histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ché ''borains''
par minloute le, 02/02/2011  

l' developp'mint d' la production minière est passée par aussi par un apport d' population massif , de 1860 à 1914...

ptit à ptit, ché gins du coin i zont abandonné l'traval dans ché cinses pour aller déchinte au fond et gagner miu s' vie

d' tous les coins du département , beaucoup d' ouvriers agricoles sont v'nus tenter leur chance au sein des diffférentes compagnies minières

chéto au temps du qu' ché compagnies minières ale zétotent cor privées, et chéto assez courant , quand l' prix d' exploitation du carbon éto pas concurrencé par la polone ou l allemane, chéto assez courant d' canger d' compagnies

in a meme connu au début des mineurs cinsiers, i v'notent souvent en train dins ch' bassin et i zavotent gardé leu activité agricole

mais l afflux d' personnel fait pas tout, fallo aussi des espécialistes , et là , in s a vite tourné vers la belgique, vers le borinage belge

le borinage ché eune région du hainaut, en wallonie donc, au sud ouest de Mons
ché eune région qui est habituée depuis des siécles à exploiter l' carbon
en effet , rin que l' mot "borinage" viendrait du mot celtique "heibouren" qui veut dire "homme qui travaile la houille"
au 13 ème sièque on ramassait l' carbon dont les veines étotent presque à fleur d' terre ...

Siècles aprés siécles, les borins ont appris à aller chercher le charbon plus profondemment ...

déjà présents lors du début de l exploitation minière dans le département du nord, ils vinrent en masse dans le pas de calais au moment où où, ché eux, la production commençait à stagner
la présence d' eau et de grisou se faisait de plus en plus fréquente ....
de plus, toute compétence valant salaire, les borins réussirent à se monnayer à leur avantage auprès des compagnies minières du pas de calais

ils arrivèrent avec leurs compétences, mais aussi avec leur patois, qui rendit si particulier le patois du bassin houiller, comme la drache, eune jatte d' café, et' planté comme un bec beau,ravoir eune castrole , sans oublier l' pinte ...

par conte , y a eu d'zhistoires avec l arrivée des borains dins ché cités, y a cor des expressions qui sont restées comme :

"du qu ale est t' femme ?" "ale est partie avec un belche ?"


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |