histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
brouillard
par minloute le, 26/08/2010  

minloute y est l heure d' et' lever !
ouais j arriffe !
d' ailleurs j'savo qui éto l' heure d'es' lever, j avo intindu m' mère passer ché oranches dans l' machine , pour que je l' bo avant d avaler min chocolat
ché pour cha ptete, que j' l a jamais vraimint apprécié, du jus d' oranche avant l' chocolat
j' me leffe et j intinds les carettes qui roultent moins vite qu à l habitute, pourtant in intint pas ché pneux rouler sul' route mouillée
cha do et' aut' cosse
à raviser par l' farniete in a vite compris, ch' lampadaire in face ché pu qu un halo d' leumiere
j' reste un momint à raviser l' brouillard , traversé par l' lueur des phares
au coin del rue , cha y est ché grante discussion, y a ch' Zeff, Louis, pi Mr Lemaire
j' les intinds parler, faut dire que ch' Zeff y a eune vo graffe, i fait pas caud, sont bien arvétus, ch' Zeff et Monsieur Lemaire avec leurs gapettes, et Louis avec sin beret
cha discute sec, mais cha oublie pas d' dire bonjour si y a eune voisine qu ale passe à coté, toudis un mot gentil du genre "in va pas et' attaqué à betes d' oraches aujourd hui hein Madame untel" et les arvlà qui arcomminchent leu bavardache
cha y est cha klaxonne, ché ch' camion d' carbon qui rinte dins l' rue, "ché pour qui " qui dit ch' zeff? "i va au fond , cha dot et' pour ch' père untel" , "bin i va rigoler pour l' rintrer sin carbon, ché un coup à printe un coup d' caud et de ch' temps là ché pas bon"
"bon ché pas d' tout cha, mais faudro aller querre ch' pain" et ch' trio i s' sépare , in qui rinte as' mason, l' aute qui va querre ch' pain et l' troisieme qui reste au bord , à raviser ché carettes passer
inter temps j' su déchindu minger , habillé, pris min sac et hop direction ch' lycée
dés qu' té sort , cha t' print toudis un tchiot peu à la gorche quand qui a du brouillard, comme si ché particules de scories des terrils étotent en suspension dins l air

j' avinche sul' trottoir, ché carettes éclairent bizar'mint l' route et les passants , qui arsempent un peu à des fantomes
cha y est j arriffe in face ed ' mon ducrocq , j' traverse et j va au d' vant d' min camarate qui habite rue raymond deruy
in s' arconno vraimint à moins d' 10 metes les uns des zautes
on artraverse la rue anatole france, in passe d' vant ché magasins du que ché alleumé à l intérieur , l' boulangerie d'chez Maréchal, ch' marchand d' légueumes monsieur Leroy, ch' café Vanvimersh, qui djà quand qu in passe d' vant , laisse eune odeur d' biere such' trottoir

plus loin l' quincaillerie d'chez Cadot , pi l' phramacie

in intame l' déchinte del cote des grands bureaux, in fait attintion du qu in met les pieds , in n y vo pas grand cosse , in passe pas loin d' la station d essence face au garache Bondues
d' là in vo ché gins qui sont djà au café des sports, chti qui fait l' coin à la rue d' la gare et qui éto un fief d' boxe
j in vo cor un , debout au comptoir , sin casque d' mobylette sus ' tiete , qui buvo sin café et qui y verso sin g'nief ed' dins ......

in déchint la cote des grands bureaux, in est plus nombreux aussi, tous les jones d' bruay in ache d aller au lycée se dirichent vers l' centre ville, le cercle comme in diso par ichi
si in éto in avinche in rintro boire un café ou un chocolat à mon du café d' la paix pi aprés y éto tout juste l heure d ' monter ché marches rouches du lycée avant qui freme l' grille
et ché cours allottent bientot commincher


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |