histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
in parrallele avec l' rue Alfred Leroy
par minloute le, 28/01/2011  

in ravisant hier l' arportache sur "la famille de mineurs à bruay en artois", j' avo confondu arconnaite ché tchiots corons qui restotent dins les rues parallèles al' rue Alfred Leroy à Bruay
j' me souviens qu in i passo quequ' fos quand qu in parto d' l école Loubet et qu in allo au stade parc à pied

chéto eune expédition, in passo par l' sente des tombelles, ch' pitit pont qui existe pu asteure qui passo sous l' voie ferrée qui parto des ateliers du 1 vers les ateliers du 2.....
in passo rue jean baptiste petit, eune rue qui éto cor pavée am' n époque
eune rue du qu au coin chéto marqué sur eune plaque in métal d' couleur bleue "chemin privé" , et qui avo aussi cor eune espece d' borne in fer que j a appris que dins l' temps ancien y avo comme eune barriere type ch' min d' fer, comme y avo cor aussi dans la rue du ch' min d' fer perpendiculaire à la rue Florent Evrard

d' là in armonto rue charles marlard , in passo d'vant l école d' l administration ,la chapelle pi l' hopitane sainte barpe
in traverso alors et in passo d'vant ch' café à mon tillette, et si in avo la chance d' passer quel' porte ale éto ouverte in sinto l ' odeur caractéristique d' la biere, del finquée d' cigarettes mélingées, sans parler d' ché gins qui parlotent fort, ou ché coups des boules d' billard quand qu ale claquottent l eune sur l aute
chéto furtif, fallo garder s' n attintion , in arrivo au coin del rue henri cadot, in longeo ché magasins, in faijo attintion et in traverso in face, et in longeo jusqu à eune ruelle qu in tourno à gauche , qu ale s' appelo l impasse duquesnes
au coin et in face , y avo des magasins qui nous faijotent rigoler quand qu in éto tchiot, qui nous troublotent quand qu in a comminché à avoir d' l acnée juvénile, chéto des magasins d' lingerie féminine
ché à partir dech' momint là que gaines, panties, bustiers, et compagnie cha a pu eu d' secrets pour nous .....

in passo par l impasse Duquesnes qui avo d' impasse que l' nom, pisqu' in pouvo i passer à pied, yavo un pédicure qui éto installé là
meme que tchiot in pinço not' nez quand qu in passo là, en étant persuadé que cha devo puer des pieds dins ch'te mason là ....
et ché de ch' t impasse qu in armonto vers l' carrefour des alouettes et qu in passo dins ché tchiots corons parralèles al' rue alfred leroy
pour nous qui habitotent rue anatole france, rue d' paris, d' denain, d isbergues, raymond deruy, cha nous paraisso comme un coron d' poupées, cha devo et' , mais ché qu un souv'nir, vraimint des masons basses d' plafond , ptete plus tchiotes que ché masons qui y avo dins l' temps rue d' commentry asteure abattue
chéto des tchiotes masons avec un tchiot gardin, eune barriere in bo, et j' me souviens pu commint qu ale s appelotent ché rues là , si in n' a qui s in souvienne, cha do et' du qu asteure y a l' rue du béarn , j'pinse

aut'point que si in n a qui s in souvienne , au d'sus ché l' entreprisse plastic omnium , j' cro bin , ché ti là qui y avo ch' carreau del fosse 4 ?

d' avinche , merci

par Boxerman le, 28/01/2011

Ouai Minloute Omnium plasic chéto bin el fosse 4.
Ec marchand d'souvêtemints féminins y'existe toudis y s'appelle "Laura Gaine". Même asteur, quand j'passe devant, j'peux point m'impêcher d'ralentir et d'jéter un oeil. Même les deux yeux. Mais comme Grand-Mère al est din l'carrette à m'droite, pour finter j'è l'ravisse et j'souris amoureussement. Què faux cul Boxerman...

par loumarcel le, 29/01/2011

Ouais Minloute, j'viens d'raviser sus ch'plan actuel ed Bruay cha dot bien ête l'rue du Béarn à ch't'heure.
Et qui ch'est qui s'rapelle de l'passerelle qui étot intre l'place Legentil et ch'lycée, qui passot au d'sus de linne ed chemin fer.

par jpp le, 06/10/2011

min loute, ech va vérifier dès qu' ché l'temps, mais elle rue du Béarn elle s'appellot rue Giffart, derrière celle qui deschindot abrupt chétot el rue Stéphenson, elle arrivot presqu'aux pieds desse escalier del passerelle qui allot al plache Legentil.

Dinch coin là ch'étot des rues avec des noms ed savants. In parlant d'passerelle té do t'souvenir ed celle qui passo au d'ssus del route nationale in bas del côte des Grands bureaux. Après j'veux cor ed dire que chel coupeuse ed nortiaux de l'impasse Duquesne al sappellot Mme carouge (,) ch'éto el grand mère dech l'infirmière de labuissière, Chantal Carouge.

L'harmonie ed Bruay al va juer al salle des fêtes d'Labuissière le 19 octobre pour el semaine bleue, si tal temps viens m'écouter et on parl'ra ed tout cha. JPP


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |