histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Auguste Labouret (27/07/2017)
  au coin d' la rue de périgueux et et de grenoble (26/07/2017)
  du bout des léves .... (26/07/2017)
  Tour de France (23/07/2017)
  cha vient de Naxos (22/07/2017)
  Première descente (16/07/2017)
  la croix de grès de Divion (10/07/2017)
  attintion aux courants d air (06/07/2017)
  Merlimont hors saison 14 (05/07/2017)
  gai gai l écolier (04/07/2017)
  Merlimont hors saison 13 (03/07/2017)
  Merlimont hors saison 12 (02/07/2017)
  Merlimont hors saison 11 (02/07/2017)
  Merlimont hors saison 10 (02/07/2017)
  Merlimont hors saison 9 (01/07/2017)
  Merlimont hors saison 8 (01/07/2017)
  Bruay et el batalle du carbon (27/06/2017)
  Merlimont hors saison 7 (18/06/2017)
  Merlimont infinqué (11/06/2017)
  La mairie de Bruay en feu (08/06/2017)
  Merlimont hors saison 6 (06/06/2017)
  Merlimont hors saison 5 (05/06/2017)
  Merlimont hors saison 4 (04/06/2017)
  Merlimont hors saison 3 (04/06/2017)
  fête des mères (28/05/2017)
  Flameng, Vimy, Ravel, Cendrars (25/05/2017)
  décès de Monsieur Joseph Malecki (23/05/2017)
  cha tourne à toute blinte (20/05/2017)
  j y a cru (20/05/2017)
  ah l' bon gout d' la levure (18/05/2017)
  souvenir du vélodrome de La Buissière (16/05/2017)
  Merlimont hors saison 2 (14/05/2017)
  j' fais m' b a (14/05/2017)
  Merlimont hors saison 1 (13/05/2017)
  Merlimont hors saison (10/05/2017)
  barraqu'mint près de la rue de maubeuge (07/05/2017)
  pas comme ché belches (06/05/2017)
  mais commint qui fait ? (02/05/2017)
  1978 drole d' caricature (01/05/2017)
  les élections présidentielles (29/04/2017)
  ch'est pas pour les éfants (28/04/2017)
  rin qu à l odeur (25/04/2017)
  vous zin prindez bin eune tranche (24/04/2017)
  le balto ou le marigny fin (22/04/2017)
  le balto ou le marigny (22/04/2017)
  pour ché polonais (22/04/2017)
  Langue, rollmops et oignons vinaigrés ! (21/04/2017)
  là ch'est pour les sensations fortes (20/04/2017)
  allez in faire minger asteure (19/04/2017)
  au matin (17/04/2017)
  prochaine série (13/04/2017)
  Min pépé à mi (06/04/2017)
  bientôt 3 ans ...... (26/03/2017)
  minloute au bordel (26/03/2017)
  faut ti in rire ou in braire (19/03/2017)
  Liévin, Cérémonie et commémoration du 16 Mars 1957 (17/03/2017)
  la p'tite clef du bonheur ... (09/03/2017)
  yoyo le deglingo (05/03/2017)
  Raymond KOPA (03/03/2017)
  Marinette (28/02/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 FRYHTAN ( 30/06/2017)
Bonjour à toutes et ...
 Pascalou ( 25/06/2017)
Bonjour à tous, je v...
 Greyg ( 15/05/2017)
Bonjour à tous, Je ...
 mineur toujours ( 04/03/2017)
l'écomusée de Noyell...
 ch piou ( 20/01/2017)
Je vous écris ces qu...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ché molettes qui tournotent toutes seules
par maurice devos le, 22/04/2011  

j'voudros avoir in tiote précision , in d'mandant à Poquet Daniel , si yé certain qu'in avot el drot ed' déchinte au fond din un barou , j'dis pas qu'ché pas vrai , mais din mes souvenirs y m'sempe qu'chétot interdit
et pi aussi à quoi chés bos in chêne y servottent , y m'sempe qu'chetot seulemint pour chés guides din ch'puits

par poquet daniel le, 22/04/2011

Bonjour Maurice ,le puit n°3 a été le premier puits creusé , la descente et la remontée se faisait dans des berlines c’était toujours le même modèle de cage jusqu'à la démolition c’était le puits principale pour la remontée du charbon il y avait 2 étages de 4 berlines
il y a beaucoup de documents photographiques pour le prouver , le puits 3 bis descente debout un seul étage remontée 4 berlines
Pour les bois de 4 mètres des troncs d’arbres étaient pour la veine la 17 eme qui mesurait cette hauteur la et même plus, (pour boiser), il y avait aussi du sapin beaucoup plus léger pour les traçages (c’était pas des bois pour les guides je me souviens plus du nom il me reviendra)

Maurice ché du vécu in étot crevés et in plus l’hiver avec d’elle glace ed su il fallo el porter à l’épaule el mette debout pour el passer din el trappe d’el cage qui étot au niveau du plat (sol métallique ) parce que t’in camarade yetot d’in el cage pour les placer y fallot bien el ténir pour pas el blesser .
2 bonnes questions cha ne s’invente pas Maurice Cordialement

par poquet daniel le, 23/04/2011

Bonjour Maurice, j'oublie de le dire j'étais mineur de fond du 1er jour au dernier jour de mon départ, à chaque fois que je me suis retrouvé au jour j'étais détaché , l'hiver 1954 je suis même allé décharger des wagons de terre gelée sur le terril plat de Lapugnoy en plein courant d'air là aussi un travail crevant au pic , on a même fait un feu dans le wagon pour le faire dégeler , on s'est fait engueuler par un supérieur qui était venu nous voir il a eu peur que le wagon en bois prenne feu (nous étions qu’une équipe de trois pour une dizaine de wagons)
Avec mes yeux d’enfant de guerre ayant vu l’occupation , la libération , ayant entendu les histoires vécues racontées dans le café de mes parents par des anciens prisonniers de guerre travaillant dans les carrières etc, ainsi que les rassemblements pendant des heures dans les camps en plein hiver immobile comme tenue un pantalon, une veste des galoches un béret j’ai eu une pensée pour eux, qu’est ce qu’ils ont du souffrir car moi bien couvert avec une canadienne en laine je me les caillais encore. l'hiver 1954 fut terrible ce fut l'année de la déclaration à la radio de l'Abbé Pierre. cordialement Daniel

par maurice devos le, 23/04/2011

salut Daniel , j'su bin contint qu'té ma répondu , ché pas qu'ej'mettos in doute s'que té dijos , mais vraimint nous in avot pas l'drot d'armonter din des barous
pour chés bos j'ai pas réfléchi plus loin qu'el bout d'min nez , passe que pour chés guides chétot des poutres et pas des bos , in plus j'ai pas connu des tals aussi haute , el plus grante al dépassot pas 2 m 50 et chetot omérine , al'tal st victor , cha pouvot aller jusqu'à la mais chetot rare, trop irrégulière , aller sans rancunes et al prochaine

par maurice devos le, 23/04/2011

j'min doutos bin daniel , ya qu'in vrai mineur qui pouvot parler comme té la fait , cha j'sins cha , j'ai d'ja discuté avec des gins qui s'dijottent anciens mineurs , bin te sais in s'rind vite compte , qu' chétot faux , et même din des autes métiers d'ailleurs , in bon diminche et al prochaine

par Sopraniste de Bruay le, 23/04/2011

Les longs bos ed' 4m00 et plus comme té dis Daniel, y est vrai que ché abouts in avottent en sec pour les dévaller, et es'armettent à trucks.
Mais après mi qui péso ach' momint là 52 Kg tout frêque, j'éto méneu ed bos al 17 ième CR au 3 Bis, dinl' les champs' et piliers, après chéto les tracachs del' 14 et 15, là comme hauteur chéto affollant. chéto à porter ché bos à l'épaule à deux, et quand t'éto tout seu, tel saquo avec en lanière ed tapis..
après j'ai eu la chance d'aller un momint avec les géomètres, et pi direction el tall' école au 6, reboisach' in bo, hauteur 1m00, tall' piqueur, et couloirs oscillants..
Mais au 3 Bis chéto des couloirs oscillants din les champs' et piliers, mais avec moteur électrique..
J'ai jamais su après ed retour ed l'armée ce que sont devenus ces DUKK BILLS, bien sur matériel américain..... est ce que tu aurais de la documentation là dessus Daniel.... Merci
Jacques

par poquet daniel le, 25/04/2011

Bonjour Jacques , dans les chambres avec les Dukk-Bills je n’ai jamais eu l’occasion de travailler car c’était le 3 bis, moi j’étais au 3 ter en traçage nous avons eu un dukk-Bill avec sa pelle crocodile qui allait de droite à gauche , après un tir c’était vite expédié avec mon équipe nous avons troué dans les chambres nous fumes impressionnes, c’était tellement immense en hauteur en largeur une vrai cathédrale, ça faisait peur, pour nous notre travail était terminé
le lendemain on partait pour un autre chantier, tant qu’à l’avenir des Dukk-Bills aucune idée, les chambres c’étaient un autre genre d’exploitation que la taille, ils ont du en sortir du charbon .
Jacques pour la documentation j’en ai mais le hic !! il faudra du temps, Trouée terme de mineur (jonction de deux chantiers)
Jacques pour parler du géomètre c’était Monsieur Blond ou Leblond, c’est lui qui nous faisait marcher droit avec les plombs dans les traçages et bowettes. Je sais on a tous passés par là pour le transport des bois avec une lanière en tapis et tirer comme un cheval de trait il faut l’avoir fait pour comprendre , cordialement Daniel


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 21 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |