histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Rachènes...
par wallart le, 26/02/2011  

Un jour, alors qu' j'étos armonté dins min Nord natal, j'a eu invie d'arvire el' mason d' mes grands-parints à Grenay. J'tos un tiot peu ingoissé, car ch' tot el' première fos qu' j'y artournos in sachant qu' cha s' rot des neuviaux habitints que j' trouv'ros là.
Arrivé sur plache, pris par l'émotion, j'a pas su m'arrêter tout d'suite et pour causse, y avot plein d'monte déhors et même un gosse qui juot su ch' perron. Ej' vous prie d'croire qu' cha fait vraimint bizarre...
Un tour, pis un aute, enfin, i fallot bein que j' m'arrête un jour ! Ch'est choque j'a fait un peu pus loin. J'a garé m' carette dins l' rue vosine, pis j'a continué à pattes.
Mais rein à faire, y avot toudis autant d' monte au 5 rue Nungesser. Alors, je m'suis rabattu su l' mason de ch' visin. Alle étot inoccupée apparemmint.
Comme ech' gardin i étot lipe d'accès, je m'suis permis d'intrer comme cha discrèt'mint, em' n'eul su l' maison de m'n'infance et m' n'orelle à l'affut.
J'étos là, plinté au milieu d'un gardin duqu' j'avos jué des heures et des heures vecque min frère, mes cousines... Deuxième momint d' solitude.

Pis, i fallot bein pinser à déguerpir, in n' sait jamais... Alors, j'a voulu rapporter vecque mi un souv'nir. A côté de ch' noyer d'ssous l'quel in faijot nou cabanes, i avot des pousses, des jeunes apes quoi. Un tiot effort pus loin et ch' tiot noyer i étot dins m' main. Et comme ch' tot l'saison des z'arplintaches, je m' suis dit, ch'tilale, je l' ramènerai dins min neuviau pays, in Charinte.
Et ch'est comme cha, qu' ein plus ed' mes sacs ed' voyache, ej' m'as artreuvé dins ch' train vecque ech' tiot ape vecque mi. Chés autes voïageurs i m' ravisott'nt bizarr'mint !

Arrivé à m' mason. Ni une, ni deux, ech' trou y a été vite creusé. Et m' n'ape vite mis in terre. Dès l' lend'main et tous chés jours suivints, j'allos rinte eun' tiote visite à m' n'ape. J' voulos mi l' croire, mais i fallot s' faire eun' raison, i étot in train d' dépérir ech' paufe...
Direction el' coopératife pou mi comprinte : j'avos ein camarate qui travaillot là et i m'a tout d'suite parlé d'ein problème d'acclimatation. Commint cha ? Et bein, té sais, un ape, ch'est comme nous autes, té l' canges ed' plache sans y d'minder s' n'avis et y a pas trop querre.
Là-d'ssus, j' rinte à m' mason, j' tinte tous chés remètes ed' min camarate. Chés jours y pass'nt, et malheureus'mint, rein n'avot marché. Min noyer, i perdot ses feules eun' à eun', et s' n'écorce alle dépérissot.
Alors, m'a v'nue eun' idée d' diape.
J'ai tinté el' tout pour l' tout. J'a fait caufé dins eun' cas'trole de l'iau vecque un bout d' carbon de m' collection. Ein' fos arfrodie, j'a versé direct'mint cheule solution à ch' pied ed' min noyer, in espérant qu' cha marche...
Aujourd'hui, après l' tour quotidien dins min gardin, ej' cros bein qu' min ape i va donner ses premières noix ech' t'année. Comme quoi !
Alors, vous l'avez tertous compris, cha a marché. Du jus d'carbon à chés rachènes et hop!

Soudain'mint j'arpinse à choqu'i m' dijot min camarate de l' coopératife sur l' dérachein'mint. Mi, j'a pas invie de m' plainte, mais faut arconnaîte, qu' mes rachènes alle sont pas à l'aise dins l' tierre à truffes...

par chtitalienne le, 26/02/2011

Quelle belle histoire, même le petit arbre regrettait son Nord

par Marie-Claire le, 26/02/2011

oui ch'est eune très belle histoire et ch'est là qu'in s'dit que les terres des corons étotent bien imprégnées ed poussière ed carbon
In tout cas t'as eu eune idée ed génie ed pinser à faire cha, té vas bien les apprécier tes gauques

par minloute le, 27/02/2011

trés trés belle histoire qu' ale m a touché, j' me suis vu at' plache

par minloute le, 27/02/2011

j' la rajouté dins "nos histoires préférées"


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 9 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |