histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  TELEPHONE et FACTEURS partie 2 (29/09/2020)
  Papa et sin gardin (26/09/2020)
  LA POSTE de BRUAY partie 1 (22/09/2020)
  Firestone (20/09/2020)
  départ en carette (20/09/2020)
  LES NOUNOURS (11/09/2020)
  BERCK 2020 SOUVENIRS (03/09/2020)
  ESCURSION IN BELGIQUE (27/08/2020)
  au temps du bio, du qui sont ... (25/08/2020)
  pour alimenter radio coron ... (23/08/2020)
  MIN PREMIER PICHON 3ieme partie (14/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY partie 2 (07/08/2020)
  PEQUE A SAINT VALERY 1ere partie (04/08/2020)
  Cocu (03/08/2020)
  LES COUPS (31/07/2020)
  Bruay en Artois 1935 (26/07/2020)
  bibilolo de Saint Malo (26/07/2020)
  VOYETTES partie 2 (23/07/2020)
  VOYETTES partie 1 (20/07/2020)
  EPILOGUE : LES COMMERCANTS (08/07/2020)
  PARFUMERIE DELERCE (02/07/2020)
  Jacqueline la bienfaitrice (28/06/2020)
  VETEMENTS MARCHAND FRERES (26/06/2020)
  LE CINÉMA CASINO (22/06/2020)
  IN ARRIVANT AU CERCLE (19/06/2020)
  cha a bien cangé (16/06/2020)
  DU BALATUM OU DU LINO (13/06/2020)
  IN VA CANGER L TAPISSERIE (08/06/2020)
  DERNIERS COMMERCANTS AVANT LE LYCEE (01/06/2020)
  LIBRAIRIE POINT VIRGULE (28/05/2020)
  VERMELLE et DUCOURANT (23/05/2020)
  El doctor et s'passiente (20/05/2020)
  PATISSERIE BOUCLY (19/05/2020)
  Sujet fille de : retour de Merlimont 72 fin (11/05/2020)
  El confinemint (10/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 fin (09/05/2020)
  retour Merlimont fin aout 1972 (09/05/2020)
  100 ZARTIQUES (02/05/2020)
  siffler ou siffloter ? (26/04/2020)
  La lampe au chapeau (23/04/2020)
  MEDICAMINTS D AVANT partie 2 (22/04/2020)
  la télé et le confinache ... (22/04/2020)
  Abalourd a les pieds lourds (18/04/2020)
  ch' confinache (15/04/2020)
  PHARMACIE DUBOIS (14/04/2020)
  CONFINACHE (08/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 2 (04/04/2020)
  Quo qu in mingeot dins ches corons partie 1 (31/03/2020)
  asquident à mobylette (30/03/2020)
  à vos masons (29/03/2020)
  UN VIUX pinsées filozofiques (25/03/2020)
  BOITE A TOUBAQUE (23/03/2020)
  BRIQUETS (20/03/2020)
  TINCHON quincaillerie (11/03/2020)
  SPAR INGELAERE le billet a commissions (04/03/2020)
  LEROY Tissus et Rideaux (29/02/2020)
  Précisions concernant des messages trouvés dans le livre d'or (25/02/2020)
  i vont arvenir ch'est sur .... (23/02/2020)
  CHALMIN (22/02/2020)
  un joyeux anniversaire (20/02/2020)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mememarie ( 02/08/2020)
Bonjour, Je découvr...
 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
L'Fiète du 14 juillet
par TIOT RITAL le, 13/07/2010  

L'Fiête du 14 Juillet

L'bin courte II° république (1848-1852) alle avot keusi (choisi) comme Fiête el 5 Mai, date anniversaire d'l'overture d'chés Etats Généraus. Pindant l'trosième République, in 1880, l'Cambe présidée pa Gambetta alle busie (pense) à mette su s'n'calindérier eine grante Fiête nacionale.

Queul jour printe ? I n'd'a qui voulote printe el 20 Juin date du célèpe Ju d'Paume pou ramintuver (rappeler) l'célèpe parole du Comte Mirabeau qui a buqué (frappé) comme el tonnoire (tonnerre) edvant ein varlet arprésintant du Ro Louis XVI et tranant (tremblant) d’bleusse frousse :
"In est chi pa l'volonté du peupe, in in déhuttra foque pa l'forche des baïonettes !"
D'aut' députés i volote printe el 4 Aoüt, date ed l'abolicion des privilèches, d'zaut' el 20 Siétimpe date dé l'preume séance dé l'Convincion. Infin, d'z'aut' avote ker (aimaient) el 14 Juillet, jour dus qu'in avot pris l'Bastile mais aussi l'jour anniversaire dé l'preume Fiête dé l'Fédéracion. Ch't'alle chile (celle-ci), in l'avot célébrée el 14 juillet 1790, pou moutrer (montrer) l'ramistage (réconciliation) inter les gins du peupe. Ch'est final'mint l'date du 14 juillet qu'in a arténu pasqu'alle ramintuvot 2 sins politiques : l'démanoquache (abolicion) dé l'tirannie (prisse dé l'Bastile) et l'unité nacionale (Fiête dé l'Fédéracion).
L'fiête alle sé passot à Longchamp. Pis, in 1915, in fait l'preume défilé aus Camps Elysées pou marquer l'artour au Pantéon des chintes d'Rouget de Lisle, l'auteu dé l'Marsellaisse. L'défilé qui baillera (donnera) l'pusse d'ameur (émotion), cha s'ra ch'ti ed 1919. In veut célébrer l'victoire aprés 4 années d'terripe et horripe guerre. L'défilé i c'minche pa les maréchaus à blanc qu'vau, arcoverts ed médalles (ah bon i sont dallés au fu ?) , fiers-culs d'leu victoire, suis pa l'z'armées alliées qui défilte pa orte alfabétike pis driére eine ripopée d'gins bénaches suit in allotant leu bras et in s'agozillant d'plaisi.

In 1936, ch'est l'Front populaire. In arprind l'grante tradicion révolucionnaire édon l'14 juillet ch'est l'jour d'l'espérince, dé l'fraternité, de l'communion inter gins. Cha va pon durer. In 1940, el jour i s'ra férié mais cha ein jour trisse, ein jour ed deul. Sauf qu'in Inguelterre, les frinçais dé l'France Lipe i vont l'célébrer à leu manière. De Gaulle i dira à l'radio qué ch'jour là i dot êt' l'jour ed deul mais aussi jour dé l'promesse, à faire pa tous les frinçais, ed résister pa tous les moyins, pou arriver à gangner l'guerre. Cinq ans pu tard, les troupes alliées alles vont défiler dé l'Nacion à l'Bastile pis à l'Arc ed Triomfe. Cha été eine fiête ed liesse populaire sin parelle, eine fiête d'espérince in d'méïeus jours. Comme toudis, l’peupe bin naïeu (naïf) i réve ….

Dpu ch'jour là, el 14 juillet, à Paris et les grantes villes, in va touiller (mélanger) les défilés des cope-vinte (coupe-vente = militaires) et les berlusages (ocore amus'mints) populaires à l’gloère d’l’istoire et valeus républicaines. L’Etat, i n’d’in proufite pou bailler (donner) d’rales (rares) médalles à chés combattants obliés din l'distribucion qui, eusses, i l'ont gangné chint fos ; mais i baille chint fos pusse ed Légion d'Honneu à chés artisses, sportifs, hauts foncsionnaires qui eusses l'ont gangné bin à l'coïette, in n'fasant foque leu ouvrache.
L'soèr du 13 ocore du 14 juillet, su les plaches d'nos cités et villaches, padzou d'belles guirlantes leumées in bleu,blanc, rouche in a plaisir à alloter ses gampes au son d'l'accordéoneu (in l’appelle aussi saqueu d'rincrincrin) et du guisterneu (jueu d'violon).
Pis din l'noirté, jonnes et vius, in ravise chés fusées buquer din l'ciel in f'sant pleines ed pettes ed fu ! Aaah l'belle bleusse !
Mais à St Sauve edpu 2ans, in est bin lon (loin) des sins maronnes (sans culotte) dé l’révolucion ! L'fiête alle arsanne (ressemble) au carnéval ! L’an deurnier, des gins déguisés in glaines(poules), i s'sont pourméné (promené) in allotant (agitant) d'longs hauts parapluies comme à Dunkerque !

Tiot Rital
Récueul "Histoires dreules d'France"

par Marie-Claire le, 13/07/2010

c'est une leçon d'histoire très intéressante

par maurice devos le, 15/07/2010

pour un rital té vraimint lettré , tin sais des cosses d'su nous fête nationale , té dos avoir in tiête comme in bouleuse numéro 5 , p'tête plus , in tout cas bravo ,
j'te signale qu'ech'su mitant beiche par min père

par TIOT RITAL le, 17/07/2010

Rassures-te Maurice, j'ai eine tiète normale !I'a qu'à 12 ans , j'ai eu un viux mais formidape maît' d'école qui nous appernot comme i fallot l'programme mais in nous ouvrant les yux su les biautés humaines: littérature, théâte , Histoire, cinéma , les arts. Quaind j'arvos chu qu'in appernot pou passer el certificat d'étutes , j'treuve qué ch'tot pu dur qué l'brévet d'achteure ! Mi , l'histoère cha m'plasot gramint et quaind j'avos quèques doupes , j'acatos (oh pon souvint!) eine arvue d'Histoire ("Le miroir de l'Histoire"). Adulte , j'ai continué à acater d'lives écrits pa d'z'historiens (Alain Decaux pa exempe). Edon, achteure , j'ai eine belle bibliothèque dus qué j'peux dessaquer (extraire) gramint d'rinségn'mints !


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |