histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  Carnet des salaires du fond Fosse 6 de Bruay (13/06/2018)
  la méthode assimil (12/06/2018)
  Lens, fresque d'un mineur pont Cézarine (05/06/2018)
  La Poste (04/06/2018)
  Montreuil sur mer (01/06/2018)
  Fortuné et sin patois qui canto (29/05/2018)
  le bébé rose (26/05/2018)
  Pourquo qui drache au mos d’mai ? (21/05/2018)
  Colbert Bonaventure mineur de fond (20/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 2 (13/05/2018)
  épluchage d' la Voix du Nord 1 (13/05/2018)
  fin des multiplex le samedi au soir (07/05/2018)
  ouf merci Aspro in a pas tout perdu (01/05/2018)
  ch' pain (01/05/2018)
  la Piscine Salengro (29/04/2018)
  el piscine ed Bruay din l'commissaire Magellan (29/04/2018)
  ch'est du gardin (22/04/2018)
  dins zin gardin à Bruay y a queques temps partie 1 (14/04/2018)
  a sunday in hell (08/04/2018)
  te radotes (03/04/2018)
  Il y a 70 ans...déjà... (02/04/2018)
  ne jette pas ça malheureusse (30/03/2018)
  le rassaquache (29/03/2018)
  un souvenir des mutilés de guerre (25/03/2018)
  les mutilés de guerre (23/03/2018)
  Eul marchand d'carbon (23/03/2018)
  chanson Eum' petit' Brouette (23/03/2018)
  la porte de la pièce de devant (19/03/2018)
  le jeu d'bidets (17/03/2018)
  in pouvo pas finir ch' sujet comme cha (14/03/2018)
  vlà la terreur (14/03/2018)
  ch' buffet (12/03/2018)
  ché pinsions et l' facteur (10/03/2018)
  Al bonne fay ed Berlincourt-el Cauroy (09/03/2018)
  Le passé (08/03/2018)
  le boulodrome suite et fin (08/03/2018)
  le boulodrome (06/03/2018)
  des gouettes (05/03/2018)
  un autre fourneau à buée (04/03/2018)
  fourneau de buée cité des Électriciens (01/03/2018)
  ch' carbon in sac ou en vrac (27/02/2018)
  l'amicale des anciens de Carnot fête ses 80 ans (26/02/2018)
  plaque commémorative (26/02/2018)
  la plus pitite mason des houillères (24/02/2018)
  au cimetière du 3. (24/02/2018)
  finir ses jours à Beauséjour (21/02/2018)
  Soldat d'élite, le soldat MARCHE de Bully-les-Mines (21/02/2018)
  à Bruay, y a pu d'trous (min coup d'gu...) (13/02/2018)
  en arrivant au cimetière du 3 (19/02/2018)
  Eugène Tahon (18/02/2018)
  les abattoirs en carte postale (15/02/2018)
  la tchiote bobine d' ficelle (13/02/2018)
  du bidet (12/02/2018)
  un bouquin à conseiller (11/02/2018)
  djà à l époque ... (10/02/2018)
  photo de la page de garde (10/02/2018)
  la ratatouille (06/02/2018)
  ch' éto hier (04/02/2018)
  on recherche (28/01/2018)
  le mineur du Pas de Calais (25/01/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...
 Drit79 ( 18/12/2017)
Un Grand Bravo et un...
 Alain62 ( 20/09/2017)
Bonjour tertous, hi...
 clarinette61 ( 09/09/2017)
Bonjour à tous Fill...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l' boite d' cassoulet ché pas fini
par minloute le, 26/05/2011  

Cha y est tout est rangé, min père après avoir infinqué l' barraque, i trouffe un moyen des' défiler, i dit " j' va aller querre ch' journal pi aller jusqu à la mer", mi bin sur j' l' accompagno

chéto pas si fréquent d' pouvoir marcher à coté d' min père, d' partager quéquosse avec li, j avo ker cha, meme si m a fallu quelques décennies pour l' comprinte, pi l apprécier avec du recul

zallez dire, bin vous laissez manman al' mason à faire à minger ?
bin ouais, faut dire que entre m'mère et la plage, chéto pas l' grand amour, faut dire que m'mère ale avo pas les gènes d' Kiki Caron, dés qu ale avo d' l io au niveau des g'noux , et cor j' su gentil in disant cha , ale avo "eune barre" , ale éto pas as' n aise à la mer ......

si cha teno à elle, ale auro pu aller ichi en vagances et pas aller vire eune fo la mer ...... tandis qu' mi chéto eune joie immense

à Paques, Merlimont cha sorto à peine du village fantome que cha avo été les mois d hiver précédents ..... y avo pas d' l herpe qui roulo au miyeu del rue, mais j a connu eune paire d' coups qu in auro pas pu aller jusqu au front d' mer in carette, vu l' tas d' sape qui avo su les 20 derniers metes avant d arriver du qui a l' poste d' secours et l emplac'mint du qui a ch' drapeau pour ché baignates

mais ach' t époque chi, pas d' poste d' secours ouvré, pas d' maites nageurs, pas d' drapiaux ....in avo l impression que y avo que l' minimal social garanti qui éto ouvert ....

y avo bin ch' magasin d' alimentation "super E E" qui éto ouvert , chéto situé sul' coté d' l églisse, chéto pas "super E E" qui s appello mais "super EGE" mais cha faijo eune paire d années que le G de EGE i éto quéu, mais ché pas pour cha qu in l avo armis en plache

in bistrot yavo bin l' ptit quinquin d 'ouvert, et un peu plus un s'gond su la gauche ....par conte ché magasins d' souv'nirs, comme le Dé D argent i éto cor freumé ...

seuls ouverts l un en face d' l' aute, ch' marchand d' journeaux et d' l aute coté del rue, un magasin d'juets et de bibelots, qui avo mis à l extérieur pour attirer l attention, savez ché moulins à vent fixés sur eune tige plastique ....et comme yavo du vint cha tourno sec , sans oublier ché ballons multicolores et les batons filets pour péquer ché crevettes

mi j avo pas frod, j avo infilé min kaouai , et meme si j éto en sandalettes pieds nus, j éto am' n aise

cor comme dijo min père , d' bin raviser du qu in metto ché pieds, vu que comme on éto hors saison, yavo cor des crottes d' tchien un peu partout su ché trottoirs ...

j' rintro avec min père au marchand d' journeaux, i d'mindo "la voix du nord béthune bruay"

mi j' demindo rin, chéto avec manman que j avo quéquosse, pas qui éto radin, mais j' pinse qui savo pas trop quoi m offrir
j avo dro quand meme à des paquets d' imaches Panini, j' faijo la collection des cyclistes mais pour les chosses d' plus d' valeur fallo toudis vire avec manman ....

d' ailleurs j a armarqué que mes zinfants i font parel

pi franch'mint j éto contint d etre avec li , "entre hommes" ........

in raviso tranquil'mint c' qui avo dins ché devantures des magasins d ' souvenirs cor freumés, in voyo ché restaurants pas cor ouverts , seul, "au bon accueil" éto ouvert eune bonne partie de l année

comme le grand bistrot "le sphinx" éto pas ouvert, j avo ker aller marcher sur l' grante terrasse in bo délavée

cor queques commerces, pi queques masons aux volets ouverts et vlà qu in approche d' la mer

in l' sint "ché l iote" comme in dijo, que bouffée qu in s'prenno d un seul coup , à la fois ch' vint, l' odeur d' la vase, les embruns, ché grains d' sape, sans oublier la vue ........

j' grimpo su l' base du qui avo normal'mint ch' drapeau d' baignate et j' raviso à gauche du coté d' Berck pour vire au loin la longue silhouette caractéristique des batimints , et d' l'aute coté vers Stella

ouais in va dire Stella Plage, pasque ché vrai que par bio temps in voyo les bloqua usses qui étotent avant d arriver au touquet, pire cha nous arrivo par très bio temps d' vire la cote faire comme un arc de cerque et que chéto au loin vers le boulonnais

mais chéto très rare ed' vire cha à Paques à Merlimont....té voyo plutot quequ' gens bras d' sus bras d' sous qui avinchotent bin serrés pour pas avoir frod s' diriger vers la mer, pour au moins dire qui zauront pu faire trempette un tchiot peu .....


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 4 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |