histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Curieuse lampe à huile Blende du XIX ème siècle
par PAILLART André le, 18/02/2011  

Avant la découverte de la première lampe de sureté à flamme par Davy en 1816, l'éclairage minier sera constitué de lampes à huile classiques basées sur le fonctionnement des lampes antiques.
Une mèche de corde de coton, de chanvre, de lin voir de tissus sera imbibée d'huile dans un réservoir métallique.
Par effet de capillarité, la mèche fera remonter progressivement le combustible jusque l' extrémité de cette dernière et alimentera la flamme destinée à l'éclairage des travaux en profondeur.
La lampe à huile végétale est économe et peu coûteuse; ce combustible abonde dans notre région où l'activité était essentiellement paysanne avant l'implantation des premières exploitations houillères.
Sa luminosité est cependant très faible, et permet à peine de distinguer les contours de ce qui se trouve à plus d'un mètre d'elle.
Pour la comparer de façon concrète, il suffit d'imaginer une bougie de suif dont la flamme produit une fumée épaisse, noire et grasse qui s'infiltre dans les voies respiratoires.
On déplorera au cours de l'histoire, bon nombre d'accidents causés par le manque d'éclairage des lampes à huiles, ces derniers resteront cependant nettement inférieurs par rapport aux innombrables victimes du grisou.

Vers 1820, une curieuse lampe à huile fut utilisée par les mineurs saxons de Freiberg puis utilisée ensuite dans les mines de charbon allemandes de Lugar, Zwickau et Plauen jusqu' au début du XXème siècle, il s'agissait de la Blende.
La Blende était équipée d'une petite lampe à huile de forme sphéroïdale en laiton, reposant sur un pied qui venait se loger dans une boite en merisier dont l'avant était fermé par une vitre.
Des feuilles de cuivre jaune étaient clouées sur les parois internes de cette niche en bois, pour la protéger de la flamme mais servaient également de réflecteurs.

La Blende était en fait, juste l'appellation de la boite en bois, on nommait la petite lampe sphérique à l'intérieur de celle ci: lampe coucou.
Certains historiens de l'éclairage minier affirment que la Blende fut d'usage dés 1750 dans les mines d'argent d'Erzgebirge sauf qu'une bougie remplaçait la lampe coucou.
La boite était dotée sur sa partie arrière d'un crochet sur toute sa hauteur, mais se portait bien souvent autour du cou des mineurs au moyen d'une lanière de cuir.

Rares sont les photos la montrant en situation à l'époque, comme ce cliché datant de la fin du XIX ème siècle.
Ces lampes étaient très fragiles, presque toutes furent détruites accidentellement et de nos jours, très peu de spécimens subsistent, que ce soit au sein des musées miniers ou des collections particulières en Allemagne et en Europe.

par maurice devos le, 18/02/2011

vraimint curieuses ché lampes , commint qui pouvottent travailler avec des engins parels


  ( 3 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |