histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)
  la rue qui sint .... (24/11/2017)
  Charlotte dins l' cuisine (24/11/2017)
  ch' baril multifonctions 1 (14/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
pour le meilleur et le pire , les femmes de mineur
par minloute le, 14/05/2011  

extrait du journal "le tremplin du siècle" " Pour le meileur et pour le pire

si la vie des mineurs était dure, celle de leurs épouses n était pas facile non plus

l' une d' elles, Mme Monique Picart , se souvient ...

Les mineurs avaient comme chacun sait, un travail dangereux

Comment viviez vous l absence de votre mari?

chaque jour à l'heure du travail, c' était le meme sentiment d' angoisse et ensuite l' attente.

on essayait de ne pas penser au pire mais ce n ' était pas toujours facile

au début mon mari était piqueur, c' était vraiment difficile de le savoir travaillant dans des tailles parfois très étroites

puis je l ai poussé à faire des études

il m a écoutée et il est devenu électromécanicien

bon, il était toujours au fond, mais c 'était une activité quand meme moins dangereuse

cependant cela ne la pas empéché d' etre accidenté et dès lors ce n ' était de plus en plus pénible pour moi de le voir partir chaque soir, car en plus il travaillait la nuit


comment perceviez vous la mine et le travail des mineurs ?


Je n ai jamais pu descendre au fond pour me rendre compte par moi meme car c'était interdit à toute personne étrangère à la mine

je suis allée une fois sur le carreau de la mine pour lui apporter son briquet , et j aurai été incapable de le reconnaitre s' il ne s' était pas avancé vers moi , tellement il était sale


sinon , de la mine, je n ai connu que le linge à nettoyer,le briquet à préparer, la tonne de charbon plus le bois à rentrer et ...les souris au fond du sac, car ces petites betes étaient fréquentes dans les galeries

c' était un indicateur de sécurité : leur présence garantissait l' absence de grisou

Depuis que votre mari est retraité, votre vie a t elle changé ?

Oh oui ! les angoisses, le stress, la peur de ne pas le voir revenir, c'est fini

maintenant nous profitons de la vie, nous voyageons et la mine pour moi, ce n est plus qu un mauvais souvenir"


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 10 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |