histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
les postes de rallumage des lampes au fond
par PAILLART André le, 15/04/2011  

Avec les lampes à essence, munies de rallumeurs et les lampes électriques, les mineurs se trouvaient rarement privés de lumière.
Le cas était au contraire fréquent avec les lampes à huile, surtout dans les exploitations en couches minces et tourmentées par les courants 'air.
Le nombre de lampes éteintes, pendant la durée du poste, atteignait souvent 20 à 25 %.
Il dépassait notablement ces chiffres avec certains modèles tels que la lampe Mueseler.
La gêne apportée dans le travail au chantier par l'extinction d'une ou deux lampes, se traduisait par une diminution d’autant du rendement des ouvriers; faute d'un éclairage suffisant, la sécurité était moins bien assurée.
Il était donc nécessaire de remplacer sans retard les lampes éteintes par des lampes allumées.
Les faire renvoyer à la surface pour les faire ouvrir et les rallumer aurait nécessité beaucoup trop de temps.
Dans les mines franchement grisouteuses, en particulier dans celles qui étaient sujettes à des dégagements instantanés, le seul remède consistait à disposer de place en place des dépôts de lampes allumées.
Un galibot que l'on nommait porteur de feu, y apportait les lampes éteintes d'un groupe et en faisait l'échange contre des lampes allumées.
Le surveillant du dépôt devait avoir un carnet sur lequel il portait les numéros de lampes prises à la surface; il notait les numéros de celles qu'on lui apportait éteintes et inscrivait tous les échanges opérés.
Il ne devait jamais ouvrir et rallumer les lampes éteintes.
Les emplacements de ces dépôts étaient choisis de façon à se trouver autant de fois que possible dans un courant d'air frais, à l'abri des coups de vent; ils étaient d'ailleurs notés sur les plans d'aérage.
Pour éviter les transports entre les dépôts et la surface, on a créé dans beaucoup de mines des postes de rallumage souterrains, confiés à des ouvriers spéciaux.
Ces postes étaient obligatoirement installés dans les galeries d'arrivée d'air pur, avant tout embranchement par lequel pouvait venir une bouffée de grisou.
La recette du puits d'entrée d'air était donc tout indiquée pour y placer le poste, sauf si la distance jusqu'au chantier était trop grande.
Le lampiste ouvrait les lampes qu'on lui apportait et les rallumait avec le feu d'une lampe de sureté qu'il ouvrait un instant et qu'il refermait aussitôt.
Il s'attachait à réduire au minimum le temps pendant lequel les flammes n'étaient pas protégées.
Il examinait l'état des lampes éteintes et disposait de quelques lampes de rechange pour remplacer celles qui étaient abimées.
Il tenait note des échanges et des allumages opérés sur ce poste.


En photos:
2 clichés représentant des porteurs de feu au fond.
Le premier date de 1902 et a été saisi au fond des mines de Carvin.
Le second est une reconstitution historique de ce métier du fond, bien souvent exercé par des galibots.

par maurice devos le, 16/04/2011

in peut dire s'qu'in veut d'ech'modernisme , mais ya quand même apporté un' sacré amélioration , d'in j'boulot d'mineur ,
in confort (hum) mais surtout in sécurité


  ( 2 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |