histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Codes des signaux de cage
par PAILLART André le, 02/03/2011  

Sur les deux premières photos saisies dans les mines de Lens en 1940, on distingue les mouvements simultanés des deux cages dans le même puits.
La cage de droite est à la recette du jour pour accueillir les mineurs prêts pour la descente, l'autre est au fond; puis sur le cliché suivant c'est l'inverse, la cage de gauche ramène à la surface les mineurs ayant terminé leur poste.
On distingue au dessus de l'entrée des deux cages un panneau avec des inscriptions.
Il s'agit du code des signaux entre le moulineur et le machiniste d'extraction, coordonnant les mouvements de cages.
Au début de l'histoire de l'exploitation on utilisait des cloches mues par des cordes puis après l'électrification des installations, des sonnettes électriques au son puissant afin d'être perçus de tous.
Chose surprenante, les consignes procédurières mentionnées sur ces panneaux correspondaient aux ordres que l'on donnait aux chevaux:

Du moulineur au machiniste:
1 coup: Holà mettre le frein
2 coups: Hue
3 coups: Pas plus haut
4 coups: Recule
5 coups: Hue des hommes
3 x 5 coups: On va commencer la descente
2 x 5 coups: Fin de la remonte ou de la descente

Du machiniste au moulineur: 1 coup frein serré

On peut s'interroger sur les origines historiques de ces consignes notifiées; d'un avis personnel, je pense qu'elles puisent leurs origines à la Génèse de l' industrie houillère.
Avant l'implantation des fosses dans notre région , les hommes évoluaient dans un milieu rural avec une activité essentiellement paysanne où ces termes étaient couramment usités dans les champs.
Ce qui facilitera d'autant la compréhension de ces consignes dans le milieu industriel, associées bien entendu, aux conditions de sécurité.
Ces termes furent utilisés jusqu'à la toute fin de l'exploitation houillère régionale en 1990.

Sur la troisième photo, détail d'un de ces panneaux récupéré et exposé au Mémorial des mineurs à Méricourt.

Le moulineur était un ouvrier qui se situait à la recette du jour pour desservir les cages et qui donnait les instructions au machiniste par ces signaux sonores (associés à des signaux lumineux par la suite).
La coordination devait être parfaite avec le machiniste d'extraction qui se situait dans un bâtiment séparé des cages.
Le machiniste ne pouvait percevoir les mouvements du personnel, des matériels et du minerai depuis son poste sauf sur un mât avec des onglets indicateurs sur un réglet qui lui donnaient une vague idée de la position des cages .

par maurice devos le, 02/03/2011

j'sais pas si ché les mêmes, mais pour monter ou dechinte ché balles ou barous din un treul yavot aussi ,
in volée + trois coups , mais j'em souviens pu s'que cha voulot dire , ya bin bernard ou jacques, ou un aute, qui va pouvoir em'renseigner , j'sais bin qu'cha m'serviras pu , mais au moins j'pourrai dire qu'j'ai pas tout oublié
et j'mourirai moins con,

par poquet daniel le, 03/03/2011

Pour Maurice j'y invos les signaux dins ché treuils et desquinderies et sur les trainages du memento du rouleur , tous ché galibots ils savotent
aprés yavot ché signaux avec el lampe électrique à hauteur d'épaules de gauche à droite des grands mouvements ché HOLA, aprés de bas en haut des grands gestes ché HUE , allez Maurice ed v'la arparti lundi t'éras à tête ed treuil cordialement Daniel

par maurice devos le, 03/03/2011

merci ed'renseignemints Daniel , mais j'sais toudis pas quo cha voulot dire quand in saquot d'su ch'cape d'el sonette , 1 volée et 3 coups , si té me l'donnes vite pour lundi matin , j'arprinds du service , j's'rai prêt
cha ma arvénu ch'matin , chétot pas pour du personnel qui d'mandot el permission ed' monter ou dechinte din l'desquindrie ?

par poquet daniel le, 03/03/2011

Maurice quand un sonnot in volée in appelo cha sonner el' DIN-DIN, cha voulot dire qu'il y avot in berline qui s'etot décrochée, al partot au fond chétot pour prévenir el préposé au pied du treuil ou d'el desquinderie qui s'met à l'abri . 3 coups che arcule, Maurice à lundi ach' réglage al'patte d'oie, cordialement Daniel

par maurice devos le, 04/03/2011

d'accord daniel , j's'rai fidele au poste , j'avos la aussi oublié ch'l'histoire d'el volée , d'ichi lundi matin va falloir qu'ech'fais des révisions

par URBACZKA BERNARD le, 04/03/2011

bonjour à tous . Daniel comment va??? je ne suis pas intervenu car le code qu'on employait est celui communiqué par DANIEL, sauf qu'une volée de coups signifiait souvent "faites gaffe ch'mait ye la" ou pour prévenir le machiniste ou l'emballeu qu'on allait reprendre car l'un ou l'autre pouvait s'éloigner pour garer les barroux ou faire du tri. A lundi , un haut de ch'plan pour les raccourches!!!!

par maurice devos le, 05/03/2011

merci bernard, cha s'pourrot bin qu'cha seuche cha , pas qu'ech' met ed' parole in doute , bin au contraire , mais comme j'l'ai d'ja dit j'ai oublié grammint
à lundi alors


  ( 4 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 8 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |