histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
A ches mineurs
par Lucie Krawczyk le, 23/02/2010  

En hommage à mon père et à tous nos anciens mineurs, voici une poésie de ma composition qui va faire braire dins les chaumières et raviver la mémoire de nos p'tits vieux ! Bonne lecture à tous !

CH' VIEUX MINEUR de Lucie Krawczyk

D'pis qu'y' est r'traité, y' est toudis alité,
Toute s' vie, y l' l'a passé au carbon, y' a bin trimé !
D'abord, y' a comminché comme galibot à ch' chantier,
Pis, par d'aut's travals, y' a pa eu peur d' passer !
Herscheur, boiseur, pouss' d' berlines et d'aut's boulots,
Y' a même fait l' limpist'rie et aussi méneu' d' quévaux !
Avec ses copains mineurs comme li, y' a beaucop donné,
'Jourd'hui, y' n' fait pus grind-coss', y' est bin usé !
Même sin tchiot gardin, sin plaisi', y' l' l'a abindonné,
L' moind' geste l' fatigue vite car y' est silicosé !
Quind l' guerre est arrivée, y' a fallu ar'monter ses minches,
L' traval, ch'étôt tous les jours, même l' diminche !
Les pics abattôttent du biau carbon bin noir, sins trêf',
Frinch'mint, ch' boulot-là, ch' n'étôt pas un rêf' !
Tout chà pou' rel'ver ch' défi lincé à chés mineurs d' Frince,
Y l' l'ont gagné à l' sueur, mais qué d' souffrince !
Dins sin lit, souvint, y pinse et y s' rappelle sin jône timps,
Malgré l' rudesse du traval, y l'aimôt quind même bin !
Ch' briquet qu'y' étôt un biau momint d' frinche amitié,
Ch'étôt à ch' momint-là qu' chacun pouvôt s' dévoiler !
L' pain d'alouette qu'y gardôt précieus'mint pou' ses pétiots,
Chés zouaf's attindôttent après, ch'étôt comme eunne sorte d' cadiau !
Chés molettes qui tournôttent toudis, sins s'arrêter,
Chà montôt, chà deschindôt, carrousel du timps passé !
Les prémières fôs, dins l' cache, les intestins bin s'coués,
Z'ont r'montés jusqu'à ch' gosier, mais in s'a vite habitué !
Quind y z'armontôttent, chés gueules noires, d' l'infer,
Malgré l' fatigue et tout' l' poussières dont y z'éttôtent r'couverts,
In véïôt qu' des yeux bleus au momint dé l' sortie,
Comme un ciel lumineux quind l' timps y' étôt après l' pluie !
A l' salle des pindus, ch's loques d' fosse, in les accrochôt in haut,
Pou' pas les mouiller l' timps de s' laver, chacun sin tour, l' dos !
Sin barou, s' limp' et s' musette qui ne l' quittôttent jamais,
Tout chà, 'jourd'hui, est exposé à ch' musée d'à-côté !
Dins des indrôts comme chà, jamais in n'oubliera,
Et toudis d'eusses, incor' et souvint, in s' souviendra !
Y z'ont donné puss' que l' meilleu', rin qu' pou' nous,
Un passé semé parfôs d' sacrés cops d' grisou !
In tout cas, des gins comme chà, y' n' n'in aura pus,
Mais tout leu' patrimoine continue à êt' intret'nu !
Grâche à Sainte-Barp', in veut continuer à les honorer,
Car tous chés mineurs, y l' l'ont vraimint bin mérité !
Maint'nint, ch' pays noir, chés terrils et chés chevalets,
Ch'est des indrôts qu'in visite, dû qu'in va s' prom'ner !
Ch' vieux mineur, eunne dernière fôs, avint d' s'in aller,
A j'té un ultime r'gard et s'est sinti tout attristé !
Dins ses biaux z'yeux bleus, des perles d' larmes z'ont brillé,
Y' a pas eu gramint de profit malgré s' vie à travaler !
In li-même, y s' dit alors qu'y vaut miûx tout quitter,
Car y n' sert pus à rin, y' est tell'mint hindicapé !
Y n' s' lèf' pus, y n' quitte pus s' boutelle d'oxygène,
Sous ch' drap, in cachette, sin poing, à l' vie, donn'rôt des bègnes !
Dins les bras dé s' femme, y s'a final'mint indormi,
Paisiblemint, y' est parti vire ses camarates au Paradis !
Mais voïez,... là-bas,... tout in haut dé ch' grind terril,
Y r'vienn'ttent, des fôs, insimb', visiter tout chà in esprit,
Chés lieux où y z'ont passé des momints d' leu's dures vies,
Et y r'parttent, heureux, car y z'ont compris qu' rin n'est fini !
Y sav'ttent qu' d'aut's, après eusses, f'ront bin l' nécessaire,
D' garder tout chà in mémoire tout c' qu'y z'avôttent quèr !
In peut, 'jourd'hui, leu' dire un sacré et rute "Merci",
Car pou' nous, y z'ont laiché eunne partie d' leu's vies !
D'avoir eu des gins comme chà, l' région in est bin fière,
Passe que chés personnes-là z'ont vraimint vécu l'infer !
J' dédie ch' poème à toutes chés famil'es d'inciens mineurs,
Car j' sus infant dé ch' pays, et min père, y' étôt aussi des leurs !
Et si d' nos jours, in dôt, quind même, tourner eunne pache,
L' mémoire intretient tout chà comme un amour in cache !

par maurice devos le, 24/02/2010

bravo lucie , ché FORMIDAPE , j'su ancien mineur et arconnu a 95% , c'qui est dit la , décrit bien ech' métier ed' mineur ,
mais chétot et cha restra pour mi ech' plus bieau métier ,

par Jean Dufossez le, 24/02/2010

A Lucie
Félicitations pour ta poésie ,on voit à travers ton poème la passion , l'amour que tu portes à ton papa . On se rend compte de l'éducation que tu as reçue de lui
Encore merci pour ta sentimentalité , t'es bin ein' fill' de Ch'ti !!


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |