histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Lorette 6ème partie
par bourdonb le, 28/08/2005  

Pour Sievert, il est nécessaire d'abandonner Lorette et d'autres positions. Ce serait un acte sage. Mais le prestige de l'armée allemande commande de tenir jusqu'au bout. Il lance un appel suprême et désespéré.
« Je demande qu'un officier soit envoyé ici par le haut commandement pour se rendre compte de la situation. De tout ce que j'ai demandé : fusées éclairantes, sacs de sable, etc ... rien n'arrive. On nous laisse en plan.
Je demande de nouveau, instamment, que la 4ème compagnie du 3ème soit mise à ma disposition.
Le feu de l'artillerie ennemie est effrayant, surtout le feu de l'artillerie lourde, dont on entend lentement venir les projectiles. Chacun est sur ses gardes et se demande où ils vont tomber. Le parapet tremble, des mottes de terre et des morceaux de fer pleuvent sur nous.
Combien de temps encore devrons-nous tenir dans ce piège à souris? Je crois que mes nerfs sont maintenant à bout. Le feu a atteint sa plus grande violence. Indescriptible .Le dernier mot écrit par le capitaine Sievert mort sur les pentes de Lorette ...

Lorette, aujourd'hui : un cimetière militaire national, une Chapelle -Basilique, une Tour Lanterne.
A l'origine de ces réalisations, une association fondée en 1920 pour perpétuer le souvenir des soldats français morts pour la Patrie sur les lieux mêmes de la bataille l'Association du Monument de Notre Dame de Lorette, une Association ayant créé en son sein une Garde d'Honneur, laquelle comprend une vingtaine de groupes rassemblant dans 25 localités les « gardes d'honneur » qui, du dimanche des ,Rameaux au 11 Novembre, veillent les morts et accueillent les pèlerins.
La bataille de l'Artois, marquée par trois grandes offensives déclenchées les 9 mai, 16 juin et 25 septembre, a duré. 12 mois environ. Les forces françaises qui ont été engagées dans cette bataille représentent : 86 régiments d'infanterie, 18 régiments de cavalerie, 16 bataillons de chasseurs, 8 compagnies du génie, 8 régiments territoriaux, 400 batteries. Les offensives et incessants affrontements ont coûté à la France plus de 55 000 tués et 100 000 grands blessés.
Sur le plateau même, l'autorité militaire a groupé les morts français retrouvés tant sur le champ de bataille que dans les cimetières spéciaux du département à l'exception de ceux de la Targette (7476 tombes et 3 868 corps en ossuaires), de Courcelles le Comte (38 tombes et 252 corps en ossuaire : soldats du 48ème R. I., des 16ème et 26ème Régiments Territoriaux), de Marœuil (585 tombes), de St Pol sur Ternoise (721 tombes), et de Serre-Hébuterne (582 tombes et 240 corps en ossuaires). En outre, 12 080 corps, identifiés, ont été remis aux familles pour être réinhumés au pays natal.
Les corps suffisamment identifiés, 19964, ont reçu une sépulture personnelle marquée par un emblème : 19 119 croix (dont un militaire malgache), 242 stèles Libre Penseur, 555 stèles Musulmanes, 48 stèles Israélites.
Quant aux autres corps, près de 20 000, ils ont été recueillis dans huit ossuaires : cinq sont situés vers le fond du cimetière, deux sont disposés de part et d'autre de la grande allée qui fait face à la Tour Lanterne, le huitième a été aménagé dans les fondations mêmes de la Tour, sorte de crypte constituée par quatre groupes étagés de huit cercueils recouvrant les vingt-cinq caveaux de l'ossuaire.


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |