histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la régle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Ducasse et kermesse par Lucie Krawczyk
par Lucie Krawczyk le, 10/03/2010  

DUCASSE ET KERMESSE

Quind j'évoque certains momints dé m' incienne cité,
Ch'est l' ducasse et l' kermesse qu'in avôt eunne fôs dins l'année !
Ch'étôt touts pindant les vaquinches, au môs d' Juillet,
Y' avôt pas école, pas d' soucis pou' l' lend'main s' léver !
Chés forains z'arrivôttent au mitan dé l' sémaine,
In savôt d'jà qu' chà s'rôt eunne belle fête foraine !
In sâvôt aussi qué l' diminche suivint, in aurôt l' drôt,
D' monter su' chés manèches, su' chés qu'vaux d' bôs !
Tous chés gosses du coin les r'gardôttent, avid's, tout curieux,
Pou' nous, ch'étôt un vrai spectac', in étôt heureux !
L' diminche matin, tout' l' famil' prénôt un bon bain,
Afin d'êt' prêt, prop' et dé s' sintir bin,
Pou' qué l' soir v'nu, in puisse tertous aller à l' fête,
Chés gosses à l' ducasse, chés parints au bal musette !
In sortôt chés loques réservées aux biaux diminches,
Ch' père, l' mère, frères et soeurs, rud'mint, in s'arrinche !
Pis, bras d'ssus, bras d'ssous, in s'artrouvôt tertous dins l' rue,
In compagnie d' tous chés vôsins, ch'étôt vraimint binv'nue !
In étôt intre gosse, insimb' du même quartier,
Parel' pou' les famil's d' toutes les z'aut's cités !
Ch'étôt à s' déminder si in s' donnôttent tertous rindez-vous,
Comme si l' jour d'après, in n' dévrôt pus s' vire du tout !
Les neuls brillants, l'esprit impatient, in attindôt,
L' signal d' l'ouverture dé l' ducasse : "Allez, vite !", qu'in disôt !
et au momint v'nu, ch'étôt l' ruée comme pou' d' l'or,
Sûr qu'in aurôt pas fait miûx pou' aller quèr un trésor !
Barp' à papa, chouchou, marrons, pommes d'amour, gauf's, nougat,...
In a tertous fait, au moins eunne fôs, eunne orgie d' chés chuques-là !
Les parints, eusses, essayïôttent d' tirer à l' lot'rie,
Pou' avoir l' privilèche ed' décrocher ch' fameux gros prix !
Mais l' chince n'étôt pas présinte à ch' momint-là,
Ch' lot d' consolatio, ch'étôt un pantin d' bois !
Ou alors un pichon rouche, ou même un joli t'chiot pouchin,
Ch' n'étôt pas grind-cosse, mais ch'étôt pou' chés bambins !
Du cop, in tintôt incor' eunne fôs, au stind d'à-côté,
A cop d' fléchettes, d' créver l' maximum d' ballonnets !
Et là, mirac', in a gagné ch' fameux gros prémier lot,
Un grind nounours tout biau pou' l' dernier pétiot !
Chés gosses, à d'mi-tarif, faisôttent des tours d' manèches,
Z'autos-timponnintes, z'avions et balinçoires, qu' vaux d' bôs,... qué pêche !
In étôt heureux, in criôt not' joie, qu'est-ch' qu'in rigolôt,...
Fallôt pas grind-cosse pou' rinte not' monte biau !
Su' certains manèches, y fallôt attraper ch' pompon,
Et si té l'avôs, alors, pou' ti, ch'étôt tout bon !
T'avôs l' drôt à des tours, mais attintion, gratis,
Et jaloux, chés copains z'ont essayé aussi, eh,... viss' !
Mais d'intre tertous, ch'étôt ti ch' meilleu',
Et c' jour-là, t'étôs un héros, t'étôs joïeux !
Y' avôt aussi un manèche qui s'app'lôt l' chénill',
A certains momints, chés garchons imbrassôttent chés fill's,
In cachette, comme des voleux, in pleine euphorie,
Pis, y faisôttent les innochints eunne fôs l' forfait accompli !
Quind l' soir vénôt, ch'étôt l' momint d'aller au bal,
Dins l' préau d' l'école à côté, les musiciens s' donnôttent du mal !
L' vôsin invitôt l' femme d' sin meilleu' copain,
Un aut' s'in allôt cacher d' quô s'occuper les mains,
A minger et à boire, et pindant qu' certains dinchôttents,
D'aut's, à les r'garder, l' vinte s' rimplissôttent !
Des frites, dé l' bière, des cass'-dale, dé l' tarte à l' libouli,...
Ch'étôt tout simp', ch'est comme chà qu'in appréci$ôt l' vie !
L' musique allôt bon train, des rutes flonflons sous chés limpions,
Toutes sortes d' musique, mais r'vu par ch' l'accordéon !
Morchiaux chôsis, polkas, valses, tingos, et rocks, et slows,...
Ch'étôt ducasse, ch'étôt kermesse, l' tiête tournôt !
Y' avôt aussi parfôs des gins pas vraimint très clairs,
Z'étôttent cuités, cherchôttent bagarre, pas d' quô êt' fier !
Mais d' cheux-là, in n' va pas in parler beaucop,
Y vaut miûx l' z'oublier, y n' n'in val'ttent pas l' cop !
Jusqu'à tard dins l' soirée, l' fête battôt sin plein,
In s'amusôt, in dinchôt,... l' convivialité, ch'étôt bin !
Pis, fallôt quind même pinser à rintrer à l' mason,
Pass' qué l' lind'main, ch' père d'vôt aller au carbon !
Alors, peu à peu, tout l' monte s'éclip'sôt tout douch'mint,
Les ar(voirs durôttent, durôttent,... chà n'avôt pus d' fin !
In avôt l'impression qu'in n' s'arvérôt pus démain,
Ch' n'étôt pas l' cas, bin au contraire, pourtint !
Après s'êt' bin amusé, après avoir bin bu et mingé,
In s' disôt qu'in l'avôt tertous vraimint bin mérité !
Pou' chés parints, ch'étôt comme l' repos du guerrier,
Chés gosses aurôttent voulu, eusses, qué l' fête n' finisse jamais !
Mais in s' disôt qu'in armettrôt chà l'année prochaine,
Car in savôt qu'elle arviendrôt, l' fête foraine !
'Jourd'hui, y' a pus d' ducasse, y' a pus d' kermesse,
Dins chés cités, dins chés quartiers, ch'est d'eunne tristesse !
Chés jônes d' ach' t'heure n' sav'ttent pas c qu'y z'ont minqué,
Car à chés momints-là, nous, in savôt gintimint s'amuser !
Chà peut paraît' ringard d' nos jours, incor', d'in parler,
Mais chà fait partie d'uenne certaine bonne époque passée !
Quind jé m' rappelle, parfôs, tous chés fameux souv'nirs,
'Jourd'hui, incor', j' vous l'avoue, chà m' fait toudis sourire !


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |