histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la plus pitite mason des houilleres (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)
  de la portière du wagon (18/01/2018)
  hommage au pourchiau (16/01/2018)
  faut pas toudis s' fier à c' qu in vo (13/01/2018)
  Les mineurs (09/01/2018)
  des flashs (01/01/2018)
  al' nouvelle année (31/12/2017)
  nous vlà chi djà à la fin d année (31/12/2017)
  grand père et tchiot garchon à la fois (25/12/2017)
  dernier soir (24/12/2017)
  ch' pitit calendrier (24/12/2017)
  la roue tourne (23/12/2017)
  un cadeau de Noël la visionneuse (23/12/2017)
  souvenir d école enfin si on veut (22/12/2017)
  Sofifoto (17/12/2017)
  ché vints d Artois... (17/12/2017)
  hareng saur (17/12/2017)
  faut laisser la chance aux zautes (17/12/2017)
  peur durant l occupation 2 (16/12/2017)
  peur durant l occupation 1 (16/12/2017)
  peur durant l occupation (16/12/2017)
  im' dégoute (11/12/2017)
  au marché fin (10/12/2017)
  au marché suite (10/12/2017)
  au marché (10/12/2017)
  in devro plutot dire bunker (10/12/2017)
  Vimy sous la neige (09/12/2017)
  vestiges de la seconde guerre (08/12/2017)
  de Merlimont à Stella fin (07/12/2017)
  Stella Plage et retour (07/12/2017)
  De Merlimont à Stella 1 (07/12/2017)
  de Merlimont à Stella (06/12/2017)
  im' narguo chtilale (05/12/2017)
  un costume asteure trop grand (04/12/2017)
  va te brosser (04/12/2017)
  cor un coup du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  y a des momints du qui vaut miux fermer s' bouque (04/12/2017)
  l'art dins ché corons ..... (03/12/2017)
  le ronéotype et le collache (29/11/2017)
  le frimas et récitation (29/11/2017)
  ché noms polonais (29/11/2017)
  Commint qu' in écrit chés noms polonais ? (26/11/2017)
  souvenir souvenir (26/11/2017)
  les trains de plaisir (26/11/2017)
  Catherinettes (25/11/2017)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
Dénomination des chevaux au fond de la mine
par PAILLART André le, 24/05/2011  

Saviez - vous que les chevaux qui étaient utilisés au fond, avant l'usage des locotracteurs avaient des noms suivant des critères bien précis que fixaient les Compagnies minières.
J'ai découvert avec surprise ces informations aujourd'hui lors d'une bourse de collectionneurs à Auchel.

Les chevaux achetés en 1926 ont reçu un nom commençant par la lettre T.
De plus le nom qui était donné à un cheval comportait un nombre de lettres égal au nombre d'années qu'il avait au moment de l' achat.
Exemple: le cheval " Malin " avait 5 ans au moment de son achat.
Ainsi, le cheval " Turco " avait en 1927: 5 + 1 ans = 6 ans.

Autres informations que j' ai pu noter:
Le nombre total de chevaux au fond recensé pour la Compagnie des Mines de Marles en 1930 était d'environ 400.
Age moyen des chevaux à la descente: 5 ans.
Age moyen des chevaux au fond: 12 ans.
Temps moyen de présence au fond: 7 ans.
Nourriture du cheval au fond:
Avoine: 6 à 9 kilos
Son: 0,5 kilos
Mélasse: 1 à 1,5 kilos
Foin: 4 à 6 kilos
Paille: 5 à 6 kilos

En photos:
Quelques clichés inédits datant des années 1930 m'ayant été envoyés par un ami allemand.
Les conditions de descente et de travail au fond étaient les mêmes dans notre région minière Nordiste.

par URBACZKA BERNARD le, 24/05/2011

Bonsoir. Comme toujours des photos merveilleuses en particulier la dernière; l'ouvrier serre la tête du cheval contre lui et lui propose un morceau de nourriture.
Tendresse qui me touche, mon père était conducteur d'bidet!!!
les chevaux portent un nom qu'ils transmettaient à leur conducteur; dans tous les corons il y as eu des gars connus que par leur surnom: MAGALI BIJOU et autres RONFLEUR, mon père et j'en suis fier a toujours porté le surnom de son cheval: FILOUT (prononcer filoute)


  ( 5 photos)  


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 7 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |