histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la mine et la télé
par PAILLART André le, 08/06/2010  

On a extrait du charbon dans la région Nord-Pas de Calais pendant 270 ans, mais il y a 30 ans que les premiers reportages ont pu montrer l'exploitation avec des moyens modernes pour restituer l'image réelle du travail du mineur.
FR3 a rassemblé sur deux cassettes de 55 minutes et d'une heure 15 minutes, ses meilleures émissions régionales des années 1980 à 1990.

Ces films sont " La mine " et " la mine dernière ".
Des reportages qui font revivre les sièges Ledoux, Arenberg, le 3 de Courrières et le creusement d'une galerie au 9 d'Oignies.
Commentaires de l'éditeur régional:
" Le fond c'est inimaginable ". Cette phrase de Michel Dolligez, le dernier Chef de Siège des Houillères du Nord Pas de Calais est encore plus vraie depuis le 21 décembre 1990.
Ce jour là, la région a remonté sa dernière berline de charbon de la taille Michèle 224 au puits 9 du Siège d'Oignies. Après 270 ans d'exploitation, le plus ancien bassin houiller de France s'est éteint.

Il restait à conserver la lumière des lampes des mineurs, et ce qu'elles représentent: l'esprit d'équipe, l'initiative et le courage.
Un métier disparait, mystérieux et beau, car il n'excluait personne. Un métier qui a fasciné les hommes qui l'exerçaient et autour d'eux les habitants de toute une région.
Ils ont fini comme ils ont toujours travaillé, avec enthousiasme, discipline et dignité.
Ce mystère, cette ambiance inimaginable, cette dignité, FR3 a été seule à en préserver le souvenir.
Ce témoignage, cet hommage aux mineurs du Nord Pas de Calais le voici.
Puisse-t-il avec d'autres, contribuer à ce que leurs lampes ne s'éteignent jamais.


  ( 1 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |