histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
quo qu in minche à midi ? 1
par minloute le, 21/01/2011  

hier , hier au soir, ah ouais ché vrai, faut dire que j' traino souvint dins l' cuisine à raviser m' mère faire à minger ...
"pi " qu ale dit m' mère " aujourd hui ché vendredi" , alors là cha auro du m' ouvrer l esprit tout d' suite, pasque ché nous l' vendredi midi in mingeo pas d' viante, chéto pichon ou oeufs dur, et souvint avec l' fameuse sauce moutarte que j a parlé y a pas si longtimps qu' cha .........

ch' jeudi yavo ch' passache du "brayou" avec s' camionnette, "ch' brayou" chéto Mr Houppelin ch' poissonnier

in l appelo ch' brayou, pasque i s approprio tous les malheurs d' ses clients, et y éto pret à souffrir avec vous au moins moral'mint ...

quand que j' dis cha ché eune tchiote caricature, mais chéto pas loin d' la vérité, in tous cas sin surnom d' "brayou" cha li v'no d' là

i avo des mains comme des batinses, et cor sin père chéto cor pire, j' me souviens qu j' avo appris l' décés d' sin père et ptete es' mère dans un asquident d' carette aprés saint pol sul' route qu ale meno à hesdin

et ché vrai que hier au soir , j avo vu m' mère aller arkere l' boite in bo, du qui avo l' morue , artirer l' morue et l' mete dans un grand saladier profond, un saladier moderne , un saladier pyrex, transparent ...
ale metto d' dins l' pichon, pi ale l arcouvro d io, pi ale placho l' saladier au d'sus du frigo, in mettant d' sus un couvercle d' grante castrole
chéto pour "dessaler " la morue ..

mi j avo ker minger cha la morue, l' nompe d aretes limité au minimum, facil'mint arpérapes , surtout que m'mère ale faijo cuire ché pétotes sans l' pio, pi aprés , eune fo cuit, ale faiso arcuire tout cha al' castrole ....
mon diu que malheur comme chéto bon tout cha ..

alors morue, pétotes arvénues au beurre, plus l 'sauce moutarte, chéto un RE GAL ...........................

par conte chéto pas toudis la fete l' vendredi midi quand que min pere avo invie d' minger ché pichons espéciaux

mi j appelle comme pichons espéciaux, un des pichons qu' min père i adoro mais pas mi et cor asture j' peux in minger , ché la roussette

pourtant ale a d' zavantaches la roussette, j intinds cor min pere les énumérer : y a pas d aretes à part l arete centrale , cha cange del morue ...va tin vire ...... j a jamais aimé ker cha ..
in pouvo met' l' sauce moutarte, ou faire eune sauce tomate, j avo pas ker , j avo pas ker, et meme la vision des zinfants qui mingeotent te pas à leu faim, cha culpabiliso pas assez pour in minger , mi j' trouvo cha "gluant " comme pichon, "gras " diront certains

j' connaisso l' suite m' mère ale dijo "tant pire ya qu' cha à minger" bin j in mingeo qu in tout tchiot quand meme , mais cha m' donno des hauts l' coeur ...
mais là fallo pas s avinturer à pousser ch' bouchon plus loin, pasque si j' vomisso l' roussette, j avo dro à eune clique par min père ..............

mais min père i a cor un pichon que li adoro , j' me d'minte si chéto pour ch' gout ou pour l exercice d' décorticache d aretes qui fallo faire pour l' minger, j' sais pu quo qu' chéto comme pichon, ptete du merlan ?

in tout cas , min père i mingeo cha souvint l' vendredi soir , mais j in éto dispensé, pasque i avo trop d' risque à avaler ché zaretes
d' ailleurs , m' mère ale servo ch' pichon là à min père, toudis in tirant sin nez, pasque m' mère quand que Monsieur Houppelin i passo ale i acato pas ch' pichon là ...........

nan, nan, ché chéto min père qui avo acaté ch' pichon in allant au marché au matin ............

j' arvo cor min père s attaquer au pichon avec sin tchiot couteau pour artirer ché zaretes du pichon ou plutot ch' pichon des zaretes .................

i mingeo cha aussi délicat'mint , en prenant autant d' soin, serviette d' tape coinchée dins l' col des' kemiche , que quand qui mingeo ché pieds d' cochon , pour vous dire .......

in pichon j avo ker l' morue, pi aussi mais chéto plus rare comme pichon , pasque chéto pas donné , chéto l' limande sole , ou l' carrelet, facile à minger avec sin grand esquelette au miyeu , té mingeo in coté du pichon, t' mère ale l' artourno , té mingeo l' aute coté, tout cha accompagné d' pétotes cuites à l io et aprés arvénues dins du bure et qu in rajoutto à la fin avec ch' pichon

Que du bonheur ......


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |