histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
ché sardines 1
par minloute le, 19/05/2011  

asteure in acate cha , j'diro presque sans raviser, l' boite d' sardines ché eune "entrée" comme eune aute, et cor, j a plutot l impression qu in "bale " l' contenu del boite dins ché assiettes qu' aute cosse ...

cha a pas toudis été cha, les sardines en boite cha a été à un momint le lusque des familes bourgeoisses qui allotent in pique nique

plus tard cha ché bien démocratisé, mais m' mère ale faijo toudis un effort d' présentation, in les artirant del boite, les mettant dans eune assiette , accompagnées d'tranches d' citron

l' sardine ché comme l' jambon, autant chéto commint vous dire, un plat comme un aut' , autant asteure in acatero presque cha " en raccroc" , pour accompagner au cas zou, et meme ché presque devenu des plats plutot pour ché zinfants .....

mais ché pas pour cha que j' voulo surtout vous parler des sardines , mi j in a un souv'nir d infants bien précis

et comme tous les souvenirs d infants , ché certain'mint idéalisé ...

j' me souviens que tchiot, j accompagno m'mère faire ch' courses à la "coopé" rue Anatole France

cha comminche à dater, am' mote avant les années 70, chéto cor l' temps du que toute l' rue Anatole France, chéto eune succession d' magasins, et qu' el matin , y avo grinmint d' monte su ché trottoirs .............

asteure vous pouvez vous y promener, sans rincontrer grand monte, à part l' dépot d' pain et l' framacie, j' cro bin qui a pu rin comme commerce asteure

j'do vous avouer que j a comminché à dresser la liste d' tous ché commerces qui yavo jusqu à la Coopé, j' comminche à pu savoir si chti chi i éto avant chtilale, j' pinse aussi in oublier in bon paquet , mais chéto vraimint commerces aprés commerces ...

quand qu in rintro dins l' coopé, fallo monter eune paire d' marches, savez ché marches faites in pierre bleue, les plus solites, celles qui faut des decennies pour l' creuser, l' patiner suite aux passaches incessants ....

in rintro dins l' coopé, i faijo presque sombe d' dins

su la droite ché légueumes posés dins des cageots inclinés, au fond , derriere un rideau à lamelles, ché là qui avo l' tchiote charcuterie , ché d ailleurs là qui yavo l' machine à couper ch' gambon ....

tandis que su la gauche , yavo un immense comptoir en zing, que d' sus cha crisso toudis, vu qui avo toudis des tous tchiots morciaux d' chuques qui trainotent d' sus

et derriere , comme des régimints alignés, des casiers rimplis d' boites d' conserffes , d'paquets d' noules, d' biscuits, d'liquites tout le long ...

mi j arrivo à peine au niveau dech' comptoir, la caisse ale éto su la gauche quand qu in rintro, et l' dame qui teno l' caisse, zallez vire que quand on est tchiot y a des trucs qui nous zinterpellent ....

bin pour mi ch'te dame ale éto étrange, car chéto eune femme, cha j in éto sur, mais ale avo del moustache .......

in faijo pas des courses pour el semaine, in faijo ché courses pour la journée, pour 2 voir 3 jours, pas plus

comme yavo pas de grands magasins, in avo pas l habitute , meme si in avo djà un frigo, d' faire ses courses pour l' semaine

d' ailleurs in acato sin pain et s' viante chaque jour

eune fo ché courses faites et qu in éto arvénu al' mason, j' avo ker raviser ché dessins su ché boites d' sardines ...

chéto des sardines bretonnes ou tout au moins préparées et conditionnées dans des ports francais

cha veno principal'mint de Concarneau, ou de Douarnenez, que mi j' dijo Douarneneze d ailleurs

ché boites ale zétotent souvint d' couleur jaune

mais in éto rassuré, in voyo such' couverque l' tiete de chti qui avo péqué ché sardines

in voyo que chéto pas un métier facile ...bin ouais sur ché boites chéto souvint un marin à la barre d' un gouvernal, portant ciré, bravant les embruns ..

et in s' dijo qu i avo bin du mérite à affronter ché zintempéries, ché dangers d' la mer, tout cha pour que ché sardines ale zarriffent en fin d' compte dins zin casier d' la coopé , pour finir aprés dins not' assiette ...

in artrouffe cor un peu chte "personnalisation" du péqueux, avec la marque "Capitaine COOK"

rin à vire d' ailleurs avec le vrai Capitaine Cook, qui si i vo cha d' là haut, i do bin s' marrer d' vire qui asteure arsempe plus su ché boites au Capitaine Haddock qu'au fameux capitaine du 18 ème siècle qui a découvert la Nouvelle Zélande ........



 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 5 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |