histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Histoére ed Noé
par TIOT RITAL le, 20/12/2009  

Histoère ed Noé : Les chucartes du Boche

Cha s'passot pindint l’deurnière guerre, à l’velle ed Noël, dins un coron d’ouverriers, I’avot pon d'frodure mais eine milette ed solel. In ch'temps là, l'iau qui nettiot miage, loques et gins, dallot din l'gulot (fil d’eau en bordure du trottoir). Ch'tot l'jour ed buée (lessive) pou les blancs bonnets édon i’avot plein d'iau din l'gulot, ein vrai ruchau. Ein garchon ed 6 ans et eine gadrouillette ed'3 ans, juotte à l’course d’bâtiau. A vria dire leu batiau ch’tot ein bout d'palle et eine tiote fuèle. Aglignés (agenouillés), i ravisote avancher leu bâtiau pou vir ch’ti qui étot l'pu fêle (rapide). I n'ont mie aouï l’tintin (bruit) d’bottes buquer su l'pavé. I busiote foque à leu ju. D’ein cop, l’buquache ed bottes s’a arrêté. Eine greusse vo leu a parlé:
- Guttag ! (Bonjour !)
Seurpris, les z'infants i s'sont ardéchés pou raviser qui leu parlot. Ch'tot ein sodar (soldat) allmand accompagné d'ein comarate. Ch'tot d'simplels sodars à vir leu habillure : botte aveuc maronne eddin et calot. L'pu viu avot din les 40 ans et l'aut ' 10 ans d'moinsse. Tout in soriant, chacun à leu tour parlot aux z'infants qui ouvrote d'grands yus : i n'comperdote arrien ! L'pu viu sodar i s'a agligné (agenouillé) et aveuc l'vo (voix) l'pu terte (douce) possipe, i'a posé ses mains su l'z'épaules du garchon, pis i'a apochiné (caressé) s'tiète. L'pu jonne i'a fait parel aveuc el fille. Din l'coron, les agaches (les feimmes) n'parlote pu. In intindot pu leus dévis’ries mais drière les ridiaux des ferniètes du coron, alles surquote les 2 sodars !

D'ein cop, l'vox du viu a tranné (tremblé). I'a fait eine baisse à l'tiète du garchon pis i sa artorné pou mucher s'n'ameur (émotion) à s'comarate. Adès, l'pu jonne i'a arsaqué 2 chucartes (bonbons) dé s'poque et l'za baillé aus infants éberlouis. Des chucartes, mamère ! Ch'tot si rale (rare) ! L'papier i'a été vite décafoté et habile, habile ! l'chucarte allea plonqué (plongé) din l'bouque des infants ! Qué ch'tot bon ! Cha avot ein goùt chucré aveuc eine saquo piquant in pusse ! Queulle guinse ! A vir les z'infants si hureux, les 2 sodars i z'ont ri. I z'ont cor amicloté l'tiète des jonnes et i sont dallés bénaches in s'artornant tous les dix mètes pou leu dire arvoir in allotant l’main :
- Auf wieder sehen ! Auf wieder sehen ! (Au revoir)
Sitôt les sodars dallés, les feimmes du coron alles z'ont coeuru vir les z'infants.
- Les sodars i vous ont mie fait d'mau ? ermeude l'grante Louise, l'viseine dé l'mère du garchon.
- Nan, i z'étote bin terts aveuc nous z'aut' ! berdoulle l'garchon à causse dé l'chucarte din s'bouque
- Qu'es qué té minge ? ermeude Louise
- Eine chucarte ! Ch'est l'sodar qui mé l'a baillé.
- Arsaques el chucarte dé t'bouque ! Et ti aussi ! dit Louise à Paola, l'gamine
Les z'infants, pris d’frousse , i z'ont obéi. Louise alle a mis les 2 chucartes din ein mouquot. Alle a coeurru à l'bouque d'égout viseine et zou, elle a rué eddin chucartes et mouquot !
- J'vous ai insauvé l'vie ! qu'alle dit aus z'infants ! I fot s'améfier des sodars allmands. I donnte aus infants frinçais des chucartes impoisonnées ! Rintrez à l'mason pou dire à vot’ manman d’bin nettier vos dints et vot’ bouque !

Les feimmes du coron ont gramint merroné cont' chés féroces sodars impoisonneux d'infants. Les 2 infants ont bin brai in busiant qu'alles étote biètes et injusses ! Ch'tot d'si bonnes chucartes ! Comme si chés amiteus sodars arote fait du mau aux z'infants frinçais ! Pis busiot l’garchon, si ch'tot vrai, ch’tot pon pou eusses pusqu’i z’étote … itaïens !
Maria, leu manman, l’itaïenne du coron, in muchette des feimmes, alle a brai d’vir ses infants privés d’ein tiot régal. Mais alle n’a point merroné cont’ Louisse pasqué in chés temps d’guerre, les gins véyotte les émigrés itaïens comme des ennemis des français. Maria dévot vive bin amisse aveuc ses viseines édon i li falot freumer s’bouque !

Alfos j'busie à cha. Eh ouais l’tiote file et l’jonne garchon ch’tot m’soeur et mi ! A ch'momint là, si j'avos été pu grand, j'cros bin qu’j’aros épautré l’gasiau d’Louise dusqu’alle déhutte eine bleuse lanque ! Ch'est alfos not' pu biau et pu trisse souvni d'guerre. J'arvos toudis les yus bleus si terts du pu viux sodar et j'intind toudis s'greusse vo amiteuse comme cheulle d’min père. J'avos bin armarqué s'n'invie d'braire. P’têt’ qu'i busiot à ses propes infants dmorés à s'mason. Après cha, in na pu arvu les sodars. Ch’est qu’i in kèïot des balles pou les sodars et des bompes su les gins civils ! Din m'tiète d'infant, cha a assemé l'dégoùt dé l'bétise (Louise) et dé l’guerre. Duss qu'i'a des guerres, l'ouvrache des sodars cha s'rot putôt ed donner des chucartes aus infants, ein tôt et du miage aux parints. Ravisez l’film ou DVD « Joïeux Noël » duss qu’in moute l'fraternité des sodars des 2 camps pindant ein Noël dé l'guerre 14-18 !
J’dallos l’oblier : ch’est l’bâtiau dé m’sœur qui a gangné l’course ! Ah ouais, j'dallos aussi l'oblier, el jour ed Noël em' manman alle a treuvé à tierre ed l’huche dé l’mason 2 tiots paquets aveuc eddin des …chucartes !
I’avot ein tiot papié marqué :
« Gut Weihnachten ! (Joyeux Noël !) Hanz, Claus.

J'ai jamais chuché d'si bonnes chucartes comme cheulles du boche !

Tiot Rital


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |