histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)
  ch' baril multifonctions ... (14/11/2017)
  arrivée d' la télé et demandez le programme 3 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 2 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme 1 (13/11/2017)
  arrivée de la télé et demandez le programme (13/11/2017)
  les Ch'tites souris (12/11/2017)
  cor heureux qu in avo du sape (12/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 2 (09/11/2017)
  du grr au ploc ploc en passant par le vroum vroum 1 (09/11/2017)
  du grrr au ploc ploc in passant par le vroum vroum (09/11/2017)
  pour la soif .... (08/11/2017)
  merci Aspro (08/11/2017)
  à chaque époque s' magie ... (06/11/2017)
  Riquiqui et Roudoudou (06/11/2017)
  les disques à histoires (05/11/2017)
  l'essoreusse à linche (03/11/2017)
  sujet marronnier (02/11/2017)
  les Killtoïds (29/10/2017)
  mets tes basquettes (29/10/2017)
  le velours de l estomaque (24/10/2017)
  gueule à chuque (23/10/2017)
  la magie du taquin (22/10/2017)
  la mort sous l' cagnard (19/10/2017)
  tampons scolaires (18/10/2017)
  Chrysanthèmes (18/10/2017)
  sauf..... (16/10/2017)
  Eune goutte d' jus (photo) (15/10/2017)
  Dins chés caffes (03/10/2017)
  l' framacie (03/10/2017)
  ché chuques à mon Maréchal (02/10/2017)
  du byrrh au visqui (02/10/2017)
  la joie des jeunes (27/09/2017)
  d' z'obus (25/09/2017)
  examen de cathéchisme (25/09/2017)
  la blanquette (24/09/2017)
  ch' bonhomme perrier (23/09/2017)
  souvenirs douloureux suite (23/09/2017)
  Chés rues ale zavotent pas d'nom (21/09/2017)
  souvenirs douloureux (17/09/2017)
  ch' rabattu et la buée (17/09/2017)
  hatari (17/09/2017)
  El centre aéré géant de Bruay (11/09/2017)
  Bruay, El pont ferroviaire d'Lavolville (11/09/2017)
  Eune consultation al' champe (11/09/2017)
  Eric Denudt artiste peintre un gros coup de coeur (11/09/2017)
  que j auro ker avoir eune chiffernée (10/09/2017)
  Merlimont hors saison 17 (07/09/2017)
  souvenirs d' rintrées (04/09/2017)
  eune pensée pour eusses (03/09/2017)
  à la recherche de nos taïons (28/08/2017)
  Marles-les-Mines, el station SNCF (18/08/2017)
  Vermelles, le nom de la Cité du Philosophe (13/08/2017)
  Merlimont hors saison 16 (13/08/2017)
  collection de poupées (04/08/2017)
  Merlimont hors saison 15 (31/07/2017)
  Auguste Labouret (27/07/2017)
  au coin d' la rue de Périgueux et et de Grenoble (26/07/2017)
  du bout des léves .... (26/07/2017)
  Tour de France (23/07/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...
 Mégane ( 08/09/2017)
Bonjour, Habitant ...
 FRYHTAN ( 30/06/2017)
Bonjour à toutes et ...
 Pascalou ( 25/06/2017)
Bonjour à tous, je v...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
''j' va à la permanence''
par minloute le, 04/04/2010  

combien d' fos j' l a intindu cha d' min père : " j' va à la permanence" ............

chaque syndicat d' ouvriers à Bruay comme ailleurs d' ailleurs , i zavottent un local du que ché ouvriers syndiqués et meme si t éto pas syndiqué mais que te voulo un renseign' mint té pouvo aller , à certaines heures, et que là i pouvottent arcevoir des conseils par des syndicalistes

min père i éto CFDT, et l' permanence chéto un local sul' place Marmottan, pas loin du café Martinage qui faijo l' coin

i li allo au moins eune fois par semaine, et comme dijo m' mère , in savo quand qui i parto , mais in savo pas quand qui in rintro .....
j' me souviens y et' allé eune paire ed coups , j' devo y et' allé in sortant d' la piscine grossemy

j' me souviens qui y avo Mr Stocki et Mr Joseph Malecki


souvint in rintrant , in avo dro à ses reflexions su telle ou telle société du que des ouvriers i zétotent in conflit

" t' imagine i veultent te pas li payer ses heures supplémentaires" , " li i l imbete pasqu i est du syndicat, et ché pas li qui a eu l augmentation"

j in a intindu parler des sociétés que j' mets ché noms sans les accuser , pasque y a eu des jug'mints aux prudhommes du qu aussi ché pas forchémint les ouvriers qui ont gagné

et puis in peut avoir eu un probleme avec un ouvrier et pi miux s' passer avec d autes , mais mi j a intindu parler entre aut' d' Foulon, d' Dreze , pour ché sociétés qui étotent su bruay mais in ' avo aussi sur Allouagne ou Barlin ....

y a des coups quand qui rintro min père i dijo " que con untel " en parlant d un patron ..

m' mère quand qu ale dijo qu' min père quand qui parto al' permanence ale savo quand qui parto mais qu ale savo pas quand qu' min père i allo arvénir , elle exagéro

elle exagéro pasque min père, et j a attrapé l' géne, in a ker minger tot, 19 h cha peut cor aller et incore, 19h30 faut les bouteles à oxygène et quand ché plus tard là faut ap'ler ché urgences vu que là j' su presque in phase d' ipoglicémie ...

mais l' pire chéto pas cha, chéto ché gins qui v'notent al' mason directemint, ah ché sur i zavotent appelés avant pour vire min père, mais vu qui sortotent du traval vers chinq heures chinq heures et' d' mi voir six heures , ouais i zarivotent souvint in r'tard
quequ' fos trimpés vu qui arrivotent in mobylette pour la plupart , et eune fo arparti j' me souviens qui n avo un qui laisso l odeur espéciale qu in sint dins ché garaches , mélanche d' cambouis et d' graisse......

min père et ch' l ouvrier i s infermottent dins l' pieche d' devant , ach' bureau l un à coté d' l aute, min père i allumo souvint pas l' lumiere au plafond , nan i alleumo l' tchiote lampe du bureau, savez ché lampes à interrogatoires .........

et cha discuto, cha discuto, et min vinte i gargouillo, j allo coller m' n orele al' porte, j arvéno et j' dijo am' mère "zont pas cor fini" , alors m' mère quand que cha passo 19 heures ale éto comme Vatel , savez ch' cuisinier d' Louis quatorsse ou Fouquet j' sais pu, chti qui attindo avec impatience l' marée pour avoir ché pichons pour faire à minger et que cha arrivo pas , et d avoir peur que ch' repas i va pas et' pret, bin i s a suicidé ...


m' mère ale in éto pas là , mais ale avo pas ker que cha traine , pasque faut dire que min père et mi in avo eu eune dérogation espéciale pour pas débarrasser la tabe et pour faire la vaisselle

zallez dire matcho, nan , ché un certificat espécial ed' méd' cin , ouais in a l' bras dro qui fatique plus vite que l' bras gauche ...

et mi min vinte i gargouillo, et quand cha dépasso 19h30 alors là m' mère ale commincho à nous servir, in mingeo à deux et quand l' porte du d'vant al' s ouvro et que ch' monsieur i apparto et qui crio "arvoire madame" m' mère ale répondo du bout des dints ...
là min père i arrivo pas mielleux ché pas l' terme, plutot guilleret tout gintil, pasque li aussi i vo faim d' puis un momint et que mi j avo pas m' lanque dins m' poche quand qui fallo minger ....

cha n impécho pas qui s asseyo et que chéto m' mère qui devo s arlever pour servir min père, deuxieme service, et qu in plus i nous raconto l' probleme qui avo ch' l' ouvrier, que mi j' m in fouto du momint que j' puisse minger m' mousse ed ' foie avec mes cornichons et ché pates

autant taleure j a dit qu' min père i ralo conte ché patrons, mais savez ché jamais tout noir ou tout blanc, in a eu des gins qui sont v'nus souvint al' mason pour des renseignemints, qu' m in père i a été les définte aux prudhommes, qui zont gagné que l' gars y a dit uniquement "merci" point à la ligne

et ché gins là in les a jamais arvu al' mason , pour laisser eune boite ed chocolat ou quéquosse comme cha, ché pas l' cadeau ché plutot l attention qui est importante

qu in les vo pu al' mason , direz bin tin père i a fait sin traval d' syndicaliste, nan , c' qui arrivo ché que ché gins là défendus par les syndicalistes l année après i zarprennotent te pas la carte du syndicat ..

faut pas trop in attinte ed la nature humaine ...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |