histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
départ vers la fosse au milieu des années 1930
par PAILLART André le, 07/12/2009  

Nous sommes ici vers le milieu des années 1930 dans un coron de la région de Lens.
Toute un bande de jeunes mineurs part vers la fosse, arrêtant au droit de certaines portes sur le chemin de la mine pour y attendre un des leurs qui les rejoindra.
Les familles sur les pas de porte, fidèles aux traditions, saluent leur fils, leur époux ou leur frère.
Sur cette photo, il y a un changement de postes entre les deux membres de cette famille, l'un au visage noirci revient de la mine, l'autre, vraisemblablement un de ses frères y part rejoignant le groupe qui l'attend....

On les nommait les mineurs du " cru ", ceux qui se sont passés le relais de père en fils pour aller au charbon.
Il n'était pas rare de voir des familles de trois ou quatre frères et même plus travaillant au fond.
Mon père et ses trois frères qui habitaient le même foyer familial, travaillaient dans la même fosse, celle du siège 6 d' Haillicourt et sur 3 postes différents: ceux du jour, de l'après-midi et du soir.....

Sur la droite de la première photo : un estaminet, comme il y en avait beaucoup à l'époque, attenant aux maisons du coron.

Pour la mère de famille, la gestion et l'organisation liées au roulement des différents postes de travail de leur époux, de leurs fils, le même jour, n'étaient pas choses simples.
Entre la préparation du chauffage de la cuisinière à charbon tôt le matin, du café, des briquets, des repas au retour des mineurs après leurs postes, des lessives des bleus de travail, du repassage et de l'entretien de la maison, il y avait effectivement de quoi faire !....
Ma grand-mère maternelle évoquait souvent ces tâches quotidiennes lors des réunions de famille, il y a bien longtemps...
Et je m'en souviens encore, comme d'hier !......
" Eune médalle in or que j' mérite !...." disait-elle...


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |