histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la plus pitite mason des houilleres (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
le porteur de sacs
par Daniel Poquet le, 21/08/2010  

On en parle pas il y avait aussi le "porteur de sacs" toujours réservé aux galibots, on a porté un ou deux sacs de 15 kilos de dynamite, le boute-feu ne devait pas porter les amorces et l'explosif ensemble, arrivés sur le lieu du travail dans une niche creusée dans le charbon à l'abri du passage il y avait des caisses, une pour les amorces deux pour les explosifs, fermées par des cadenas et seul le boute-feu avait les clefs
Nous galibots ont était déja bien crevés avant de faire notre poste (sans rien de plus) de 14 à 18 ans même porter plusieurs kilométres dans des endroits accidentés , pliés en deux , à quatre pattes en jettent les sacs devant soi, meme en plat ventre

j'ai lu beaucoup de livres, meme ceux qui n'ont jamais descendus comme mineurs ont l'air de dire la mine c'était bien , pour la vérité rien de tel que de lire ceux écrits par des anciens mineurs, il n'y a pas de brodage, exp Grare Jules pour n'en donner qu'un
(pour les explosifs il y en a 3 sortes) pour le charbon la moins forte le sel , pour les terrains pas trop dur la célamite (ne pas utiliser dans le charbon) pour le roc en bowette la gomme à basse de nitro-glycerine maleable comme le plastique (ne pas utiliser dans le charbon)
ensuite à 21 ans j'ai eu mes brevets d'aptitude aux minages ainsi que mes porteurs

par maurice devos le, 22/08/2010

j'vas pas discuter d'su chés porteux d'sacs , j'l'ai jamais fait , j'sais qu'ech' boute feu yavot s'musette in cuir , avec sin exploseur ( fil bleu d'su ch'bouton rouche ) etc etc , mais c'que peux dire ché que s'trainer à 4 pattes , à plein vinte , pour transporter ch'materiel , bilettes , cadres , bos d'fer , et tout cha avec in quinquet qu'in devot trainer in même temps , des fos quand in voulot s'ardrécher un tiot peu , in butot sin dos d'su chez coins d'plumes , qu'cha faijos d'maux
c'que j'em rappelle aussi ché qu'al mine imache , du qu'in allot in journée par semaine , in apprenot aussi à forer chés tros pour pouvoir mette ches cartouches ed' dynamite , mais seulemint avec des batons ( genre manche a balai ) qu'in devot placher à travers deux grillaches séparés d'un mete inviron

par Vital Potié le, 22/08/2010

cha existot pas al'fosse 3 d'VERMELLES che postes là porteur de sacs
ch'boute feu i étot tout seu avec s'caisse in bo encombrante et eune grosse courroie pour l'porter.
quand à parler de l'fosse ché les infants d'ceux qui ont été mineur qui in parle
ch'ti qui a fait carrière à front i n'in parle pas cha ne se raconte pas
ch'ti qui a fait du carbon longtemps i est mort jeune in point ché tout
MAIS AL FOSSE I A DES BELLES PLACHES, DE TRES BELLES PLACHES .
alors l'fosse ché comme la guerre , les héros meurent jeunes .

par Boxerman le, 22/08/2010

Bonsoir et merci. Merci à MESSIEURS Daniel POQUET et Maurice DEVOS et tous les autres qui nous racontent leurs vécus. Je ne dis pas Histoires mais Vécus.

par Daniel Poquet le, 23/08/2010

Pour répondre à Monsieur Potié Vital , mineur en activité en rentrant à la maison avec la famille pas un mot sur le travail , aujourd’hui je l’écris c’est un peu la faute à Histoires de ch’tis , il faut dire la vérité sur nos conditions de travail si vous avez eue une belle place ou une très belle place vous étiez sûrement un improductive
aujourd’hui ça existe encore il y a ceux qui produisent pour payer ceux qui ne produisent pas, j’écris ce que j’ai vécu il n’y a pas de fabulation , il n’y a aucun intérêt a raconter des histoires pour mettre les générations futures avec de fausses notes , que les bons mineurs sont morts et les mauvais mineurs écrivent a histoire de ch’tis
j’ai 15 ans de mineur de fond, a 21 ans chef de poste en bowette traçage jusque 30 ans eh bien oui Monsieur Potié Vital je suis un bon mineur j’ai de la silicose, A 30 ans j’ai tout abandonné maison , médecin, travail , charbon , il en faut du courage .
Pour revenir sur les mineurs qui ne parlent pas de leur travail a la maison, comment les enfants peuvent t’ils raconter les vrais histoires ils ne connaissent que le « pain d’allouettes », peut être si les anciens avaient eu les moyens de communications que nous avons aujourd’hui ils raconteraient leurs vies , les ducasses , les pigeons , les jeux anciens, la vie dans les corons ,le travail , les grèves, etc. Monsieur Potier Vital bien cordialement Daniel Poquet

par Vital Potié le, 24/08/2010

j'aime ce que Monsieur POQUET DANIEL écrit
quitter la mine à 30 ans je pense que vous avez plus de 70 ans, peut être bien plus.
et que comme beaucoup , vous avez suivi le flot de ceux qui ont changé de vie .

Parler de la mine en général nous avons ANDRÉ mon ami sur skyrock et sur facebook
parler du vécu c'est autre chose c'est personnel ça n'engage que soi même
c'est le but recherché je pense
il serait bon aussi de parler de la misère de ceux qui ont tout quitté, comme moi , et qui se sont retrouvés en fonderie, émaillerie, forges.
des métiers autrement plus pénibles aussi nocifs


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |