histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
discount alimentaire à bruay
par minloute le, 30/03/2011  

dans les années 80 j avo fait eune enquete pour un magasin qui s éto installé rue du périgord
cha avo été eune expérience faite par auchan, i zavotent été soit des précurseurs, soit des copieurs avant la lettre

bref i zavotent installé un magasin test, qui s appelo miniper, et qui éto la replique mais au détail prés d' un magasin d' discount alimentaire , lidl ou aldi

une seule sorte de vinaigre, de riz, de pates, d' huile, pas d étiquettes prix su ché bouteles

ouais pasque i n a ptete qui savent te pas , ché codes barres su ché produits ché pas si viux qu' cha, mi j a vu cha l' premier coup j éto en randonnée dans les alpes, vers 1985

donc comme yavo pas d étiquettes su ché produits, ché caissieres ale devotent savoir par coeur ché numéros qui étotent attribués (ex 55 pour l huile 56 pour l ' vinaique etc etc )

bin au final cha avo pas marché, y a eu des critiques que j avo arlévé lors d' l enquete, chéto in fait et ché à méditer , sur "l' confort"

j' m' explique , ché gins i comparotent ch' magasin là avec l' magasin Cora, donc ichi cha les géno qui a pas d' choix, bin ouais un seul produit par sorte chéto pour eux trop juste

in m a meme parlé un coup que cha arsemblo au choix qui yavo durant la guerre

ché gins i zavotent pas confiance qui avo pas d étiquettache prix sur chacun des produits, pour eux i s' faijotent avoir in passant in caisse

l' troisieme chosse qui éto arprochée , chéto que ché caddies i zétotent trop pitits et l' parking un peu loin

un peu loin , i fallo faire 50 m pour aller du parking au magasin , mais bon .......

pi in dijo , vu que ché pas cher, cha do pas et' d' bonne qualité

al' reflexion ch' type d' magasin y a arrivé trop tot , y a freumé ses portes quequ'zannées aprés

trop tot , pasque à l époque , yavo cor des mineurs ou de retraités mineurs, et l' pouvoir d achat i éto pas l'meme ach' momint là qu asteure dins Bruay

meme si cha fait pas plaiji à intinte, faut pas s'voiler la face
ya qua vire, et ché flagrant pour nous quand qu in arvient dins l' région , ché seul endrot du qu in vo cor des opel corsa, des renault 18 dins ché rues .........

donc à l époque , les préocupations des consommateurs que j a interrogé dans les différents quartiers d' bruay , chéto d' abord le choix ,la qualité, et le prix en dernier

asteure trente ans plus tard, y a pu grand cosse comme commerces dans bruay, les seuls qui arriffent à s y maintenir, ché des tchiots magasins de discount , comme on dit "un produit un prix ", fini le choix et in vient ichi pour le prix
ché pinsions, ché revenus ché pu les memes , et pour les personnes agées ché les seuls magasins d' proximité

et asteure ché surtout l' prix qui fait qu in va dins ché magasins là (mi j y a vu des gins faire des courses calculette à la main, i rajoutotent à chaque coup sul' calculette l' montant du produit qui mettotent dins l' caddie, preuffe qui zétotent ric et rac)

in peut pas parler d' baisse du pouvoir d achat comme asteure pour expliquer la paupérisation du bassin houiller

ché retraités mineurs, in n a pu grinmint, in tout cas bien moins que dans les années 80
ché veuffes , qui touchotent la moitié del pinsion, bin d années en années i nn a d' moins en moins ..

et ché zinfants i zont pas tous , et loin de là, artrouvé in dehors des mines asteure freumées, des niveaux d' salaires comparapes à c' qu' avotent touché leu père quand qui travaillotent aux zouillères


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 6 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |