histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
rue d' la Poste 1942
par minloute le, 16/02/2010  

sul' photo m' grand mère que j a jamais connu vu qu ale est décédée en 1946
elle habito rue d' la Poste à Bruay, aprés cha s est appelé l'rue Emile Chretien
J a meme artrouvé que cha s appl'o l' cité 16 dans l' temps

cité 16 rue Emile Chrétien, cité 27 du coté del' rue raymond deruy et pont à vendin

ja que l' souv'nir de la cité 30 qui a gardé sin nom à travers les décénies, bin sur in dijo j habite au 3 , au 4 mais sans préciser l' nom del cité .....

la rue de la Poste, tout près d 'l hotel de ville, qu in vo d ailleurs in arriere plan sul' photo, chéto eune rue qu in dijo d' ses habitants qui zavotent été pistonnés

yavo comme cha des rues ou des corons, souvent les plus neufs d' l époque , qui étotent attribués soit par relations ou alors vu t'situation

j avo un grand onque qui habitot du coté d' la gare, et cha s appelo "l' coron des bas de soie" pasque ché femmes ale pouvotent in acater faut dire que min grand onque i éto chauffeur d' ingénieurs des mines

m'grand mère ché pas qu ale roulo su l' or pour v'nir habiter dins l' rue d' la Poste , mais commint vous dire, ché eune femme qui avo bin souffert , s'n' homme i éto décédé en 1924 des suites d' l a guerre , à 33 ans et comme ale habito eune mason des mines, et qu' min père adolescent i a du aller s' faire soigner à berck, ale a du en 1924 partir del mason des mines pour aller habiter ché eune soeur à elle, rue d' béthisy

cha a été eune époque du qu ale avo pas beaucoup d argent, mais ale avo un fort caractère....... ché l' moins qu on puisse dire ...

ale avo attaqué l armée in procés pasqu i voulotent réduire l' montant del pension militaire au décés d' sin mari, cha li a pris 2 ans d' procédure mais ale a gagné ...

alors , comme ale éto , allez faut l' dire "ale avo pas s' lanque dins zin mouchoir , j' su sur qu ale a du faire el' sieche d' la mairie, j a d ailleurs compris cha in lisant des let' qu ale invoyo ach' t époque là, et qu ale connaisso du monte à la mairie .........

m' mère ale a v'nu habiter là au tout début d' sin mariache, là avec s' belle mère, ale a pas vécu longtemps avec elle , eune année au total, mais cha a pas été toudis d' tout r'pos ché l' moins qu on puisse dire .....

in plus ché log'mints i zétotent pas si grands qu' cha rue d' la Poste et la promiscuité avec l' belle mère chéto pas rose ........

m' mère as' souv'no que quand qu ale habito là bo, ouais i sont restés là avec min père jusqu en 1949 , yavo ch' garte qui v'no à telle heure tel jour, et i avo sin sifflet , i sifflo un coup et ché femmes ale sortotent dins l' rue avé leu ramons, et i ouvro l' vanne d io in haut del rue et chacun ché l' cas del dire i devo balayer d'vant s' porte ...

par loumarcel le, 16/02/2010

Minloute mi aussi j'ai connu ch'garte qui tapot à toutes ches portes avec s'clef qui ouvrot l'vanne (qui étot au sol) in haut de l'rue chatellerault.
L'iau ale coulot et in étot obligé d'sortir pou balayer ch'rucheau et i ravisot si in sortot balayer.
Là quique fos i avot des ingeulates avec ch'voisin qui poussot tout au lieu d'ramasser. Mi avec ches saletés j'faisos un pétit tas sus l'bord de l'route et j'ramassos avec ch'ramasse-poussière, ch'est comme cha qu'j'avos été appris.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 9 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |