histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
odeurs ....
par minloute le, 22/01/2010  

privé quand que j éto jone, faut dire que qu on allo al' mer à Merlimont et qu in rintro del' plage in passo d' vant un marchand d' frites, chéto un café et sul' coté yavo eune baraque à frites in dur
pour ché connaisseux d' Merlimont chéto ch' café , i existe cor d ailleurs mais rénové, ch' café qui éto in face du garache pompe à essence qui éto un paté d' masons juste avant l' place ed l églisse ....

cha sinto bon quand qu in i passo , mais m' grand mère ale avo l' réplique "ché pas bon l' huile ale est faite avec del' queue d' bidet"

j éto cor septique pasque autant nous in éto précautionneux et qu in nin mingeo pas, autant j' voyo bin qui yavo des parints , enfin si in peut ap'ler cha des parints, d'zinconscients qu in drevro dire, qui acatotent des frites à leu zinfants
pourtant cha nous arrivo d' croiser l' lend'main ché gosses , bin i paraissotent te pas malates ......

cha devo et' l' syndrome ed ' précaution djà ach' momint là .......

parel au soir , aprés minger , in allo faire un dernier tour à la plache et là , t arpasso dvant ch' café ou meme plus loin d' vant l' sphinx, cha sinto les frites à plein nez, et ti, tout jone te te s' ro bin laissé tenté ......

in passo aussi d'vant un restaurant "chinois" ouais mes gins y avo cha à merlimont , et ché sinteurs qui sortotent del cuisine ,chéto vraimint pour nous en 1970 d' zodeurs exotiques qu in connaisso pas ..........

mais dins ché corons aussi t avo les zodeurs caractétistiques , suffiso qu' té passe dvant ché masons vers midi , midi trente et cha sinto l' bifteck à l ale qui cuiso ........
cha l ' biftek frites salate chéto LE plat

l' sam'di matin al' mason cha commincho tot par l épluchache des legueumes, cha s' poursuivo in cours d' matinée par l' écrémache du bouillon, et aprés tout parel vers midi ,l odeur du bouillon ale éclato dins l' mason, j' diso qu ale éclato, pasque quand que té rintro d' l école , ou meme plus tard in artournant al' mason dem ' mère, que te sorto del carette qui faijo fro , que t arrivo al' porte et que ché carreaux des farnietes i zétotent imbuées, chéto bon sine , té rintro et là, ti qui v'no du fro, t avo l impression d' rintrer dans eune étuffe du qu' l odeur du porion as' batto avec celle du celeri, du navet et del carotte

ch' linche qui sécho dins l' cuisine vu qui pleuvo et qui faijo trop fro dehors, i s' soul'vo tout douch'mint rin qu avec l' caleur qui sorto del marmitte ...........

achteure m' mère, pauv' femme , ale fait pu à minger , et savez des bouillons comme cha qui mijotent d' puis des heures au coin du fourneau , cha ché fameux ...........

l' bifteck avec d' l ale, ché pas min fort, j' su pas un grand carnassier al' viante , et meme si j in minche pas souvint j a ker sentir l odeur, cha m' rappelle qu in sinto cha in passant d'vant ché masons, du que le haut del porte à 2 battants ale éto ouverte .......

quand qu on a des tchiots savez faut toudis faire attintion à c' qu on dit , et à c'qu on interdit

y a des coups on interdit pasqu in a raison, d autes coups aussi in interdit par faute d' moyens

j' me souviens, jl' a djà raconté mais j' va faire court, qu in voyo au soir des gins minger dans l' friterie snack bar qu ale éto juste dins l' déchinte qui m'no à la plache, vue sur la plache , l' solel couchant, grande baie vitrée, et meme terrasse avec parasols publicitaires ......
in n y allo pas , j avo d'mindé à m' mére et qu ale m avo dit chéto trop cher, et j' me souviens quand que j avo eune vingtaine d années in allant à merlimont que j' m éto payé un r'pas au soir d'vant l' solel couchant, meme si chéto pas un restaurant d' lusque ,j' comprinds aussi que ch' budget i pouvo et' serré in vagances aussi .....

et j' do avouer que j a ker minger un américain avec del sauce à ché camions à frites


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |