histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  ch' lapin et m' mère (19/10/2019)
  BECS DE CORAL ET BENGALIS (16/10/2019)
  ché sms mms i zont bon dos (13/10/2019)
  PICHON ROUCHE ET BITACLÉ (11/10/2019)
  L BRADERIE D BRUAY (08/10/2019)
  devoir sur la braderie la correction (07/10/2019)
  braderie la fin (07/10/2019)
  au milieu de la braderie (07/10/2019)
  déchinte à la braderie (06/10/2019)
  départ à labraderie (06/10/2019)
  j a pinsé à ti Papa (30/09/2019)
  IN VA TUER CH COQ (29/09/2019)
  ché supporters d' footballe (29/09/2019)
  poésie en automne (28/09/2019)
  je coupe ... (28/09/2019)
  Émotion, notalgie, en revisitant les récits (24/09/2019)
  JUER AU FOOT À L' USB (23/09/2019)
  cité rigoulet et cité de l armentiou à Puyoo (21/09/2019)
  départ des arondes ...acoutez ché viux... (21/09/2019)
  DU FOOTBAL AU STADE DE LABUISSIÈRE (19/09/2019)
  Merlimont au soir partie 4 (15/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 rectification (13/09/2019)
  DU MARTINET OU DELLE CHEINTURE ? (13/09/2019)
  Merlimont au soir partie 3 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 2 (08/09/2019)
  Merlimont au soir partie 1 (08/09/2019)
  RETOUR À BRUAY (La fin des vacances à Berck . Épilogue) (31/08/2019)
  CERF-VOLANTS ET AUTES AMUSEMINTS (Les vacances à Berck 10ième partie) (26/08/2019)
  Stade vélodrome de Bruay (26/08/2019)
  CHÉS CABINES (Les vacances à Berck 9ième partie) (21/08/2019)
  le Touquet Paris Plage (20/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (8ième partie : CH POSTE ÉD SECOURS) (17/08/2019)
  la fronde (15/08/2019)
  ché tétards (15/08/2019)
  LA JOURNÉE À STELLA (les vacances à Berck 7ième partie) (12/08/2019)
  in arvenant de Merlimont (11/08/2019)
  cor un ancien camarate d'école qui s'in est allé (08/08/2019)
  LA DUCASSE (Les vacances à Berck 6ième partie) (06/08/2019)
  LES VACANCES À BERCK (5ième partie : la baie de l’Authie) (02/08/2019)
  remonter le temps c'est possible (29/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (4ième partie : une journée à Bagatelle) (27/07/2019)
  Les démolitions des corons au 3 à Bruay (27/07/2019)
  LES VACANCES À BERCK (3ième partie : l'après-midi) (20/07/2019)
  y a 50 ans j'y a cru.... (20/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (2ième partie : au matin) (16/07/2019)
  les hommes volants (14/07/2019)
  cha sint l'iote ..... (14/07/2019)
  VACANCES À BERCK années 60 (1ère partie : départ et arrivée) (10/07/2019)
  la magie du cinéma 1 (06/07/2019)
  Casino ou Colisée ? (01/07/2019)
  LE PASSÉ (01/07/2019)
  faut l imager t' mason Bernard (30/06/2019)
  L’ FÊTE DES ÉCOLES (23/06/2019)
  les hortensias (23/06/2019)
  l' armontée du catéchisme (15/06/2019)
  le calendrier éphéméride (15/06/2019)
  Biêtises d'éfants partie 3/3 (12/06/2019)
  le budget de maman agenda 1953 (10/06/2019)
  le recopiage des recettes, agenda 1953 (09/06/2019)
  il reste du gigot , agenda 1953 (08/06/2019)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Drit79 ( 08/02/2019)
Mon dernier écrit ic...
 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
brouillard
par minloute le, 26/08/2010  

minloute y est l heure d' et' lever !
ouais j arriffe !
d' ailleurs j'savo qui éto l' heure d'es' lever, j avo intindu m' mère passer ché oranches dans l' machine , pour que je l' bo avant d avaler min chocolat
ché pour cha ptete, que j' l a jamais vraimint apprécié, du jus d' oranche avant l' chocolat
j' me leffe et j intinds les carettes qui roultent moins vite qu à l habitute, pourtant in intint pas ché pneux rouler sul' route mouillée
cha do et' aut' cosse
à raviser par l' farniete in a vite compris, ch' lampadaire in face ché pu qu un halo d' leumiere
j' reste un momint à raviser l' brouillard , traversé par l' lueur des phares
au coin del rue , cha y est ché grante discussion, y a ch' Zeff, Louis, pi Mr Lemaire
j' les intinds parler, faut dire que ch' Zeff y a eune vo graffe, i fait pas caud, sont bien arvétus, ch' Zeff et Monsieur Lemaire avec leurs gapettes, et Louis avec sin beret
cha discute sec, mais cha oublie pas d' dire bonjour si y a eune voisine qu ale passe à coté, toudis un mot gentil du genre "in va pas et' attaqué à betes d' oraches aujourd hui hein Madame untel" et les arvlà qui arcomminchent leu bavardache
cha y est cha klaxonne, ché ch' camion d' carbon qui rinte dins l' rue, "ché pour qui " qui dit ch' zeff? "i va au fond , cha dot et' pour ch' père untel" , "bin i va rigoler pour l' rintrer sin carbon, ché un coup à printe un coup d' caud et de ch' temps là ché pas bon"
"bon ché pas d' tout cha, mais faudro aller querre ch' pain" et ch' trio i s' sépare , in qui rinte as' mason, l' aute qui va querre ch' pain et l' troisieme qui reste au bord , à raviser ché carettes passer
inter temps j' su déchindu minger , habillé, pris min sac et hop direction ch' lycée
dés qu' té sort , cha t' print toudis un tchiot peu à la gorche quand qui a du brouillard, comme si ché particules de scories des terrils étotent en suspension dins l air

j' avinche sul' trottoir, ché carettes éclairent bizar'mint l' route et les passants , qui arsempent un peu à des fantomes
cha y est j arriffe in face ed ' mon ducrocq , j' traverse et j va au d' vant d' min camarate qui habite rue raymond deruy
in s' arconno vraimint à moins d' 10 metes les uns des zautes
on artraverse la rue anatole france, in passe d' vant ché magasins du que ché alleumé à l intérieur , l' boulangerie d'chez Maréchal, ch' marchand d' légueumes monsieur Leroy, ch' café Vanvimersh, qui djà quand qu in passe d' vant , laisse eune odeur d' biere such' trottoir

plus loin l' quincaillerie d'chez Cadot , pi l' phramacie

in intame l' déchinte del cote des grands bureaux, in fait attintion du qu in met les pieds , in n y vo pas grand cosse , in passe pas loin d' la station d essence face au garache Bondues
d' là in vo ché gins qui sont djà au café des sports, chti qui fait l' coin à la rue d' la gare et qui éto un fief d' boxe
j in vo cor un , debout au comptoir , sin casque d' mobylette sus ' tiete , qui buvo sin café et qui y verso sin g'nief ed' dins ......

in déchint la cote des grands bureaux, in est plus nombreux aussi, tous les jones d' bruay in ache d aller au lycée se dirichent vers l' centre ville, le cercle comme in diso par ichi
si in éto in avinche in rintro boire un café ou un chocolat à mon du café d' la paix pi aprés y éto tout juste l heure d ' monter ché marches rouches du lycée avant qui freme l' grille
et ché cours allottent bientot commincher


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |