histoires-de-chtis® depuis le 20 février 2005

 

 

Les 60 dernières histoires


  l arrivée des italiennes .... (19/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 2 (16/01/2019)
  L’ cuisinière à carbon (Hommache postume) 1 (15/01/2019)
  Bruay, aujourd hui et demain (13/01/2019)
  Bruay, la réaction face aux grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, l'arrivée des grands magasins (13/01/2019)
  Bruay, sa géographie (13/01/2019)
  Bruay, sa géologie (13/01/2019)
  la Renault 12 (06/01/2019)
  Les étrennaches 2ième partie : chés sous (06/01/2019)
  ch' ruau (05/01/2019)
  Al boéte ed Noë 2e partie (04/01/2019)
  Les étrennaches 1ère partie : chés gins (01/01/2019)
  ch' vieux nounours ... (01/01/2019)
  Le catéchisme avec l’abbé Grard rue de Ranchicourt (29/12/2018)
  in l appelo poudingue al' mason (23/12/2018)
  la Noël (22/12/2018)
  cha vous fait pas ''drole'' (22/12/2018)
  Sapin et crêche de Noël (19/12/2018)
  Al boéte ed noë (19/12/2018)
  in s installo comme au cinéma (15/12/2018)
  vlà ch' garde ... (15/12/2018)
  ch' fourneau partie 4 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 3 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 2 (14/12/2018)
  ch' fourneau partie 1 (13/12/2018)
  er ou é (08/12/2018)
  cor un qui va passer à la trappe .... (06/12/2018)
  Le « lait concentré sucré Mont Blanc » (03/12/2018)
  ceci est mon testament (02/12/2018)
  au 20 000 ème artique (01/12/2018)
  19480 artiques vingt diux ! (28/11/2018)
  le carnet de chansons (28/11/2018)
  de Béthune à Bruay (26/11/2018)
  Arras ici Arras (26/11/2018)
  images et bons points (23/11/2018)
  Buvards (23/11/2018)
  porte plume et buvard fin (23/11/2018)
  porte plume et buvard partie 1 (23/11/2018)
  cor eune qui va passer à la trappe ... (23/11/2018)
  ém' première télé in couleurs (21/11/2018)
  ch'fourniau et chés pouchins (21/11/2018)
  le grésil (21/11/2018)
  chrysanthèmes (20/11/2018)
  précision sur réponse à JPP , questions à ches bruaysiens rue des soupirs (20/11/2018)
  la télévision... et pi s' in va .. (19/11/2018)
  la télévision good morning oslo (19/11/2018)
  les informations régionales (15/11/2018)
  la télévision fin horloge et speakrine (15/11/2018)
  expression d' quo qu as' mele ... (14/11/2018)
  la règle de trois et la division (14/11/2018)
  la télévision l'horloge ORTF (13/11/2018)
  la télévision le générique ORTF (12/11/2018)
  après nous .... (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon père fin (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à mon Papa (11/11/2018)
  HOMMAGE à mon grand père et à tous les «poilus» (11/11/2018)
  la télévision la mire (10/11/2018)
  l' art d accommoder ché restes .... (10/11/2018)
  Olivier Bayart photographie (10/11/2018)

Vos histoires


Proposer un article

Livre d'or


Ecrire dans le livre d'or
Lire les messages du livre d'or

Derniers messages :


 michel.gervois@neuf.fr ( 07/10/2018)
Bonjour à tous les B...
 dufossez jean ( 24/09/2018)
Bonjour les potes J...
 bob 38 ( 22/09/2018)
Bonjour a tous , chu...
 Hervé62155 ( 24/12/2017)
Joyeux Noël et Bonne...
 LYLY ( 23/12/2017)
Bonjour à tous, je r...


Liens
Histoires de chtis sur votre site
l' diminche à la mer ché pas fini
par minloute le, 27/05/2011  

comme in éto rintré cor assez tot al' mason, vers 18h00, l' temps que m'mère ale fasse à minger, qu' min père i arlisse s' voix du nord, pi qui alleume ch' transistor pour intinte ché zinformations sur europe numéro un, in passo à tape ...

dehors par l' farniete, in voyo arpartir un flux inéterrompu d' carettes in direction des terres

meme que, cha arrivo à chaque coup que ché carettes ale zétotent bloquées juste al' sortie du centre d' merlimont, au niveau du garage shell, du qu après i zont construit à coté un mini golf et un restaurant ...

pour que cha bloque d ichi aux feux d' merlimont villache, yavo facil'mint plus d' tro kilometes au total, pour vous dire l' nompe d' carettes qui yavo in plus l' diminche dans merlimont qu un aut' jur d' la s'maine ....

vers 19h30, j' arparto jusqu au front d' mer avec min père, in laisso m' mère faire s' vaisselle tranquile, zavez vu commint qu on éto galants quand meme ...

in arparto vers la plage, et in croiso ché derniers retardataires qui en armontotent à pied, souvint chéto des jeunes d eune vingtaine d années, dont ché parints i louottent au campine qui yavo bin aprés l' grotte, su la gauche quand t arparto vers merlimont villache

yavo cor du monte dins la station, des zirréductipes qui voulotent in profiter vraimint jusqu au bout del journée, quitte à rintrer in carette à la nuit tombée, vous m' direz chéto pas forchémint eune mauvaise idée, vu que ché bouchons i s' rotent in grante partie résorbés quand qui s' mettrotent in route .... cha pouvo aussi et' des gins qui s' payotent un repas au snack , un traditionnel moules frites pression , tout cha mingé sur eune tape carrée que l' nappe ale éto in papier blanc .............

yavo cor du monte dins ché rues, ch' manéche i tourno cor à toute blinte sul' plache in face d' l églisse, ch' cinéma qui éto au bout del plache, cha faijo djà eune paire d années qui éto freumé aussi

devant l' sphinx, ch' bistrot pour les jones, ché tapes qui étotent su l estrate in bo ale zétotent pleines, in intindo in plus l' bruit d' tous ché flippers qui s' mélingeotent

al' boulangerie Carré qui faijo l' coin, chéto pas cor l heure d' freumer, située d'vant ch' manéche , yavo dehors eune file qu ale vindo des glaches à l italienne .....

à part l' boulangerie et ché bistrots cafés snacks du que tout y éto cor bondé, l' reste des commerces éto in train d' rintrer les derniers étalaches qui yavo su l extérieur, décrochés ché derniers ballons, ché derniers moulins, et ché derniers présentoirs d' cartes postales ...

cha y est chéto freumé au dé d argent, ch' magasin d' souvenirs qui éto caractérisé par un gros dé accroché au d' sur d' l intrée, avant cha avo été eune mercerie, mais asteure chéto les souvenirs, les bibelots qui faijotent l essentiel du chiffe d affaires ...

eune fo ché trottoirs dégagés d' ché zétalaches à roulettes, in pouvo raviser dins l' détal ché devantures d' magasins, difficil'mint accessipes l aprés midi , à cause des fameux étalaches à roulettes , pi aussi au monte qui yavo su ché trottoirs

là, l' tenue ale éto décontractée, toudis en sandalettes, short, un t shirt mais avec un pull d' sus "vu qui pourro y avoir du vint à la mer" ..

in passo d'vant ch' marchand d' journeaux , là parel in pouvo bin lire ché grands panneaux laissés dehors du qu in raconto les derniers déboires de johnny (si si déjà à l époque ) , la maladie de claude françois ou la fiancée de francois valéry .....chéto la une de ici paris ou de france dimanche ...

mi c' que j avo ker aussi , chéto d' vire chez les gins, zallez dire ché un peu voyeur , mais que que voulez, quand zavez l' pieche principale que chéto l' pieche qui donno sul' rue, mi j' jetto toudis un eule à l intérieur ...


 


Contact | ©2005 histoires-de-chtis®.com - Webmaster : Gold77 - CNIL : 1075910 - 3 visiteurs connectés - Qui est connecté ? |