histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)
  j auro pas du aller rouvrir l' portal (26/02/2017)
  ch' mimosa (25/02/2017)
  mystère d' carte postale (22/02/2017)
  min grand onc' chauffeur d'ingénieur (21/02/2017)
  à vélo dins min quartier (20/02/2017)
  le drive 1 (19/02/2017)
  le drive (19/02/2017)
  cordonnier rue Anatole France (18/02/2017)
  le tapioca (17/02/2017)
  tem' rameneras du marché (15/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy fin (14/02/2017)
  du rififi à l impasse Toupy (13/02/2017)
  du pélican à la lessiveusse (12/02/2017)
  du créchon au bas nylon (11/02/2017)
  aut' moyens d' locomotion (10/02/2017)
  carettes d' la rue leverrier (09/02/2017)
  à l arriere de l ariane (08/02/2017)
  décés de monsieur Opigez (07/02/2017)
  si cha existe cor ... (04/02/2017)
  France 2 l'épopée des gueules noires (02/02/2017)
  cocorichti (30/01/2017)
  cuisine - du guinsse (30/01/2017)
  jacinthe (25/01/2017)
  sur les routes nationales fin (24/01/2017)
  su les routes nationales partie 2 (23/01/2017)
  décès de Mado Poquet (1) (22/01/2017)
  récitation fin (22/01/2017)
  su les routes nationales partie 1 (21/01/2017)
  décés de Mado Poquet (20/01/2017)
  récitation partie 2 (20/01/2017)
  récitation partie une (19/01/2017)
  tin gardin (18/01/2017)
  Magellan à cause d' ti (15/01/2017)
  à Monsieur Robitaillé (15/01/2017)
  la même histoire version 2 (12/01/2017)
  la même histoire version 1 (12/01/2017)
  ch' maite au traval partie 2 (10/01/2017)
  ch' maite au traval partie 1 (10/01/2017)
  Changement d'école (10/01/2017)
  Hiver d'antan (09/01/2017)
  Alfred Leroy (09/01/2017)
  ch' maite Robitaillé (08/01/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...
 d. FREVILLE ( 05/01/2017)
je suis un ancien mi...
 Hervé62155 ( 22/12/2016)
Joyeux Noël et bonne...
 franed ( 16/12/2016)
Bonjour, site très i...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ch' boeuf du bouillon
par minloute le, 25/03/2011  

j' vous avo djà parlé du plaiji à boire ch' bouillon, meme l' lend'main, et j' diro meme surtout ch' lend'main ...

j avo fait un bouillon y 2 jours , j ouffe ch' couverque et j' vo qui reste cor un gros morciau d' viante

là min sang y a fait qu un tour, grand mère ale a tout juste eu l' temps d aller s infreumer dins l' champe à l étache , que j' buquo dins l' porte in li dijant "ouffe me cha et dis me pourquo t as pas arpassé l' viante au soir pour qu in la minche !"

au bout d 'eune heure, juste avant que l' serrure al' céde ale m a avoué , à travers l' porte, qu ale avo pas ker l' viante du bouillon froite

j' m a calmé tel'mint les bras i m' sont quéus à terre, mais qu' j y dis t auro pu faire un hachis parmentier

nan cha m' dijo rin qu ale m' répond, mi j a monté in tour, pasqu in m a toudis appris à pas gacher, fallo pas j'ter un bout d' pain al' poubelle quand qui yavo min père à tape ....

alors là j y a dis que j avo la solution, ale a ouvré l' porte cor craintiffe, et j y dis " t inquiete mi j' va l' minger frod"
bin ché pour cha qui faut pas acouter ché femmes, tout d' suite al' a réplique " bin tel' minche tout seu tin brin, mi j' in minche pas"
malheureusse , que j y a dis, ché un peu comme avant qu' tem' connaisse, té sait pas l' bonheur que ch est ......

impossipe à li faire canger d avis , elle a mingé ché harengs marinés et mi j a fini l' viante

j' me souviens al' mason , m' mère ale coupo l' viante froite in morciaux, ale metto ché morciaux frods bin sur dans un saladier, ale rajoutto des oignons blans ou d' zéchalottes, du persil coupé fin avec l' tchiote moulinette in fer qu ale tourno l' manivelle juste au d' sus dech' plat et ale rajoutto l' vinaigrette

mi j' el préfére cor plus nature, ché à dire frod, mais sans zaut' accompagn'mint qu un tchiot peu d' moutarte

ch' gout là, l' gout dech' boeuf cuit , arcuit, qui a pris toutes ché saveurs du bouillon, cha m' rappelo trop quand que j éto tchiot et que j avo m' guiffe au niveau del' tape , pour vire m' mère intiquer l' viante du bouillon frod dans sin hachoir, et que cha arsortait par eune grile ronte à trous in tchiots morciaux longs, que j avo l' dro d in pluquer un par chi par là au bon grè dem' mère ....

par bersil le, 25/03/2011

j'ai vécu din certaine région ed France et in m'dijo toudis ah ché hommes din l'nord y sont macho comme ché italiens, je m'rindo pas compte mais in lisant certains articles ed minloute je m'rinds compte que ché vrai et si j'vas au fond ed mes souv'nirs ouhé ché hommes al mason chéto ché maitre

par minloute le, 25/03/2011

ouh la la Bersil ....attinds ...d 'abord ché du second degré que j a écris , j' me vo pas faire cha ou l' quart à "grand mère" comme j 'dis .........té sait quand que j' mets "grand mère" en scène , y a toudis un peu d' cinéma ; ché min coté "pagnol" ...................

aprés quand qu in arlit c' que t as écrit, in peut hélas t' dire que ché faux

pasque si chéto vrai, cha voudro dire que les comportemints auxquels cha t' fait busier, cha sero que dans l' nord, à fortiori cha voudro dire que dans l reste d' la france yauro pas ché problemes là

té sait cha arriffe am' femme par sin métier, d' cottoyer des gins ou d intinde des faits sur des personnes, et j' peux t'dire que des comportemints caricaturaux comme j' a décris tin a autant dans les populations dites défavorisées que dans celles qui ont d' l argent , la seule difference ché que dans l' deuxieme cas ché plus feutré, in intind moins les gins crier dans eune mason que dans un hlm .....

après comme j' diso des histoires funestes i n a autant dans l est d' la france , ou en bretagne , ou in banlieue parisienne , chez les riches, les pauves et ché meme pas eune histoire d' couleur d' piau


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 19 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |