histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Min pus viux souv'nir
par wallart le, 23/12/2010  

In a tertous infoui au fond de s'mémoire, eun' très vieile imache, un viux souv'nir. Et mi, comme j'a querre voïagé dins ch'temps jadis, je m'suis tout bonn'mint amusé à armonter el' pus loin possipe. Ch' t'ein rute exercisse, mais cha peut ête amusant à faire.
Alors, mi, min plus viux souv'nir, cha s'passe in 1975 (j'avos chinq ans). Em'mère alle avot core el'canche d'avoir ses grands-parints maternels. Y z'habittott'nt à Bully-les-Mines, dins l'rue Gambetta. Y avot là ch'l'incienne Mairie, et à côté ch'tot l'caserne d'chés pompiers. El mason d'mes arrière-grands-parints (Charles Tirloy et Henriette Brenner), alle touchot ch'bâtimint duqu'chés pompiers y garott'nt lu bahuts. Mes parints, mi, min frère et m'tiote soeur, ein allot les vire ed'timps en temps, et souvint y avot em' Mémère Georgette et min Pépère Marcel de l'Cité 40 ed'Grenay qui vénott'nt aussi. Ein s'artrouvot là tertous, jamais pour minger mais souvint pou l'traditionnelle goutt'ed'jus. Et j'min souviens bien de l'mason. Té passos el'porte d'intrée, té tombos dins l'salle à minger. A terre y avot du carrelache vecque des motifs géométriques ed' plusieurs couleurs Si ein continuot, ein arrivot à eun' porte qui donnot sur eun' espèce ed' rabattu, duqu' mes aiëux y stockott'nt lu zaffaires. Ch'tot eun' pièche bien éclairée par eun' espèce ed' baie vitrée. Si té continuos core, t'artombos su eun' aute porte, qui alle, donnot su ch'gardin d'min Pépère Charles (et ouais, bien qu'ch'tot m'n'arrière-grand-père, ej' l'app'los Pépère). Et si m'mémoire alle est bonne, i fallot monter quéques marches pou y arriver. Sinon, ein pouvot core avincher, et là ein tombot su chés clapiers et ein tiot poulailler. Et à côté de ch'tilal, un plus d'chés glaines qui faijott'nt du ram-dam dès qu'ein s'approchot d'trop près, y avot l'pièche qui m'faijot un peu peur.
J' vous décris : el' porte, ch'tot des vieiles planques ed'bos. Su l'une d'elle, y avot eun' tiote ouverture (un losanche, si je m'souvins bein). Ein poussot l'porte, et duqu' ch'est qu'ein arrivot ? Dins chés cabinets, vous l'avott'nt sûr'mint d'viné... Ch'tot du rustique. Au fond, comme un banc assez larche et dins sin miyeu un véyot un couverque ein bos. Eun' fos soul'vé, ché là qu' cha s'passot. Ech' trou, y étot assez béant, cha m'rassurot vraimint pas. Et pis, d'solé d'raconter cha, mais i fallot miux ête inrhumé, eun' fos ch'couverque soul'vé...
Ché pas fini. J'arvos core chés feules ed'papier journal ceupées in quate, mises les zânnes pa d'ssus les zautes. Ej' trouvos cha étranche d'mette cha là, ch'tot pas pratique ed'lire là d'dins, y faijot à peine jour d'ailleurs : ej'cros même qu'y avot pas d'leumière ! Bein sûr, em'mère, pou ch'premier cop qu' j'a du aller là-d'dins, alle m'a bein vite espliqué à quoi qu'cha servot vraimint. Et autint vous dire, que j'préféros m'arténir et pis aller à m'mason...
Voilà, ché juste eun' tiote histoire, mais chu sûr qu' cha n'a arplongé certains dins ch'temps-là, qu'est pas si loin quand in n'y pense bien.
El' mason, alle exisse toudis. Ja mânme passé d'vant dernièr'mint. Ej' mourros d'invie d'frapper à lu porte, pis j'a pas osé. Surtout qu' ch'aurot été pou d'minder si j'pouvos pas aller vire lu cabinets...

et pis comme à chaque cop, queu site ! mais alors que site que ch' site-là ! Cha finira côté in bourse !


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 2 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |