histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  la régle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)
  terri ou terril ? (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay suite (04/11/2018)
  L'abattoir de Bruay (02/11/2018)
  allouine (31/10/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy suite et fin (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 20 ans après (28/10/2018)
  L'abbé Toulotte (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 6 (28/10/2018)
  in carette vers Merlimont 5 (28/10/2018)
  la bonbonnière à Bruay (25/10/2018)
  la télévision (20/10/2018)
  derrière ché portes des courettes (15/10/2018)
  bourreau, fais ton office la fin (14/10/2018)
  bourreau, fais ton office (14/10/2018)
  in a pas d' pétrole ... (12/10/2018)
  mauvais indiens (12/10/2018)
  fin de saison dins ché gardins (12/10/2018)
  hantise d'armonter (11/10/2018)
  j' l a ti vu ? (11/10/2018)
  à l' arrière d' ché gardins (10/10/2018)
  comme Marcel, vers Merlimont (06/10/2018)
  tout in haut dech'terril , eune canchon d avenir (06/10/2018)
  d'vant ché grands magasins ... (29/09/2018)
  du porte plume à la liste des courses (23/09/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 2 (23/09/2018)
  à l inspiration (16/09/2018)
  les tongs (16/09/2018)
  in carette vers Merlimont 4 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 3 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 2 (15/09/2018)
  in carette vers Merlimont 1 (10/09/2018)
  cha a quand même cangé ... (04/09/2018)
  j' su ardéchindu du haut dech' terril (31/08/2018)
  Il éteut une fos à Berlencourt el Cauroy partie 1 (28/08/2018)
  fin d'drache, lachez les fauves 2 (25/08/2018)
  fin d' drache, lachez les fauves 1 (25/08/2018)
  Rue Florent Evrard (20/08/2018)
  Rue Louis Dussart ...ou rue de la Gare?? (13/08/2018)
  El Kéfir (13/08/2018)
  in va minger des patates (13/08/2018)
  y a que 50 ans (11/08/2018)
  Vue aérienne de Labuissière vers 1950 (09/08/2018)
  souvenirs d' caleur in carette (06/08/2018)
  mes quat'zieux (06/08/2018)
  souvenirs d' caleur (05/08/2018)
  les trains au Tour de France (30/07/2018)
  in bas des marches du lycée (06/07/2018)
  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
la boite de cassoulet suite
par minloute le, 26/05/2011  

cha y est , au pris d un effort surhumain, min père i artrouvo un visache ...humain ...

ch' dernier noeud i v'no d' rinte l ' ame, i v' no d' capituler, et commint vous dire, l émotion ale éto intense, comme ont pu l' viffe queques décènnies plus tard, ché zalmands d' l'est quand que ch' mur d' Berlin y a enfin été abattu .....

là min père i calo bin ché battants d' portals, si y artrouvo ché galets qui avo laissé l année précédente, ou alors si i les trouvo pas , m' mère et mi in éto réquisitionnés pour tenir chaque battant du portal afin qui rinte l' carette dinch' terrain

chéto pour nous eune opération délicate, d abord fallo pas laisser trainer ché pieds vu que l' carette qui franchisso l' portail, chéto eune 403 break carquée à la gueule, et qu' min père tel' mint concentré qui éto pour que l' carette al' cale pas, et qui accroche pas l' bas del carette vu qui avo del pente qui s' creuso chaque année pasque ch' sape i s éto fait la malle durant l hiver ...

in plus tout in t'nant l' battant du portal l' plus possipe vers l intérieur, tout in faijant attintion d' pas laisser trainer ses ortiaux sous ché pneus del carette, fallo , in plus guider min père

alors là chéto térripe, si tel guido in faijant des gestes pas assez précis pour li, ou si té faijo cha sans montrer que t éto plus que concentré, OU PIRE , si l' battant i arvéno et que cha frotto sul' l' carette .............

meme mi ,j' avo compris qui fallo surtout pas rigoler ou faire eune reflexion si min père i calo l' carette quand qui franchisso l'portail, là t avo dro à un "meeeeeeeeeeeeerrrrte" monumental, pi aprés ché retombées, pasque si yavo calé, chéto la faute soit à ti , soit at'mère , qui l avo mal guidé, et que cha l avo fait caler ......

ouf cha y est, l' carette ale est rintrée dins l' terrain, ch' portal i est arfermé

j a dit arfermé, pas "arclaqué" , mon diu , fallo pas claquer ch' portal sinon t avo dro à "ché pas eune brouette" ou "assassin"

si si, "assassin" , vu l' nompe d' fo qui m a dit cha, j' devro et' devenu un sériale quileure ................

l' portal y éto arfermé, in libéro ch' tien qui avo fait l' voyache au pied dem' mère

min père d un seul coup , s' tension ale ardéchindo, et i essayo d' faire d'l' ironie avec m'mère et i comprenno pas qu ale rigolo pas , comme si is' souv'no pas que deux mineutes avant i l ingueulo in dijant qu ale guido mal ......

alors i raviso s' pelouse, i raviso vite fait du qui allo arpiquer , arplanter ché pousses qui étotent dins ch' coffe , mais m'mère ale le rappelo à l orde vu qu ale avo invie d aller faire pipi ...

fallo alors ouvrer l' porte du chalet, là souvint en début d' saison, comme l' porte ale avo juée avec l humidité, fallo souvint donner un bon coup d épaule pour l ouvrer

j' me souviens un coup j' avo dit d ailleurs à min père "assassin, ché pas eune brouette" quand que jel voyo appuyer d' toutes ses forches pour ouvrer l' porte

ché bizarre, mais là y a pas eu d humour, pas facile à comprinte ché grantes personnes

cha y est l' porte al' s' ouve,in intind ché grains d' sape qui crissent durant l' ouverture du battant
d'dins y a comme eune odeur d' renfermé, ché volets sont cor tirés, m' mère ale rinte dins l' mason comme si ale faijo partie d eune troupe d' pénitents ......

mi j attinds qu eune chosse , qu in ouve l' porte d' derriere pour aller juer , mais avant va falloir donner un coup d' main à rintrer ché zaffaires dins l' mason, pi ensuite à coté del barraque à min père


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |