histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
quand qu'on armonto dinch' nord en v'nant d' Paris
par minloute le, 28/08/2005  

Bin sur y a l'autoroute ou plutot l' camionroute vu que ché rimpli d' routiers et j' a pas trop ker cha
alors ch' préféro souvint, printe l' nouvelle autoroute, sortir à Amiens pi armonter vers Saint Pol sur Ternoise
l' route ale est vallonée, in arriffe à Doullens qu'in domine in arrivant, Doullens incrinquée au fond d' eune cuvette, qui arçoit l' route qui vient d' Saint Pol et celle d' Arras
aprés Doullens, l' carette ale éto misse à rute épreuffe, car aprés éte déchindu in bas del cote, i fallo l'armonter, in arrivo enfin à Belle Visée, et là l' route ale éto plus raisonnape
ensuite Frévent, joli chtio villache , paradis des péqueux d' la Somme et du Pas d' Calais, y avo pas mal d' gins d' Bruay qui allotent péquer là bo
ensuite chéto Saint Pol, Saint Pol à traverser chéto pas toudis évident , i avo l' route d' Arras, l' route qui allo à la mer, et l' route qui armonto vers Bruay et vers Lillers
cor eune grande cote à monter et aprés, cha commincho à sentir bon, vu qu'ins' rapprocho du bassin houiller
des terrils t' in voyo pas cor, in éto dans l' campane, in traverso Brias pi aprés chéto l' grante ligne droite, in passo ch' passache à niveau et un peu plus loin sul' droite premier signe qu' in allo arriver dans pas longtemps, in voyo l' colline qui porto sus' n' épaule dorsale l' antenne ed ' Bouvignies

aprés in déchindo à Diéval, là i fallo pas rouler trop vite vu qui a toudis eu des gendarmes qui controlotent l' vitesse ed' ché carettes

pi au détour d'un virache, in apercevo ché premiers terrils, et là sin coeur i commincho à batt' el' chamate

Ourton et ses viraches, pi in grimpo l' cote qui nous zam'no sur le haut de Divion avec su not' gauche ché corons rectilines ed' La Clarence
et ché aprés l' feu d' la croix d' Divion qu'in rintro vraimint dans ch bassin houiller, d' un seul coup té voyo moins d' masons individuelles, et les masons des corons prenottent el' relais
allez mes gins, in n'a pu pour longtemps, ché bus artésiens sur la gauche, la cité des musiciens sur la droite, ch' carrefour Lemoine, l' montée jusqu au feu du lycée, ch' café d' la paix qui fait toudis ch' coin (in n' a bu la bo et pas qu' la bo) pi l' rue Cadot et in monto l' grante cote des grands bureaux
in arrivo rue Anatole France, in passe devant ch' marchand d' pain et ch' traiteur Ducroq, les seuls rescapés avec ech' pharmacien d' eune floppée ed commerces qui jalono toute el rue
pi la bas, j' l'a voyo qui faijo l' coin, l' mason d' mes parints


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |