, 08/08/2019

En lien la poupée de ducasse du début des années 60 :
Eune poupée de ducasse


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |